Langue

Responder al comentario

Attribution d’un permis exclusif de recherche de mines dit « Permis de Beauvoir » (Allier et Puy-de-Dôme) à la société IMERYS (15 mai 2015)

Versión para impresiónVersión para impresiónSend by emailSend by email

Le permis de Beauvoir (dans les départements de l'Allier et du Puy-de-Dôme) est octroyé à la société Imerys, société française de taille internationale spécialisée dans l’extraction et la transformation de toute une gamme de minerais.

Texte de l'arrêté sur : http://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2015/5/15/EINL1510767A/jo

Le site mineralinfo annonce que : 

Par arrêté ministériel du 15 mai 2015 publié au Journal Officiel le 23 mai, le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique a accordé un permis exclusif de recherches de mines de lithium, étain, tantale, niobium, tungstène, béryllium et substances connexes à la société IMERYS CERAMICS FRANCE. Ce permis dit « Permis de Beauvoir» d’une superficie d'environ 12,17 km², porte sur les territoires des communes de Coutansouze, Echassières, Lalizolle, Nades (département de l'Allier) et Servant (département du Puy-de-Dôme).

Le périmètre demandé englobe le gisement d’Echassières qui est actuellement exploité par IMERYS CERAMICS FRANCE en tant que carrière de kaolin et dont il valorise en sous-produit d’exploitation un concentré d’étain, tantale et niobium. Des travaux d’exploration antérieurs avaient mis en évidence quatre zones présentant une anomalie positive en étain et lithium. Ces zones figurent dans l’emprise demandée et constituent les principales cibles pour l’exploration.

Il s’agit du cinquième permis exclusif de recherche de substances de mines délivré en France métropolitaine depuis début 2013. La société s'est engagée à investir 332 000 euros sur cinq ans pour réaliser des travaux de prospection.

Pour pouvoir réaliser concrètement des travaux de recherche, la société IMERYS CERAMICS FRANCE  devra, en fonction de la nature, de l’importance et de l’impact potentiel des travaux envisagés, déposer soit une simple déclaration, soit une demande d’autorisation d’ouverture des travaux auprès du préfet de l'Allier.

La demande d'autorisation est accompagnée d’une étude d'impact et donne lieu à enquête publique. Les décisions préfectorales prennent la forme d’arrêté fixant les prescriptions de protection des enjeux environnementaux.

Responder

El contenido de este campo se mantiene como privado y no se muestra públicamente.