Langue

ALERTE Gaz de Schiste : Repression violente en Roumanie

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Date de publication: 
Lundi, 2 Décembre, 2013
Par: 
Collectifs anti gaz et huile de schiste

Alors que les opposants au forage Chevron à Pungesti occupaient pacifiquement un camp pour manifester leur opposition, à 3h40 les choses se mettaient en place, cette nuit, pour une attaque en règle des forces de la police anti-émeute.

Voici le message reçu depuis Roumanie (6h59, D. I., transmis par Françoise L., traduction rapide) :

"Arrivée de 45 véhicules, plus de  500 policiers "anti émeute, des ambulances, des officiers de police et des gardes privés. Alors que pas plus de 100 personnes occupaient le camp de manière pacifique, la police a barricadé la zone malgré les protestations des propriétaires des terrains privés. Les routes sont coupées et la communication bloquée. La loi martiale est appliquée dans le village. Des membres de la presse ont tenté de s'approcher de la zone, mais ils ont été repoussés et renvoyés au centre du village dans un "point presse" où ils ne reçoivent aucune information.
M. Spiridon, ancien maire et leader d'opinion dans la communauté (qui avait des problèmes de santé la dernière fois), a été pris avec une ambulance, après qu'il a été sorti d'une voiture, battu et laissé dans la rue. D'autres militants ont été immédiatement isolés du reste, pris dans des fourgons de police et placés en détention sans aucune justification ! Les autorités locales sont totalement silencieuses, le porte-parole de la police anti-émeutes locale refuse de sortir avec une déclaration publique. La police anti-émeutes utilise une force militaire, ils sont équipés avec des armes, du gaz  et applique une logique de guerre.

Il est difficile de croire qu'une telle chose puisse arriver au jour d'aujourd'hui. Les gens sont déterminés à résister et sont en fait plus que jamais déterminés à mettre fin à toute exploitation dans la région. La machinerie lourde se prépare. Voici le journal local où vous pouvez trouver les mises à jour , en  Auto-traduisant la page :
http://www.vrn.ro/chevron-si-jandarmeria-au-pornit-i...

Le camp de la résistance tient bon ​​et se poursuivra , nous avons maintenant la preuve d'un mépris total des droits de l'homme et de l'Etat de droit en Roumanie. Cela pourrait tout aussi bien être le début de la fin pour le gouvernement .

L'intervention a complètement perturbé la vie de la communauté. Les enfants sont debout dans les rues avec leurs cartables , les gens sont tous nerveux et effrayés, personne ne les a informés de quoi que ce soit et ils ont tous sont alarmés mais pacifiques.

Merci pour votre soutien ! " REAGISSEZ ! ECRIVEZ A L'AMBASSADE DE LA ROUMANIE EN FRANCE (voir plus bas)

**************************

8h 01, nouveau message de Maria Olteanu :

Elle annonce un vrai cauchemar, un état de guerre, "les gens ont été battus sans distinction (des vieillards et des enfants), les ambulances ont emmené les blessés des gens arrêtés, des voitures et des charettes à chevaux renversées par les forces de la police anti-émeute. La zone est militarisée!

"Toute cette mobilisation a commencé à trois heures du matin, où plus de  100 policiers ont été mobilisés dans différentes parties du pays. Ce ne sont donc pas des policiers locaux comme le  16 octobre dernier. [..]"

"Il n'y avait aucun média sur place pour témoigner de ce qui s'est passé, pas d'images, donc. Comme il faisait nuit, impossible de filmer. La police n'a pourtant pas le droit d'intervenir avant  7h."Actuellement France TV est sur place, ainsi que d'autres TV, mais la plupart sont à la solde des forces présentes et tentent de convaincre le  public que l'intervention des forces de police était justifiée par le fait que les manifestants étaient violents et bloquaient la route (la police elle-même avait bloqué ls côtés de la route dès le tout début), et ils minimisent les chiffres. Une intervention du chef de la police a annoncé que Pungesti était déclarée zone spéciale d'intervention, ce qui explquait que tout cela s'était passé et justifiait l'absence des médias par le fait qu'ils voulaient prévenir la survenance d'accident!"

"Mieux que cela , la police essaie de convaincre que ce projet est bon et qu'il créera des emplois!!"

"Une aide urgente est nécessaire!! Nous avons bsoins d'activistes et de la présence de la presse! ce n'est plus un jeu, ici nous sommes en guerre! Des images parviendront bientôt (ce que nous avons pu filmer de nuit). C'était très dur de couvrir l'événement car nous n'avions pas de PC, juste des téléphones portables mais on s'est tout de même débrouillé pour réaliser un couverture Télé visible sur un canal en ligne.:

http://www.ustream.tv/channel/tv-pungesti"

"Actuellement, à 8h48, heure roumaine, très peu de gens demeurent au camp, car la plupart d'entre eux ont été emmenés par la police dans leurs camions. La Roumanie est officielement une dicatature. S'il vous plait passez lemot dans le monnde entier. Venez sur place ou envoyez la presse internationale. C'est maintenant la seule chose qui leur fait peur."

reçu avant :

"(...) they started at 3.40 from somewhere next to Vaslui, the chef-lieu of Vaslui County, some 40 km away from Pungesti, loading the machinery, They will meet with the riot police on the way. I barely fell asleep that I got the news, people are heading towards there!" Un message reçu à 4h42 annonçait que l'attaque avait débuté dans une atmosphere incroyable, avec l'utilisation de gaz lacrymogène y compris contre les personnes âgées et des enfants. A cette heure-ci la communication passait. Pas de presse internationale, juste des correspondants locaux.

"(...) they entered right now, got a direct call, an unbelievable atmosphere, teargase against old people, kids! it's a tragedy. luckily they left communication ok so far so we could communicate, no international press there, just a local one!"

Maria suggère que nous organisions, avec l'aide des députés européens que nous connaissons, un événement à l'occasion de la journée universelle des Droits de l'Homme, le 10 décembre qui vient.

************************************************************************************

REAGISSEZ ! ECRIVEZ A L'AMBASSADE DE LA ROUMANIE EN FRANCE :

Adresses:

secretariat@amb-roumanie.fr, radu@amb-roumanie.fr (l'adresse du service affaires intérieures), catalin.ionescu@amb-roumanie.fr

Message-type :

Monsieur l'ambassadeur,

J'ai appris que le gouvernement roumain ignore les souhaits de la population de Pungesti et, dans le but de soutenir une industrie privée destructrice, a envoyé les forces de police pour faire partir les opposants et permettre à Chevron de continuer à préparer les forages de gaz de schiste.

Je vous demande d'appeler le gouvernement roumain à arrêter le déploiement de forces de police contre des citoyens qui défendent démocratiquement, et avec raison, leur environnement et leur pays contre Chevron.

La situation est désormais connue internationalement et le gouvernement roumain doit cesser immédiatement l'usage de la force. Il doit calmer la situation et respecter les souhaits de la population de Pungesti qui demande d'interdire la fracturation hydraulique.

Les habitants de Pungesti sont soutenus par des millions de personnes dans le monde qui continuent à être attentives au déroulement de la situation. Je contacte également les organismes de défense de droits de l'homme.

Merci de m'informer sur comment vous, l'ambassadeur de Roumanie en France, pensez étudier et traiter ce sérieux problème qui demande une attention et une action immédiates.

En vous priant de recevoir, Monsieur l'ambassadeur, l'expression de nos salutations respectueuses.

Signature

 

*******************************************************************************************

 

Texte original du message (anglais) :



From: Maria Olteanu

Sent: Monday, December 02, 2013 8:01 AM

Subject: Emergency situation in Romania! War-like situation in PUngesti

Dear all,

a nightmare, hellish night for the Romanians!

As I was announcing last night, the expected intervention happened. KGB is officially back!  it's an incredible atmosphere here for 3 hours, sorry my incoherence, i have not slept one hour!

Please bear in mind that these people were all very peacefull!

Incredible scenes happened here and still hapen! The people were beaten up alltogether (females, elderly, children), ambulances having taken the people to hospitals, people arrested, cars and horse carts were bumped by the riot police and turned upside down. It's a militarised area!

The whole mobilisation started at 3 o'clock, when more than 1000 riot policemen were mobilised from different parts of the county, unlike so far (from one single location). They are from all over Romania, unlike the intervention on the 16th of October, when they were from the same county. Now it's almost 9 am and the situation is still ongoing!

No press was there when these incredible abuses have been made, so there was no coverage with images. It was dark and impossibile to film (accordning to the law, the riot police has no right to intervene before 7 am).

Now there is France TV there and some televisions, but most are from those sold ones, who are trying to convince the audience that the riot police intervened because the people were violent and blocking the road (the riot police has blocked the sides of the roads with fences from the very beginning) and try to minimise the numbers. There was an intervention of the speaker of the Romanian Riot Police who said that Pungesti was declared area of special intervention, this is why it all happened and justified the fact that there is no press by the fact that they wanted to prevent any incidents to happen!!!

Furthermore, the riot police is trying to persuade the people that the project is good, that it will create jobs!!!

Urgend help is needed! Activists and press should come down here! It is no game anymore, we are at war here! Soon images will follow (what was possible to film in the dark), it was very hard to cover the event, as there were no PCs, just phone, yet we managed to broadcast TV coverage through an online broadcast channel http://www.ustream.tv/channel/tv-pungesti

Currently, 8.48 am in Romania, very few people are at the camp, as most of them were taken by the riot police with their trucks.

Romania is officially a dictatorship! please, spread the word in the whole world!

Come down here, if you can, or send the international press! It's the only thing they are now afraid of!

Please read the email down as well, it's written by another Romanian activist, Diana Iftofi,

Le message de D.I. traduit plus haut :

Please spread the word!!

Latest developments in Pungesti:

45 vehicles were warming up this night and around 5AM they were on their way to Pungesti where the people in the resistance camp were preparing for the worst.

No more than 100 people were in the resistance camp when the heavy machinery, more than 500 riot police officers, ambulances, police officers and private guards entered the area.

Large fences were erected on private property with the owner screaming at them that what they are doing is illegal. The riot police isolated the area. The officers, equiped for war against peaceful protesters, blocked the roads, blocked any communication with the outside and martial law is applied in the village, you could even say!!! Local people are not allowed to leave their yards

Members of the press tried to reach the resistance camp but were not allowed and were refered to a press information centre in the village, where nobody would give out any information on the intervention.

A man, the same man who had health problems the last time, has been taken with an ambulance, after he was pulled out of a car, beaten and left on the street (Mr Spiridon, former mayor and opinion leader in the community).

Other activists, the most proeminent figures were immediately isolated from the rest, taken to the police vans and detained with no justification! 

The local authorities are completely silent, the spokeperson for the local riot police refuses to come out with a public statement. The riot police are a military force, they are equiped with weapons, gas and applying a logic of war.

It is hard to believe that such a thing could happen in this day of age. The people are determined to resist and are actually more determined than ever to put an end to any exploitation in the area. The heavy machinery is getting ready to enter the fied, put up fences. 

This is a local newspaper where you can find updates, maybe you can autotranslate the page:

http://www.vrn.ro/chevron-si-jandarmeria-au-pornit-in-toiul-noptii-un-no...

The resistance camp is holding on and will carry on, We now have proof of a complete disregard of human rights and rule of law in ROmania, if we still needed one. This might just as well be the beginning of the end for the Government.

The intervention has completely disrupted life in the community. Children are standing on the streets with their schoolbags, people are all nervous and scared, nobody informed them of anything and they are all alarmed but peaceful.

Autres langues

Mot(s) clef(s)

Pays

Entreprises

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information