Langue

Évenements

Camp Lorraine à Volmerange-lès-Boulay

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Volmerange-lès-Boulay
Date(s) de l'événement: 
Ve, 19/08/2016 (Toute la journée) - Di, 21/08/2016 (Toute la journée)

23 juillet 2016 – Festival StopMines – journée mondiale contre la méga industrie minière

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Bord Saint Georges
Date(s) de l'événement: 
Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
3ème édition du Festival contre les projets miniers, réservez votre week-end !

Au programme : conférences, projections, marché des artisans, animations pour petits et grands, et concerts le soir.

TRACT_WEB

22 juillet 2016: Journée internationale contre la méga-industrie minière

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Monde
Date(s) de l'événement: 
Je, 21/07/2016 (Toute la journée) - Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)

En 2009, les opposants à la mine d’or du Cerro de San Pedro au Mexique inauguraient la journée internationale contre la méga-industrie minière devant l’ambassade du Canada à Mexico DF.

Lire la suite »

Invitation au forum contre les gpii Bayonne 15 au 17 juillet

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Bayonne (Pays Basque Nord)
Date(s) de l'événement: 
Ve, 15/07/2016 (Toute la journée) - Di, 17/07/2016 (Toute la journée)
Au Pays basque, nous participons au réseau contre les grands projets inutiles et imposés (gpii) depuis sa création.
Lire la suite »

Tous les événements

Date(s) de l'événement
Camp Lorraine à Volmerange-lès-Boulay Ve, 19/08/2016 (Toute la journée) - Di, 21/08/2016 (Toute la journée)
23 juillet 2016 – Festival StopMines – journée mondiale contre la méga industrie minière Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
22 juillet 2016: Journée internationale contre la méga-industrie minière Je, 21/07/2016 (Toute la journée) - Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
Invitation au forum contre les gpii Bayonne 15 au 17 juillet Ve, 15/07/2016 (Toute la journée) - Di, 17/07/2016 (Toute la journée)
Bloquer le sommet du pétrole offshore ! Sa, 02/04/2016 - 09:00 - Je, 07/04/2016 - 17:00
Les révoltés d’In Salah, en Algérie Ma, 19/01/2016 - 19:00 - 21:00
Rencontre avec Anna Bednik pour son livre Extractivisme Ma, 12/01/2016 - 19:00
Ligne de train menacée - double tunnel de Tende : quel avenir pour la Roya? Sa, 12/12/2015 - 19:00
Atelier "le schiste ce n'est pas fini", à Montreuil les 5 et 6 décembre Sa, 05/12/2015 - 10:00 - Di, 06/12/2015 - 18:30
Mouvements de l'eau au sommet des peuples - COP21 Sa, 05/12/2015 (Toute la journée) - Di, 06/12/2015 (Toute la journée)

Derniers communiqués

Tierra sin minas

Date de publication: 
Samedi, 26 Juillet, 2014
Par: 
Collectif vigilances Villeranges

Tierra sin minas 

Este sábado 26 de julio, en el lugar de La Nouzière, comuna de Lussat (450 habitantes), en la Creuse (Francia), más de 500 personas participaron al Festival Internacional No Mine's Land (Tierra sin minas), organizado en ocasión al Día Mundial contra la Mega-industria minera. El objetivo de este encuentro fue de manifestar el rechazo categórico de la reactivación (y de la rectificación!) de la minería en la Creuse, encarnada por el PER (permiso de exploración) de Villeranges, así como la oposición a todos los proyectos mineros, aquí y en otras partes del mundo. Este día de acción fue celebrado con una feria de productos orgánicos, un paseo botánico al Estanque de Landes, conferencias-debates, proyecciones de videos, teatro, conciertos de artistas comprometidos contra la minería, etc. 

En esta ocasión, los participantes – entre los cuales se encontraron los actores de las luchas antimineras de otras regiones de Francia (Sarthe/Mayenne y Guyana) y del mundo (México, Ecuador) expresaron su solidaridad hacia todo(a)s aquello(a)s que se niegan a permitir que sus territorios sean transformados en zonas de sacrificio por el extractivismo.

Collectif de vigilance sur les projets miniers creusois (organizador del festival) y Collectif ALDEAH. Todos los eventos que tuvieron lugar en este día mundial

: http://www.aldeah.org/es/22-de-julio-2014-dia-mundial-contra-la-megamineria

Algunas fotos : https://plus.google.com/photos/116361351708061179093/albums/6040525347880557841?authkey=CPr_x_7K79vqwAE

Libertad al compañero Marco Antonio Suástegui Muñoz, destacado integrante del Consejo de Ejidos y Comunidades Opositores a la Presa La Parota, CECOP

Date de publication: 
Jeudi, 19 Juin, 2014
Par: 
CECOP

Fue detenido la mañana del martes pasado en la ciudad de Acapulco, fue brutalmente golpeado por agentes de la Policía Investigadora Ministerial en el momento de su detención y que no puede sostenerse en pie debido a los fuertes golpes que recibió en su columna vertebral y en un pie.

Fue inexplicablemente trasladado del Cereso de Acapulco a la cárcel de La Unión, a seis horas de distancia, violando sus derechos humanos.

Marco Antonio Suástegui Muñoz ha sido un luchador incansable en contra del proyecto “La Parota” que de manera ilegal se ha querido imponer desde hace varios años en su Estado. Marco Antonio es un preso político, con todas las acusaciones fabricadas para criminalizar su lucha.

Exigimos su liberación inmediata y castigo a los responsables de la violación de sus derechos fundamentales. Así mismo responsabilizamos a su gobierno de los daños físicos y psicológicos que el compañero Marco Antonio Suástegui ha sufrido y sigue sufriendo.

19 de junio 2014

Le conseil general Creuse contre les mines d'or [PERM Villeranges]

Date de publication: 
Lundi, 19 Mai, 2014
Par: 
Le Conseil Général de la Creuse

A retrouver avec compléments sur le blog : http://minesencreuse.blogspot.fr/
 
Vœu relatif au projet COMINOR (Adopté à l’unanimité)
 
Le Conseil Général de la Creuse, réuni en séance plénière, le 19 Mai 2014
 
Considérant que le permis exclusif de recherches de mines d’or, cuivre, argent, zinc, antimoine, étain et substances connexes dit « Permis de Villeranges » délivré à la société Cominor pourrait avoir des conséquences dommageables sur la richesse faunistique et floristique de ce secteur géographique ;
Considérant que dans un passé récent avec les mines d’or du Châtelet, la Creuse a payé un lourd tribut lié à l’industrie minière (pollutions à l’arsenic et coûts de dépollution des sites) ;

Equateur : détention arbitraire de Javier Ramirez, un des dirigeants d'Intag

Date de publication: 
Jeudi, 10 Avril, 2014
Par: 
Cordinadora zonal del Intag

Javier Ramírez: Détenu arbitrairementJavier Ramírez: Détenu arbitrairementVoici la traduction en français d’un communiqué à propos du récent emprisonnement de Javier Ramírez, président de la communauté de Junín dans la vallée d'Intag en Equateur. Ce village se trouve à proximité du gisement de cuivre du mega projet minier de Llurimagua (anciennement projet Junín), actuellement aux mains de l'entreprise chilienne d'Etat Codelco.
Javier Ramírez est accusé de rébellion, sabotage et de terrorisme. L'ordre de détention vient du procureur de Cotacachi, le canton dont dépend la vallée d'Intag. Ce message est un appel aux organisations et mouvements sociaux à dénoncer cette manœuvre et la politique de criminalisation des luttes sociales que mène le gouvernement de Correa en adhérant à la lettre ci-dessous.

VOICI LA TRADUCTION DU TEXTE DE LA LETTRE POUR LAQUELLE ON RECHERCHE DES SIGNATURES (ADHÉSIONS) : 

Pour signer cet appel, envoyer votre soutien à : [email protected]

Aux Président, Ministres et Assembléistes, Aux autorités judiciaires, Aux autorités du Cantón Cotacachi et de la zone d’Intag Organisations sociales, écologistes et de défense des droits de l’homme exigent la liberté immédiate et l’abandon des charges contre Javier Ramírez, président de la communauté de Junín.

Le 10 avril 2014, à 20h, Polivio Pérez et Javier Ramírez, dirigeants communautaires de la zone d’Intag-Cotacachi, province d’Imbabura, ont été arrêtés.

Intag Cordinadora zonalIntag Cordinadora zonalDepuis, Mr. Javier Ramírez, président de la communauté de Junín, est gardé en détention pour 30 à 90 jours de prison préventive au titre de “présomption de délit de rébellion contre l’administration publique ”. La plainte a été déposée par la Société nationale des mines de l'Equateur Enami. Le lendemain, le procureur de Cotacachi a ajouté deux accusations plus graves, celles de "terrorisme" et de  "sabotage" Selon les rapports de presse, les accusations se rapportent à une altercation survenue le 6 avril entre des membres de la communauté et des employés d'Enami, événement lors duquel Javier n'était pas présent, même à proximité. Son frère Hugo Ramirez doit également faire face à des accusations, mais n'a pas été arrêté. Nous craignons que d'autres membres de la communauté puissent se trouver sur cette liste injustifiée .

Mr. Ramírez est une personne pacifique, respectée et qui ne mènerait sous aucun prétexte des actes de « rébellion ». Bien au contraire, Mr. Ramírez est, tout comme ses voisins, internationalement reconnu comme un des défenseurs de ce que sa communauté a mis en place, un projet de production respectueuse de la forêt, de la biodiversité et de la nature qu’elle a réussi à consolider au cours des années et pour lequel nous éprouvons du respect et de l’admiration.

En tant qu’organisations engagées pour la défense des droits de l’homme et de la nature, nous sommes préoccupées par ces faits qui ont lieu en Equateur, pays qui a ratifié de multiples traités internationaux garantissant le respect des droits de l’homme, ainsi que de ceux qui défendent ces droits, pays dont la Constitution établit le droit à l’eau comme droit fondamental, garantit la souveraineté alimentaire, reconnaît le droit à la résistance face aux actions et omissions du pouvoir public ou des personnes physiques ou morales qui portent atteinte ou peuvent porter atteinte aux droits constitutionnels.