Langue

Évenements

Camp Lorraine à Volmerange-lès-Boulay

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Volmerange-lès-Boulay
Date(s) de l'événement: 
Ve, 19/08/2016 (Toute la journée) - Di, 21/08/2016 (Toute la journée)

23 juillet 2016 – Festival StopMines – journée mondiale contre la méga industrie minière

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Bord Saint Georges
Date(s) de l'événement: 
Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
3ème édition du Festival contre les projets miniers, réservez votre week-end !

Au programme : conférences, projections, marché des artisans, animations pour petits et grands, et concerts le soir.

TRACT_WEB

22 juillet 2016: Journée internationale contre la méga-industrie minière

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Monde
Date(s) de l'événement: 
Je, 21/07/2016 (Toute la journée) - Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)

En 2009, les opposants à la mine d’or du Cerro de San Pedro au Mexique inauguraient la journée internationale contre la méga-industrie minière devant l’ambassade du Canada à Mexico DF.

Lire la suite »

Invitation au forum contre les gpii Bayonne 15 au 17 juillet

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Bayonne (Pays Basque Nord)
Date(s) de l'événement: 
Ve, 15/07/2016 (Toute la journée) - Di, 17/07/2016 (Toute la journée)
Au Pays basque, nous participons au réseau contre les grands projets inutiles et imposés (gpii) depuis sa création.
Lire la suite »

Tous les événements

Date(s) de l'événement
Camp Lorraine à Volmerange-lès-Boulay Ve, 19/08/2016 (Toute la journée) - Di, 21/08/2016 (Toute la journée)
23 juillet 2016 – Festival StopMines – journée mondiale contre la méga industrie minière Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
22 juillet 2016: Journée internationale contre la méga-industrie minière Je, 21/07/2016 (Toute la journée) - Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
Invitation au forum contre les gpii Bayonne 15 au 17 juillet Ve, 15/07/2016 (Toute la journée) - Di, 17/07/2016 (Toute la journée)
Bloquer le sommet du pétrole offshore ! Sa, 02/04/2016 - 09:00 - Je, 07/04/2016 - 17:00
Les révoltés d’In Salah, en Algérie Ma, 19/01/2016 - 19:00 - 21:00
Rencontre avec Anna Bednik pour son livre Extractivisme Ma, 12/01/2016 - 19:00
Ligne de train menacée - double tunnel de Tende : quel avenir pour la Roya? Sa, 12/12/2015 - 19:00
Atelier "le schiste ce n'est pas fini", à Montreuil les 5 et 6 décembre Sa, 05/12/2015 - 10:00 - Di, 06/12/2015 - 18:30
Mouvements de l'eau au sommet des peuples - COP21 Sa, 05/12/2015 (Toute la journée) - Di, 06/12/2015 (Toute la journée)

Derniers communiqués

Projets miniers : la lutte se structure en France

Date de publication: 
Dimanche, 26 Juillet, 2015
Par: 
Inter-collectif anti-mines

Dimanche 26 juillet 2015, Bord-Saint-Georges,

Organisée par le collectif Stop Mines 23, la deuxième édition du festival No Mine’s Land (Terre d’aucune mine) a réuni, ce samedi 25 juillet 2015, plus de 800 personnes à Bord-Saint-Georges en Creuse. A cette occasion, les creusois ont tenu à rappeler leur attachement à leur territoire et leur mode de vie, leur refus d’un projet destructeur imposé par les industriels et l’Etat.

Le festival, qui s’est tenu dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la méga-industrie minière, a également été l’occasion, pour de nombreuses personnes venues d’ailleurs, d’affirmer leur solidarité avec les populations en résistance aux projets miniers. Le collectif Stop Mines 23 a reçu des collectifs et associations mobilisés contre la relance de l’activité minière dans différentes régions de France, des militants anti-pétrole, gaz de schiste et de houille, des anti-projets d’aménagement routier et des activistes anti-mines équatoriens venus témoigner de la solidarité des communautés en lutte contre les mines en Intag (Equateur).

Les discussions engagées ont fait naître des idées d’actions communes et la volonté de se coordonner, de mettre en commun les forces, les informations et les idées. 

« Notre mouvement n’a pas de leader. Notre vision de société n’est pas celle qu’on cherche à nous imposer. Nous refusons la politique de l’oxymore : une mine responsable n’existe pas. Les mines sont seulement responsables - et coupables - des pollutions durables, des destructions de territoires, d’écosystèmes, du tissu social et économique, et de la vie. Des alternatives existent ! » (Lamine X).

NON AUX MINES, OUI À LA VIE !

Contact presse : [email protected]

Signatures :

Collectif Stop Mines 23 (Creuse, 23)
Collectif Douar Didoull (Côtes d’Armor, 22)
Collectif Mines de Rien (Côtes d’Armor – Morbihan, 22-56)
Association Gratte Papiers  (Aude, 11)
Maiouri Nature (Guyane, 973)
Association Rouez-Environnement (Sarthe, 72)
Association de défense des riverains et  de protection de l’environnement des mines et usines de Salsigne et de la Combe du Sault (Aude, 11)
Collectif La Planoise Sans Mine (Saône-et-Loire, 71)
Collectif ALDEAH (France et Amérique latine)
Collectif Causse Méjean - Gaz de schiste NON ! (Lozère, 48)
Collectif citoyen Ile-de-France Non aux gaz et pétrole de schiste et de houille (Paris, 75)

ZAD-NDDL - s'ils reviennent, on résistera plus fort encore!

Date de publication: 
Vendredi, 17 Juillet, 2015
Par: 
ZAD

Rappels à tous les comités et personnes solidaires

Depuis la zad de Notre dame des landes, réactions en cas d'opération policière, d'expulsion de la zad de Notre dame des Landes ou de démarrage de chantiers de l'aéroport. Aujourd'hui est rendu le jugement des recours environnementaux contre la construction de l'aéroport de Notre Dame des Landes.

Quels que soient le résultat de ces recours et les décisions du gouvernement, nous sommes pret sur le terrain et au-delà , à parer à toute éventualité. La capacité de résistance du mouvement contre l'aéroport s'est encore renforcée depuis l'opération d'expulsion de l'automne 2012. Des comités de toute la région se sont réunis à plusieurs reprises au cours des deux dernières années pour planifier les réactions en cas de nouvelle attaque sur la zad ou démarrage des travaux. Voici ce qui en ressort. A chacun.e de s'organiser des aujourd'hui pour les adapter localement.

  • Partout : - Appel à remettre à jour les chaines téléphoniques et mails dans tous les comités. Si des signes d'opérations policières massive apparaissent et sont confirmés, un appel commun à réagir émanera de COPAIN, de l'ACIPA et d'occupant-e-s de la zad
  • Sur la zad et juste autour : - Appel à venir résister sur la zone même et à en faire en sorte que la zad ne se retrouve pas enclavée et encerclée. Faire en sorte que les déplacements et check-points policiers soient perturbés et que les soutiens et ravitaillements circulent.
  • Dans la région : - Des le premier jour de l'opération, actions coordonnées de blocages des routes ou des opérations escargot, sur les points d’accès à la zone ou sur les grands axes, ponts et points stratégiques de la région, et/ou à des occupations de lieux du pouvoir.
  • - Un point d'info permanent sur la situation devant la préfecture, et un système de communication entre les différents points de mobilisation.
  • - Des actions nocturnes de casserolades et autres manifestations sonores devant les hôtels à seront logés les policiers et gendarmes.
  • - Une convergence le soir même, à partir des différents points de blocage ou d'actions, pour se rendre à 18h devant la Préfecture et une assemblée après coup dans un lieu réservé pour se coordonner en vue des jours suivants. - Une manifestation le samedi à Nantes après une semaine d'opération. A l'extérieur de la région :
  • - Appel à occupation des lieux de pouvoir ou à des opérations de ralentissement des flux localement, ainsi qu'à venir sur le terrain défendre la zad pour ceux et celles qui le peuvent. L'aéroport ne se fera pas
  • - La zad de Notre Dame des Landes continuera à fleurir !

-- Zone A defendre - http://zad.nadir.org/

Lettre de soutien aux populations équatoriennes en lutte contre les projets miniers du collectif Stop Mines 23 (Creuse)

Date de publication: 
Mercredi, 15 Juillet, 2015
Par: 
Collectif Stop Mines 23 (Creuse)

Ici, en Creuse, département du centre de la France, les promoteurs de l'industrie minière projettent d’extraire de l’or vers 2020 et ont déjà commencé leurs recherches. Nous n’avons pourtant besoin ni des emplois qu’ils brandissent comme des marionnettes, ni de leur or. Il ne s’agit que d’un processus d’exploitation capitaliste et de colonisation de la campagne, qui n’a pour point de départ aucun besoin réel identifié sinon les cours fluctuants des métaux, l'accumulation et l'enrichissement d'une poignée d'égoistes.

Dans la creuse, dans la Sarthe, en Bretagne et un peu partout en France, nous nous organisons pour arrêter cette industrie qui dévore tout sur son passage.

Nous sommes bien déterminés à faire plus de bruit par notre voix qu’eux par leurs machines, en nous opposant à ces projets miniers.

Il y a bien assez de métaux  à recycler dans la multitude des gadgets éléctroniques inutiles qui peuplent notre monde:  nul besoin de de creuser dans les entrailles de nos territoires ni de détruire nos lieux de vie pour aller y chercher des  métaux qui alimentent une consommation de masse d'objets inutiles dont nous n'avons que faire ! Ces industriels jouent leur survie et celle de leur monde. Un monde dépassé. Ils sont obligés de faire pression sur des territoires et des populations de plus en plus allergiques aux mines et à leur développement arrièré. Ils sont archaïques, nous sommes l'avenir ! Nous ne les laisserons pas faire.

Pour cela, nous soutenons tous les peuples en lutte contre l’extraction minière ou contre tous les grands projets extractivistes, au Nord comme du Sud. Nous affirmons par cette lettre notre solidarité avec les peuples de l'Equateur qui, comme nous, luttent contre la machine extractive et refusent de voir leurs territoires broyés, pillés et  réduits en cendres. En ces temps de crise et d'adversité, où le gouvernement de la pseudo « révolution citoyenne » a tout fait pour briser, réprimer, ou acheter les mouvements sociaux, nous vous encourageons à tenir bon et à ne pas lâcher prise.  Nous saluons à ce titre le peuple de Pacto qui, à travers la consultation populaire du 12 avril 2015, a eu le courage de dire "non aux mines à ciel ouvert" !

Marche de Tende à Vievola le samedi 11 juillet à 10h en opposition au chantier de doublement du tunnel du col de Tende

Date de publication: 
Vendredi, 10 Juillet, 2015
Par: 
Collectifs des habitants de la Roya - No Tenda Bis -

NE LAISSONS PAS LA VALLéE DE LA ROYA DEVENIR

 UN AUTOROUTE

 NON AU DOUBLE TUNNEL, à L’ASPHYXIE DE NOS VILLAGES, à LEURS MORTS ECONOMIQUE,  SOCIALE ET  éCOLOGIQUE, à LA CIRCULATION DE MARCHANDISES INUTILES

NOUS AIMONS VIVRE ICI ALORS BATTONS NOUS 

PARCE QU’EST POSSIBLE

. LA RéHABILITATION  DU TUNNEL éXISTANT,

. LA RéVISION DU PROJET DU DOUBLE TUNNEL

. LA DIMINUTION DE LA POLLUTION

. UNE VIE RURALE  LIBRE ET DE QUALITé

. LA PRéSERVATION DES SOURCES DE LA FLORE ET DE LA FAUNE

. LE MAINTIEN DE LA POSTE, DU RAIL, DE L’HOPITAL, ET DE L éCOLE RURALE

. DE CONTINUER à FAIRE NOS JARDINS

. DE PERPéTUER LE PASTORALISME ET SA PRATIQUE ANCESTRALE

. DE PRéSERVER LE PATRIMOINE

. LA LIBRE CIRCULATION DES HOMMES

. DE NE PAS ETRE CLASSé N°1 DANS LES SONDAGES DE LA SéCURITE ROUTIERE AU NOMBRE DE MORTS LIéS à LA ROUTE

SOYONS

CONSCIENTS DE CE QUI EST EN TRAIN DE DISPARAITRE à JAMAIS

RESPONSABLES DE CE QUE NOUS VOULONS VIVRE

SOLIDAIRES

POUR UNE VALLéE HABITéE, VISITéE PAS JUSTE TRAVERSéE