Langue

Évenements

Journée de Rosia Montana à Paris

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Eglise St Sulpice, Crypte St François, 35, rue St. Sulpice 75006 Paris
Date(s) de l'événement: 
Je, 06/02/2014 - 19:00 - 22:00

Jeudi 6 février 2014 nous célébrons la journée de solidarité avec Rosia Montana. Cette journée est destinée à promouvoir le patrimoine culturel et naturel de Rosia Montana, à souligner l'importance de sa conservation et à attirer l’attention sur les dangers d’exploitation minière qui menace le site.

Rassemblement à Bruxelles, le 16 janvier 2014 à 18h30 devant l'ambassade des Etats-Unis

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
A Bruxelles, Bélgique, devant l'ambassade des Etats-Unis
Date(s) de l'événement: 
Je, 16/01/2014 - 18:30
Résistante Chevron Pungesti RoumanieRésistante Chevron Pungesti RoumanieAppel à la solidarité.
 
Lire la suite »

Les luttes des peuples contre l'exploitation minière, alternatives de résistance face à l'extractivisme

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Salle Jean Dame – 17, rue Léopold Bellan – 75002 Paris – Métro Sentier
Date(s) de l'événement: 
Ma, 07/01/2014 - 18:00

L’association Terre et Liberté, le comité Sauvons Rosia Montana, le comité Sauvons Skouris, le collectif ALDEAH et le réseau international antiextractiviste de Paris ont le plaisir de vous inviter à une projection de quatre documentaires sur la résistance des peuples face à l’extractivisme minier et à la destruction et la contamination irrémédiable que ces projets impliquent.

11e édition du festival de cinéma d'Attac "Images mouvementées"

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Cinéma La Clef 34, rue Daubenton, Paris 5e Métro : Censier-Daubenton
Date(s) de l'événement: 
Me, 20/11/2013 (Toute la journée) - Lu, 25/11/2013 (Toute la journée)
La 11e édition du festival de cinéma d’Attac “Images mouvementées” approche à grands pas du 20 au 25 novembre 2013 au cinéma La Clef  
 
Une vingtaine de films (documentaires et fictions, courts et longs-métrages), des débats,
Lire la suite »

Tous les événements

Date(s) de l'événement
IV Forum Social des Amériques (FSA) Me, 11/08/2010 - 06:20 - Di, 15/08/2010 - 06:20
Le 22 juillet : Stop au cyanure dans la mines canadiennes ! Je, 22/07/2010 (Toute la journée)
Une idée simple… et révolutionnaire Ma, 01/06/2010 - 19:00
Sommet des Peuples ENLAZANDO ALTERNATIVAS IV et Tribunal Permanent des Peuples Ve, 14/05/2010 - 09:00 - Ma, 18/05/2010 - 23:00
Sommet des peuples européens, caribéens et latino-américains, Enlazando Alternativas IV Ve, 14/05/2010 (Toute la journée) - Ma, 18/05/2010 (Toute la journée)
Festival Pico y Pala - Cinéma et mobilisations sociales (Argentine) Lu, 05/04/2010 (Toute la journée) - Di, 11/04/2010 (Toute la journée)
Projections de "A Ciel Ouvert" (A cielo abierto) Sa, 20/03/2010 - 17:37 - Di, 28/03/2010 - 17:37
La Journée des droits de l'homme Je, 10/12/2009 (Toute la journée)
5ème Assemblée Nationale des Victimes Environnementales (Mexique) Sa, 07/11/2009 (Toute la journée) - Di, 08/11/2009 (Toute la journée)
A L'OCCASION DES 25 ANS DU MOUVEMENT DES SANS TERRE DU BRESIL... Ma, 29/09/2009 - 09:00 - Di, 04/10/2009 - 09:00

Derniers communiqués

Estado peruano sigue cediendo a las presiones de Doe Run Peru sin que la empresa retire la demanda de arbitraje

NOTA DE PRENSA 01 de Febrero 2012 

Ante inminente reinicio de las operaciones del Complejo Metalúrgico La Oroya (CMLO), administrado por la empresa Doe Run Perú, y sin que se presenten elementos que muestren la intención de dar una solución integral al problema de contaminación ambiental que aqueja a esta ciudad, nos dirigimos a la opinión pública para señalar que:

Durante años, se ha sido demostrado el impacto negativo de las actividades del CMLO sobre la calidad de vida de La Oroya y del valle del Mantaro, sin que el Estado haga nada para remediarlo y corregirlo. En las últimas decisiones adoptadas por el Estado se estaría privilegiando, una vez más, el interés económico y especulativo privado frente al derecho a la salud y a los derechos ambientales y sociales de la población local, pasando por alto lo establecido en la normatividad vigente y en nuestra propia Constitución Política. Consideramos que la defensa del principio de autoridad del Estado y la necesidad de proteger los derechos a la salud y al medio ambiente sano de una población no debe oponerse a la búsqueda de una salida digna y viable para el re-inicio de las operaciones del complejo metalúrgico. La situación actual es el resultado de una errada gestión de los diferentes gobiernos nacionales que han realizado una deficiente fiscalización, evitando sanciones ejemplares.

Non à la participation de la France à la recherche et à l'exploitation des hydrocarbures offshore en Grèce

Plateforme de BP dans le Golfe du Mexique (2010)Plateforme de BP dans le Golfe du Mexique (2010)COMMUNIQUE DE PRESSE DES COLLECTIFS FRANÇAIS CONTRE LES GAZ ET HUILE DE ROCHE-MERE

LE  26 FEVRIER 2013

Après que Laurent Fabius laissait entendre à quelques journalistes, le 17 janvier dernier, que la France entendait «signer un accord permettant des recherches françaises sur le territoire algérien dans le domaine de l'exploitation des gaz de schiste» (1), annonce qui a vivement fait réagir les Collectifs algériens, et français (2) opposés à la recherche et à l’exploitation des gaz et huile « de schiste », on apprend maintenant que la Grèce pourrait devenir le nouveau terrain d’expérimentation et d’extraction d'hydrocarbures non-conventionnels en offshore pour notre pays.

En effet, François Hollande, lors de sa visite en Grèce le 19 février a annoncé que «La Grèce a décidé un programme de privatisation», et que « les entreprises françaises seront présentes ». Dans la foulée le président de la République a proposé à la Grèce de louer à l'entreprise française DCNS (car la Grèce n'a pas les moyens de les acheter!) deux frégates FREMM, navires multi-fonctions à vocation de missions de souveraineté au large des côtes, dont on apprend par la presse grecque (3) et française (4) qu'ils seraient utiles pour sécuriser la recherche de pétrole et du gaz dans la mer Égée, où Total a déjà des intérêts.

Les collectifs déplorent l’incohérence, voire l’hypocrisie des autorités de notre pays, qui d’un côté interdisent la fracturation hydraulique sur notre territoire - tout en y autorisant des forages de recherche dans des couches géologiques ou des gisements d’hydrocarbures prétendument conventionnels -  et annoncent mettre en route la transition énergétique pour échapper aux énergies fossiles, et de l'autre promeuvent et soutiennent dans un autre pays européen la recherche et l'exploitation d’hydrocarbures non conventionnels.  

Choapa y las Cañas 1 (Chile) : Protesta por derrame de concentrado de cobre en agua

Vecinos de las localidades de Choapa y las Cañas 1, cansados de la contaminación provocada por los frecuentes derrames de concentrado de cobre del ducto de Minera los Pelambres, quien baja por esta localidad el cobre hasta el puerto de los Vilos, se toman la carratera para presionar a la autoridad en tomar medidas de emergencia para proteger la poblacion ante contaminacion masiva. 

Pour la défense des droits des peuples indigènes et de la biodiversité de l'Amazonie au Pérou, patrimoine de l'humanité

France Amérique LatineFrance Amérique Latine09.06.2009
Communiqué et appel à signatures

Halte au massacre des communautés indigènes de l'Amazonie péruvienne - pour la défense des droits des peuples indigènes et de la biodiversité de l'Amazonie au Pérou, patrimoine de l'humanité

Depuis 57 jours les populations indigènes de l'Amazonie péruvienne mènent une grève générale pacifique, en réaction à onze décrets pris par le gouvernement péruvien, favorables aux Traités de Libre Commerce et attentatoires à leurs droits et à l'environnement. En réponse, le gouvernement d'Alan Garcia a lancé vendredi 5 juin à l'aube une attaque d'une violence incroyable sur les manifestants qui occupaient depuis 10 jours la route Belaunde Terri, dans l'endroit nommé la « Curva del Diablo », dans le département d'Amazonas, au nord du pays. Selon les dernières informations dont nous disposons, cette attaque a causé la mort de trente deux personnes dont 25 indigènes et 7 policiers. La police et l'armée ont lancé depuis des hélicoptères des bombes lacrymogènes et ont tiré sur les manifestants, ces derniers se sont défendus.

Information Pétition