Langue

Évenements

Paradis sous Terre

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Comptoir Général
Date(s) de l'événement: 
Me, 03/10/2012 - 19:30

Le mercredi 3 octobre à 19 h 30 au Comptoir Général Qui couvre l’industrie minière mondiale ? (Crimes, pollution massive, dépossessions etc.) d’Alain Deneault et William Sacher animée par Manuel Domergue (Alternatives économiques) Le Comptoir Général - 80 quai de Jemmapes 75010 PARIS (M° République, Goncourt ou Jacques Bonsergent) Entrée libre dans la mesure des places disponibles Réservation obligatoire auprès d’Ingrid Saillard / ingridsaillard@ruedelechiquier.net - 01 42 47 08 26 

Le Festival des Utopies Concrètes

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Je, 27/09/2012 (Toute la journée) - Di, 07/10/2012 (Toute la journée)

Partout sur la planète, les peuples se mobilisent et développent des alternatives : réappropriation collective des biens communs, sobriété et transition énergétique avec abandon de l’énergie nucléaire, circuits courts de production et de distribution, pratiques agro-écologiques, monnaies locales, etc.

22 septembre, journée de mobilisation internationale contre les gaz et pétroles de schiste (no fraking day)

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Paris (Trocadéro), Tournan en Brie (77),St Christo lez Ales, Aix les bains, Beaumont de Lomagne (82)
Date(s) de l'événement: 
Sa, 22/09/2012 (Toute la journée)

Ce week-end des 11 et 12 août 2012, à l'initiative du collectif Briard, les délégués et membres des collectifs et associations mobilisés contre les pétroles et gaz de schiste du Nord la France (Ile-de-France, Picardie, Nord-Pas-de-Calais Bourgogne, Centre, Champagne-Ardennes) ont tenu une réunion de coordination au lieu dit Le Point du Jour à Verdelot (Seine et Marne).

Après-midi débat autour de Rio+20 - samedi 9 juin 2012 à Paris

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Les Diaconesses, 18 rue Sergent Bauchat, Paris 12ème (M° Mongallet)
Date(s) de l'événement: 
Sa, 09/06/2012 - 13:30 - 18:30

Accueil et tables d'information à partir de 13h30

 13h45 // Décryptage des enjeux de Rio+20 et de l' « économie verte »

Lire la suite »

Derniers communiqués

Pologne: Opposants au gaz de schiste bloquent conférence internationale « Shale Gas World Europe 2011 »

"Nous allons faire tout pour assurer que les manifestations populaires n'arrivent pas à arrêter l'exploitation du gaz de schiste en Pologne."

Bernard Błaszczyk, Vice-ministre de l'environnement

Une réunion internationale des grandes sociétés du secteur énergétique a commencé lundi, le 28 novembre à Varsovie. Les PDG et délégués de Halliburton, Talisman Energy et Dow Chemical entre autres, sont descendus sur la capitale de Pologne afin de se mêler aux membres de la Commision Européene et du gouvernement polonais à huis clos dans le confort de l'hôtel InterContinental (le ticket d'entrée au moindre coût était à 10 000 zloty. La majorité de polonais gagne dans l'environs de 1 000 zloty par mois). Les participants de la conférence visaient de dévoiler les revenus estimés de leurs investissements dans le gaz de schiste, que grace à la politique des autorités polonaises, vont transformer la Pologne en un Delta du Niger. Juste avant le discours d'ouverture prevu pour 9 h du matin, le mardi 29 novembre, un flash mob s'est rassemblé dans le hall. Pendant qu'un groupe de batteurs jouaint à la distraction des vigiles de l'hôtel, un passant a fait tombé une valise des balles de golf qui se sont répandues dans le foyer. Dans l'entre-temps, une large banderole était suspendu de la rampe en haut, révélant l'image d'un doigt d'honneur ressemblant à un derrick de forage complet avec une flamme.

Déclaration finale des participants au FAME 2012

En tant que membres du Mouvement pour l'Eau Bien Commun, réunis en mars 2012 au Forum Mondial Alternatif de l'Eau à Marseille, France, nous partageons une vision commune de l'eau. Nous la considérons comme un bien commun et non comme une marchandise.

Nous saluons les victoires obtenues par notre mouvement : la reconnaissance par les Nations Unies du droit à l'eau potable et à l’assainissement en tant que « droit de l’homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie » (résolution 64/292), l'inscription de ce droit dans les Constitutions de plusieurs Etats d'Amérique du Sud et d'Afrique, le succès du référendum italien contre la privatisation de la gestion de l'eau, la remunicipalisation de l'eau à Paris, Buenos Aires, Atlanta et dans de nombreuses autres villes du monde, les premières décisions de justice qui mettent en application le droit humain à l'eau.

Message des collectifs de la coordination du Nord de la Loire aux collectifs anti gaz et pétrole de schiste rassemblés à Nantua

le 16 mars 2013

Les collectifs de la coordination du Nord de la Loire souhaitent adresser au réseau rhônalpin et franc-comtois un message de solidarité pour le rassemblement à Nantua. Sachez que même si nous n’avons pas pu faire le déplacement, nous sommes à vos côtés pour réclamer avec force le refus du renouvellement du permis de Moussières, tout comme nous exigeons l’abrogation de tous les permis de recherche portant sur les hydrocarbures de roche-mère, le rejet de toutes les demandes de permis en cours d’instruction et l’interdiction de tous les forages dans les couches de roche-mère, y compris sur des concessions déjà accordées, l’abandon des projets d’exploitation de gaz de houille et, plus généralement, de tous les projets extractivistes en cours et à venir.

Dans le bassin parisien et dans le Nord, les industriels préparent le terrain. Sur le permis de Mairy (dans la Marne) que sa déclaration des travaux identifie clairement comme ayant un objectif « non conventionnel », un forage est en cours et deux autres sont en préparation. Sur le permis de Château Thierry, l’un des « permis Borloo » qui a mis le feu aux poudres en 2011, le forage est imminent sur la plateforme de Jouarre, et celle de Doue  est prête également. D’autres travaux sont en cours sur d’autres permis. Une procédure judiciaire est engagée contre le projet de forage à Nonville : un recours administratif a été déposé au TA de Melun à l’encontre de l’arrêté préfectoral autorisant les travaux de recherche. Rien qu’en Ile-de-France et ses départements voisins (Oise, Aisne, Marne, Aube, Yonne, Loiret), il y a 65 demandes de permis en cours d’instruction (dont 13 projets d’octroi) et 22 permis déjà accordés.