Langue

Évenements

Atelier "le schiste ce n'est pas fini", à Montreuil les 5 et 6 décembre

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Lycée Jean-Jaurès, rue Dombasle à Montreuil, salle 427
Date(s) de l'événement: 
Sa, 05/12/2015 - 10:00 - Di, 06/12/2015 - 18:30

Entre 2011 et 2013 vous avez été nombreux à vous sentir concernés par la question des gaz et pétrole de schiste.

Vous avez participé à des manifestations, des réunions, des projections, des discussions.

Et puis la foreuse a quitté la plateforme de Jouarre, en septembre 2013 et la chape de plomb est retombée sur l'ensemble des media (ou presque)

Les informations concernant les gaz et pétrole de schiste étant peu disponibles, vous avez sans doute eu l'impression que tout était rentré dans l'ordre, que le danger s'était éloigné.

Mouvements de l'eau au sommet des peuples - COP21

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Montreuil (France)
Date(s) de l'événement: 
Sa, 05/12/2015 (Toute la journée) - Di, 06/12/2015 (Toute la journée)

(reçu par courriel)

Conte l'extractivisme minier et pétrolier - invitation du comité de solidarité avec Cajamarca

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Maison de l'Amérique Latine, Paris
Date(s) de l'événement: 
Ma, 24/11/2015 (Toute la journée)

Nous avons le plaisir de vous adresser ci-joint  la présentation de notre conférence-débat (voir PJ et ci-dessous) du 24 novembre 2015 - 21H à la Maison de l'Amérique Latine, 217 Boulevard St Germain - 75007 Paris - métro : Solferino. Nous nous permettons de vous y inviter car nous serions très intéressés que vous y apportiez un témoignage de  votre lutte. Notre comité est né en 2012, afin de relayer en France la résistance des Communautés paysannes de Cajamarca dans les Andes Nord du Pérou contre le méga projet Conga de mine d'or à ciel ouvert Conga.

24 octobre 2015 Journée nationale contre l’extractivisme

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Creuse à Gueret, Bretagne à Guingamp
Date(s) de l'événement: 
Sa, 24/10/2015 - 10:00

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PRÉFECTURE DE GUÉRET

Samedi 24 à 10H30

POUR MANIFESTER NOTRE OPPOSITION AUX PROJETS MINIERS

Dans le cadre de la journée nationale contre l’extractivisme, journée créée à l’initiative des collectifs citoyens.
Et partout ailleurs des actions sont prévues comme en Bretagne:

Derniers communiqués

Foro de los Pueblos Indígenas Minería, Cambio Climático y Buen Vivir - Declaración de Lima

Museo de la Nación, Lima, 18 al 20 de noviembre de 2010

Los pueblos indígenas, comunidades y organizaciones sociales del Abya Yala, hermanos de África y Europa, hijos de la Madre tierra, Reunidos en el Foro Minería, Cambio Climático y Buen Vivir, en la ciudad de Lima, después de tres días de deliberaciones declaramos.

Considerando que:

Los pueblos indígenas y comunidades somos portadores de la sabiduría ancestral que ha logrado mantener el planeta a salvo durante miles de años; nuestros conocimientos y prácticas ancestrales de reciprocidad y complementariedad con la Madre Tierra han constituido los valores que han permitido una vida en armonía a la que hoy llamamos Buen Vivir – Vivir Bien. Desde el tiempo de nuestros abuelos, en nuestros territorios se conserva la biodiversidad.

Estado peruano sigue cediendo a las presiones de Doe Run Peru sin que la empresa retire la demanda de arbitraje

NOTA DE PRENSA 01 de Febrero 2012 

Ante inminente reinicio de las operaciones del Complejo Metalúrgico La Oroya (CMLO), administrado por la empresa Doe Run Perú, y sin que se presenten elementos que muestren la intención de dar una solución integral al problema de contaminación ambiental que aqueja a esta ciudad, nos dirigimos a la opinión pública para señalar que:

Durante años, se ha sido demostrado el impacto negativo de las actividades del CMLO sobre la calidad de vida de La Oroya y del valle del Mantaro, sin que el Estado haga nada para remediarlo y corregirlo. En las últimas decisiones adoptadas por el Estado se estaría privilegiando, una vez más, el interés económico y especulativo privado frente al derecho a la salud y a los derechos ambientales y sociales de la población local, pasando por alto lo establecido en la normatividad vigente y en nuestra propia Constitución Política. Consideramos que la defensa del principio de autoridad del Estado y la necesidad de proteger los derechos a la salud y al medio ambiente sano de una población no debe oponerse a la búsqueda de una salida digna y viable para el re-inicio de las operaciones del complejo metalúrgico. La situación actual es el resultado de una errada gestión de los diferentes gobiernos nacionales que han realizado una deficiente fiscalización, evitando sanciones ejemplares.

Non à la participation de la France à la recherche et à l'exploitation des hydrocarbures offshore en Grèce

Plateforme de BP dans le Golfe du Mexique (2010)Plateforme de BP dans le Golfe du Mexique (2010)COMMUNIQUE DE PRESSE DES COLLECTIFS FRANÇAIS CONTRE LES GAZ ET HUILE DE ROCHE-MERE

LE  26 FEVRIER 2013

Après que Laurent Fabius laissait entendre à quelques journalistes, le 17 janvier dernier, que la France entendait «signer un accord permettant des recherches françaises sur le territoire algérien dans le domaine de l'exploitation des gaz de schiste» (1), annonce qui a vivement fait réagir les Collectifs algériens, et français (2) opposés à la recherche et à l’exploitation des gaz et huile « de schiste », on apprend maintenant que la Grèce pourrait devenir le nouveau terrain d’expérimentation et d’extraction d'hydrocarbures non-conventionnels en offshore pour notre pays.

En effet, François Hollande, lors de sa visite en Grèce le 19 février a annoncé que «La Grèce a décidé un programme de privatisation», et que « les entreprises françaises seront présentes ». Dans la foulée le président de la République a proposé à la Grèce de louer à l'entreprise française DCNS (car la Grèce n'a pas les moyens de les acheter!) deux frégates FREMM, navires multi-fonctions à vocation de missions de souveraineté au large des côtes, dont on apprend par la presse grecque (3) et française (4) qu'ils seraient utiles pour sécuriser la recherche de pétrole et du gaz dans la mer Égée, où Total a déjà des intérêts.

Les collectifs déplorent l’incohérence, voire l’hypocrisie des autorités de notre pays, qui d’un côté interdisent la fracturation hydraulique sur notre territoire - tout en y autorisant des forages de recherche dans des couches géologiques ou des gisements d’hydrocarbures prétendument conventionnels -  et annoncent mettre en route la transition énergétique pour échapper aux énergies fossiles, et de l'autre promeuvent et soutiennent dans un autre pays européen la recherche et l'exploitation d’hydrocarbures non conventionnels.