Langue

Évenements

Environ 20 000 personnes ont manifesté les 15/16/17 avril : stop aux gaz et pétroles de schiste !

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
France
Date(s) de l'événement: 
Ve, 15/04/2011 - 12:00 - Di, 17/04/2011 - 00:00

Malgré les vacances scolaires et les discours démobilisateurs du gouvernement, la mobilisation nationale polycentrée contre l'exploration et l'exploitation des gaz et pétroles de schiste en France aura réuni plus de 20 000 personnes, au travers de 11 mobilisations sur trois jours dans toute la France : NO GAZARAN
STOP GAZ ET PETROLE DE SCHISTE MAINTENANT !


Afficher Environ 20 000 personnes ont manifesté les 15/16/17 avril : stop aux gaz et pétroles de schiste ! sur une carte plus grande

Lire la suite »

Projection Gasland à Pontoise (Utopia)

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Utopia Pontoise le 9 avril à 20h30
Date(s) de l'événement: 
Ve, 08/04/2011 - 20:30

Film débat Gasland à Utopia Pontoise le 8 avril à 20h30

« Eau et terre » jeudi 7 avril 2011 au Pavillon de l’eau 77 avenue de Versailles, à Paris

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Pavillon de l’eau 77 avenue de Versailles, à Paris Métro ligne 10 station Javel, RER C station Javel
Date(s) de l'événement: 
Je, 07/04/2011 - 10:30 - 18:00

A l’occasion de la semaine du développement durable et dans la perspective du Forum alternatif mondial de l'eau (FAME) qui aura lieu en mars 2012 à Marseille, une journée sur « l'eau et la terre » est proposée par la Coordination Eau Île-de-France avec le soutien d’Eau de Paris et de la région Île-de-France.

 

Il s’agit d’aborder l’impact des politiques agricoles sur l’eau, au Nord comme au Sud, et d’évoquer la situation en Île-de-France et en France dans le contexte de la révision de la politique agricole commune (PAC).

FESTIVAL PICO Y PALA // 4-10 AVRIL 2011

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Ile de France
Date(s) de l'événement: 
Lu, 04/04/2011 (Toute la journée) - Di, 10/04/2011 (Toute la journée)

La 2e édition du Festival Pico y Pala aura lieu du 4 au 10 avril 2011 !

Il s’agit encore une fois d’un événement d’une grande ampleur, tant dans l’énergie apportée par chaque membre du collectif que dans l’espoir qu’il génère chez nos interlocuteurs en Argentine. Nous allons chercher sur place les copies des films et les sous-titrons, pour transmettre un cinéma différent, débattre de sujets de société, défendre des productions non-commerciales, leurs auteurs, les luttes sociales dans lesquelles ils s’inscrivent.
Colletif Pico y Pala

Totalement autofinancé, le collectif a besoin de votre soutien pour faire exister ce festival. 

Si le projet vous mobilise également, vous pouvez faire parvenir une petite contribution grâce au bulletin2011 au collectif. Pico y Pala sont aussi à la recherche de bénévoles prêts à s’investir, à leur mesure, au moment du festival, du 4 au 11 avril. N’hésitez pas à les contacter : http://picoypala.canalblog.com !

Pour la programation, c'est ici : http://storage.canalblog.com/99/89/688066/62990011.pdf

Derniers communiqués

Gaz et pétrole de schiste : Ni dans mon jardin, ni dans celui du voisin !


Paris, 21 décembre 2012. Contrairement à leurs vibrantes prises de position sur ce dossier avant les dernières élections présidentielles, une fois au pouvoir, les socialistes et leurs alliés montrent leur vrai visage. Alors que François Hollande s'est publiquement engagé en septembre dernier à ne pas permettre l’exploitation des gaz et pétrole de schiste au nom de la défense de l'environnement, son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, cité par le Point, déclarait hier qu’un accord était en cours de signature avec l’Algérie. Ce dernier ferait de l’Algérie un laboratoire que la mobilisation citoyenne sans précédent a rendu plus difficile à mettre en place en France : celui des expérimentations d'alternatives à la fracturation hydraulique. Seule technologie actuellement rentable pour exploiter les hydrocarbures de schiste, la fracturation hydraulique est interdite sur le territoire français depuis le 13 juillet 2011.

Au moment où commence le débat sur la transition énergétique convoqué par François Hollande, l’annonce de Laurent Fabius révèle le cynisme de ce pouvoir qui n’a aucun scrupule à contredire par les actes ses discours plaidant en faveur des énergies renouvelables et de la préservation de l’environnement. En effet, quelle que soit la technique utilisée pour libérer les minuscules concentrations de gaz ou de pétrole, la roche-mère doit être fracturée et les fissures gardées ouvertes, à l’aide de particules injectées par un liquide porteur. Les risques de remontée à la surface des contaminants naturellement présents dans la roche (métaux lourds, arsenic, éléments radioactifs, etc.) restent donc inchangés. De même, ni la fracturation au méthane, ni la fracturation pneumatique, ni la facturation par arc électrique, ni la fracturation au CO2, techniques extrêmement complexes en soi, ne permettront d’éviter les fuites de méthane et n’inverseront la tendance à l’aggravation de l’effet de serre. Loin de renoncer à la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles, le gouvernement persiste dans le modèle productiviste et extractiviste, obsolète et mortifère pour la planète.

ALERTE : Occupation de la plateforme pétrolière de Hess Oil à Jouarre

Occupation de la plateforme pétrolière de Hess Oil à Jouarre

Des dindons prennent le beffroi

Mises en jour de la situation en continu (photos à venir) :  http://www.aldeah.org/fr/stop-forages-schiste

22/09/2013. Depuis 06h53 ce matin, 30 personnes du collectif des Dindons de la farce occupent la plateforme pétrolière de la Petite Brosse à Jouarre (Seine-et-Marne). Nous avons escaladé la tour de forage, nous y sommes enchaînés, avons déployé des banderoles et entendons y rester. Par cette action résolue, nous souhaitons attirer l’attention du public et des médias sur la farce qui se déroule sous nos yeux et dont nous refusons d’être les dindons.

La plateforme occupée est celle de la compagnie états-unienne HESS Oil, l’entreprise qui cette dernière année a réalisé plusieurs forages préparatoires sur des permis de recherche d’hydrocarbures officiellement déclarés comme portant sur l’huile de schiste[1]. Il est de notoriété publique que l’huile de schiste est impossible à extraire sans recourir à une fracturation et qu’aujourd’hui seule la technique de fracturation hydraulique présente les conditions de rentabilité jugées satisfaisantes par les pétroliers.

Pourquoi  HESS Oil avance dans ses travaux alors qu’une loi (Loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 ) lui interdit de passer à l’acte ? Pourquoi cherche-t-elle des hydrocarbures qu’elle ne pourrait pas exploiter ? Difficile d’imaginer qu’un industriel entreprenne ces opérations coûteuses (12 millions d’euros par forage, soit plusieurs dizaines de millions d’euros par permis) sans attendre un possible retour sur investissement. Alors, pourquoi ? Spéculation?  Ou bien les dirigeants d’HESS Oil sont-ils si sûrs que l’interdiction sera levée comme le laisse craindre la Question Prioritaire de Constitutionnalité déposée par la compagnie texane Schuepbach qui cherche à invalider la loi du 13 juillet (la décision du Conseil Constitutionnel sera rendue début octobre) ? Espèrent-ils, aussi, qu’à force de lobbying, un miracle ne rende les dangers de la fracturation hydraulique « socialement acceptables » jusqu’à ce que les dégâts, irréversibles, ne commencent à apparaître?

ACCIÓN URGENTE: REPRESIÓN AL MOVIMIENTO DE RESISTENCIA CONTRA MINERAS EN OCOTLÁN, OAXACA

ACCIÓN URGENTE

El día de miércoles 6 de mayo del 2009, alrededor de las 8:30 de la mañana, con lujo de violencia; utilizando gases lacrimógenos, con disparos de diversas armas de fuego, perros policías, golpeando salvajemente a los compañeros y canteando sus domicilios, a quienes pacíficamente estaban resguardando el acceso de la mina, entraron más de 2500 efectivos de la policía FEDERAL, AFI, JUDICIAL, DEL CUERPO DE BOMBEROS; también fueron golpeados los medios de comunicación que se encontraban presentes y se les bloqueo el acceso, desde temprano estaba sobrevolando un helicóptero, como a 15 o 20 metros de altura, atemorizando a la población.

Information Pétition