Langue

Évenements

Projection Gasland au Comptoir général le 1ier avril

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Comptoir Général 80, quai de Jemmapes, 75010 Paris
Date(s) de l'événement: 
Ve, 01/04/2011 - 19:30

Gasland est un film documentaire de Josh Fox (2010). Il nous livre l'enquête que le réalisateur mène auprès des communautés d'habitants de plusieurs Etats des Etats-Unis qui souffrent des conséquences désastreuses des forages des gaz de schiste (procédé connu sous le nom de fracturation hydraulique) : pollutions de l'eau, de l'air et des sols, graves problèmes de santé et jusqu'à l'eau du robinet qui prend feu…

Projection Gasland à Villeneuve St Georges-Créteil

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Villeneuve St Georges-Créteil - Salle André Malraux (près Médiathèque),à 19 h. bus J1 à partir Gare RER, arrêt Marc Seguin
Date(s) de l'événement: 
Ve, 01/04/2011 - 19:00

nid%3D620%7Ctitle%3D%7Cdesc%3D%7Clink%3DnodeEAU POTABLE MENACEE EN  ILE DE FRANCE LA  PROSPECTION A COMMENCE
Vendredi 1er avril salle André Malraux (près Médiathèque),à 19 h. bus J1 à partir Gare RER, arrêt Marc Seguin

"A ciel ouvert" de Inès Compan au Cinéma.

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
France
Date(s) de l'événement: 
Je, 31/03/2011 (Toute la journée) - Ma, 31/05/2011 (Toute la journée)

A ciel ouvert sort au cinéma (toutes les scéance sur Allocine. Dépêchez vous d'aller le voir. 

Pourquoi ? Quelques idées : 

Ici, le cinéma contrecarre l’Histoire, éveillant chez le spectateur empathie et solidarité. Le Monde – Jacques Mandelbaum

 (...) des accents du Ken Loach de « Land and freedom » ou du « Vent se lève ». Télérama – Mathilde Blottière

(…) un précieux travail sur la construction et le dévoilement de la parole et des discours… Critikat – Arnaud Hée

On peut trouver ces paysages beaux car ils le sont encore.
Iñès Compan pose sa caméra sur cette terre, apparemment sans colère, et nous maintient les yeux ouverts.  Brazil – Franck Unimon
Toutes les scéance sur Allocine

Projection Débat autour de "L’eau qui nous fait vivre" à à TOUSSON (77)

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Café la tête des trains, place de l'église, 77123 Tousson
Date(s) de l'événement: 
Me, 30/03/2011 - 19:00

Projection-débat  L’eau qui nous fait vivre, Film documentaire d’Elif Karakartal, 68 min, Pérou/France.  

A 3500 mètres d’altitude dans les montagnes du sud du Pérou, les habitants de la communauté d’Andamarca gèrent collectivement l’eau pour l'irrigation. Ce droit est garanti pour tous à condition d'en accepter les règles fixées par la communauté. Chacun à son tour, les habitants participent à l'exercice du pouvoir. Au travers d’un portrait vivant de ce village, le documentaire « L’eau qui nous fait vivre » d’Elif Karakartal nous montre comment la gestion locale de l’eau peut cesser d´être une question purement technique pour en venir à signifier un équilibre qui est non seulement source de vie mais aussi de société car l’eau structure l’ensemble des relations humaines de ce micro univers. Privée du sens unificateur que sous-tend cette gestion collective,  la communauté se transformerait en un lieu sans vie. « Pourquoi veulent-ils nous privatiser si nous ne sommes pas en train de mourir ? », demande un des responsables quand les rumeurs de privatisation de l'eau se font entendre.

Lire la suite »

Derniers communiqués

Le monde s'adresse à Dilma: sauvez l'Amazonie

639,289  ont signé la pétition. Nous avons atteint l'objectif de 500000 en 48 heures! Ensemble allons à présent jusqu'à 1,000,000

Information Pétition

Cyberaction : non au permis de recherche minière de Tennie en Sarthe et en Mayenne

Signez le courrier qui sera envoyé aux autorités locales et nationales en remplissant le formulaire ci-dessous

PERMIS DE TENNIE: porte ouverte à la relance de l’extractivisme en France. Réagissons !

ALERTE DANGER : Retour des MINES en FRANCE. Cuivre, zinc, or, argent, terres rares = pollutions durables et destruction des territoires.

ACTION : Faites part de votre préoccupation ! Ecrivez aux Président, Ministres et Elus locaux

A l’occasion de la Journée internationale contre les projets miniers destructeurs, 22 juillet 2013.

En 2009, lorsque, à Cerro de San Pedro (Etat de San Luis de Potosi, Mexique), les opposants à une mine d’or et d’argent inauguraient la première journée mondiale contre les projets miniers, par solidarité, nous avions diffusé l’information pour soutenir ces communautés en lutte. En Amérique latine comme dans d’autres régions du « Sud », ils sont nombreux à s’opposer aux entreprises, souvent transnationales, qui ne lésinent pas sur les moyens pour accéder aux richesses du sous-sol : expulsions, déplacement de villages entiers, menaces et agressions, assassinats, tortures des opposants, pollutions durables de l’eau, des terres agricoles et de l’air.
Aujourd’hui, le 22 juillet 2013, nous sommes solidaires de tous ceux qui luttent contre ces projets destructeurs dans le monde. De la Patagonie argentine aux Andes équatoriennes, du désert d’Atacama au Chili à la côte atlantique vénézuélienne, en passant aussi par le Mexique, le Pérou, le Brésil, l’Uruguay, le Panama, la Colombie, le Honduras, l’Espagne, le Canada … et la France : en tout, plus de 30 événements différents auront lieu ce 22 juillet  pour dire « Non aux industries minières polluantes, Non aux mines, Oui à la Vie » !  Mais, s’il semble tristement habituel de voir les communautés paysannes ou indigènes d’Amérique Latine dans cette liste des opposants, la France n’a pas été cette fois présente à leurs côtés seulement par solidarité.

Chile, valle del Huasco : la alarmante y preocupante crisis hídrica

Diciembre de 2010, Declaración pública

El Consejo de defensa del valle del Huasco ante la alarmante y preocupante crisis hídrica, declara lo siguiente:

1.- Desde la creación de este consejo hace 5 años, hemos advertido la necesidad de preservar nuestro principal recurso y capital que es el agua.

2.- Es de conocimiento público nacional e internacional las denuncias  que ha hecho este Consejo sobre las nefastas consecuencias que traería la instalación de los “mega proyectos” amparados en  un tratado bi-nacional que avala el saqueo de nuestras riquezas naturales.