Langue

Évenements

Produit intérieur doux : reconsidérer l’idée même de richesse

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Me, 19/03/2008 - 09:30 - Sa, 29/03/2008 - 09:00
Europe - France - Paris (St Ouen), du 19 au 29 mars 2008

 

« A partir du printemps 2008 et tout au long de l'année, des
conférences/débats, des projections de films, des spectacles vivants,
des expositions, des ateliers pédagogiques, sont proposés comme autant
de rencontres publiques sur un thème commun : la Richesse ».

Voir le site - voir le programme

Lire la suite »

Produit intérieur doux : reconsidérer l’idée même de richesse

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Me, 19/03/2008 (Toute la journée) - Sa, 29/03/2008 (Toute la journée)

« A partir du printemps 2008 et tout au long de l'année, des conférences/débats, des projections de films, des spectacles vivants, des expositions, des ateliers pédagogiques, sont proposés comme autant de rencontres publiques sur un thème commun : la Richesse ».
Voir le site - voir le programme

Derniers communiqués

Rencontres des Occupations et des Résistances Rurales à Casa Selba

Date de publication: 
Jeudi, 6 Juillet, 2017
Par: 
IACAM !

 

Pour la défense des occupations rurales et du territoire!

L'occupation rurale?

L'occupation à la campagne est une pratique politique qui n'est pas aussi connue que le squat en ville. Mais elle existe et elle est forte dans de nombreux endroits du monde. Selon les motifs qui amènent à occuper des terres, les caractéristiques des occupations sont différentes. Il y a celles qui se mettent en place pour défendre des lieux contre de Grands Projets Inutiles (la ZAD de NDDL, le No-TAV en Val de Suse, les Anti-MAT en Catalogne), celles qui essayent de défendre des forêts contre des entreprises énergétiques (forêt de Hambach à Cologne) ou touristiques (la ZAD de Roybon) ou celles qui repeuplent des villages abandonnés.Cette dernière forme est particulièrement répandue en Espagne, surtout dans les Pyrénées, dans la province de Huesca. Les motifs peuvent être différents, par contre les objectifs poursuivis sont assez semblables : la défense du territoire, l'expérimentation de nouvelles façons de vivre et la recherche d'émancipations individuelles et collectives.

Il y a 20 ans, le village squatté de Sasé a été expulsé; c'était un village abandonné qui se trouve à La Solana (Huesca). Depuis cet événement, les occupations de villages jouissent d'une certaine tranquillité. Par contre, ces derniers mois la répression s'est accrue et on sent à nouveau peser une vraie menace sur ces villages. Des camarades qui habitent à Fraguas (Castilla-la-Mancha) doivent faire face à un procès qui veut les condamner à 4 années de prison pour chacun-e et à 26000 euros d'amende pour payer la destruction des maisons qu'ils/elles ont eux-mêmes reconstruites. A Urniza (Navarre) des camarades font face aussi à des pressions de la part des gardes forestiers ; ils/elles ont reçu une lettre d'expulsion et ils/elles attendent la réaction de l'administration qui les menacent. Dans d'autres villages squattés de la province de Huesca, ils/elles subissent des pressions diverses, que ce soit des amendes, des menaces, ou des tentatives de négociation mensongère, etc. Pour finir, les camarades de Casa Selba (Huesca), sont les premier.e.s à subir la répression chez elles/eux. Le 25 mai 2017, ils/elles ont été convoqué.e.s à un procès pour usurpation, à l'issu duquel ils/elles ont été acquité.e.s. Par contre, ils/elles courent toujours le risque d'être éxpulsé.e.s, et ils/elles se demandent quelles voies répressives utiliseront celles/ceux qui détruisent le territoire.

C’est pour cela que nous lançons un appel à solidarité et au soutien international, pour pouvoir résister à une probable expulsion. Mais aussi pour être uni.e.s car nous savons que malgré la répression, les occupations de terres seront toujours fortes et vivantes. Nous allons donc organiser les Rencontres des Occupations et des Résistances Rurales à Casa Selba, du 8 au 17 septembre 2017. Nous vous tiendrons informé.e.s à mesure que ces Rencontres prendront forme. Nous souhaitons inviter toutes les personnes qui désirent défendre des territoires menacés de destruction, partager et apprendre. Nous vous demandons de réserver ces dates-là et de vous mettre en contact avec nous pour qu'on puisse organiser ces Rencontres au mieux !

Lettre aux députés - réforme du code minier

Date de publication: 
Vendredi, 20 Janvier, 2017
Par: 
DesTerresMinées 35

Mesdames et Messieurs les députés,


Ce 24 et 25 janvier, la réforme du code minier sera examinée à l'assemblée nationale. En tant que députés, représentants de la nation et de ses citoyens, nous vous demandons de prendre en compte l'expression de vos administrés.
Le code minier actuel, qui sert de base aux explorations et exploitations minière et fossile en métropole et dans les départements et territoires d'Outre-Mer ne répond pas aux inquiétudes des citoyens en matière de protection de l'environnement et de prise en compte de l'opinion des populations concernées par les projets. Une réforme est donc nécessaire.

Cependant, la proposition de loi du 23 novembre 2016 et les amendements discutés, et principalement rejetés, en commission du développement durable le 17 janvier 2017, augmentent nos inquiétudes.

Projets miniers ou le retour des colonies ? Abandon du permis de Dompierre par Variscan

Date de publication: 
Mercredi, 11 Janvier, 2017
Par: 
DesTerresMinées 35

La société Variscan Mines vient de confirmer, ce 11 janvier,  par un communiqué, le retrait de sa demande de permis,( cf PJ ) sur le PER dit de Dompierre. Les mairies puis notre association ont été informées de ce désistement fin décembre. Variscan évalue  le PER de Dompierre  comme  élément de son  « portefeuille », alors que le permis n'a même pas  été délivré. "D'autres sociétés ont la possibilité de déposer des demandes équivalentes afin de valoriser le territoire..." Le temps des colonies serait-il de retour ? Les  Pays de Fougères et de Vitré sont-ils sous-développés ? Les élus et la population apprécieront ...

Il ne s'agit donc pas d'un abandon définitif de tout projet minier sur les pays de Fougères et Vitré.

C'est pourquoi notre association va poursuivre son travail d'information des élus et de la population (2 réunions publiques le 17 janvier à Combourtillé et 18 janvier à St Christophe des Bois), de vigilance et de soutien aux autres collectifs dont celui tout proche en Mayenne, PERM Olivet.

Déclaration d'Imider (eng + fr )

Date de publication: 
Mardi, 22 Novembre, 2016
Par: 
sit-in/mont ALBBAN Mouvement sur la voix 96 – Imider

Voir pièce jointe.