Langue

Évenements

Produit intérieur doux : reconsidérer l’idée même de richesse

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Me, 19/03/2008 - 09:30 - Sa, 29/03/2008 - 09:00
Europe - France - Paris (St Ouen), du 19 au 29 mars 2008

 

« A partir du printemps 2008 et tout au long de l'année, des
conférences/débats, des projections de films, des spectacles vivants,
des expositions, des ateliers pédagogiques, sont proposés comme autant
de rencontres publiques sur un thème commun : la Richesse ».

Voir le site - voir le programme

Lire la suite »

Produit intérieur doux : reconsidérer l’idée même de richesse

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Me, 19/03/2008 (Toute la journée) - Sa, 29/03/2008 (Toute la journée)

« A partir du printemps 2008 et tout au long de l'année, des conférences/débats, des projections de films, des spectacles vivants, des expositions, des ateliers pédagogiques, sont proposés comme autant de rencontres publiques sur un thème commun : la Richesse ».
Voir le site - voir le programme

Derniers communiqués

BASSIN PARISIEN : Les compagnies pétrolières préparent le terrain pour le pétrole de schiste...

Communique de presse des collectifs contre les gaz et huiles de schiste

 Le 06 Mars 2013,

Nous demandons l'arrêt des travaux de forage sur le permis de Mairy

Dans le cadre du permis de recherche de Mairy, la compagnie américaine Hess Oil procède depuis janvier 2013 à des opérations de forage de recherche sur sa plate-forme à Huiron située en Champagne-Ardenne  dans le département de la Marne. Sur ce permis, 2 autres forages aux conditions identiques, ont été prévus et demandés par la même déclaration : à Ecury-sur-Coole et Maisons-en-Champagne.

Elle déclare forer pour rechercher du pétrole conventionnel alors que le permis était identifié clairement "huile de roche-mère" dans la lettre de mission du 04 février 2011 des CGEDD/CGIET ainsi que le communiqué de presse afférent du 10 février 2011.

Le monde s'adresse à Dilma: sauvez l'Amazonie

639,289  ont signé la pétition. Nous avons atteint l'objectif de 500000 en 48 heures! Ensemble allons à présent jusqu'à 1,000,000

Information Pétition

Cyberaction : non au permis de recherche minière de Tennie en Sarthe et en Mayenne

Signez le courrier qui sera envoyé aux autorités locales et nationales en remplissant le formulaire ci-dessous

PERMIS DE TENNIE: porte ouverte à la relance de l’extractivisme en France. Réagissons !

ALERTE DANGER : Retour des MINES en FRANCE. Cuivre, zinc, or, argent, terres rares = pollutions durables et destruction des territoires.

ACTION : Faites part de votre préoccupation ! Ecrivez aux Président, Ministres et Elus locaux

A l’occasion de la Journée internationale contre les projets miniers destructeurs, 22 juillet 2013.

En 2009, lorsque, à Cerro de San Pedro (Etat de San Luis de Potosi, Mexique), les opposants à une mine d’or et d’argent inauguraient la première journée mondiale contre les projets miniers, par solidarité, nous avions diffusé l’information pour soutenir ces communautés en lutte. En Amérique latine comme dans d’autres régions du « Sud », ils sont nombreux à s’opposer aux entreprises, souvent transnationales, qui ne lésinent pas sur les moyens pour accéder aux richesses du sous-sol : expulsions, déplacement de villages entiers, menaces et agressions, assassinats, tortures des opposants, pollutions durables de l’eau, des terres agricoles et de l’air.
Aujourd’hui, le 22 juillet 2013, nous sommes solidaires de tous ceux qui luttent contre ces projets destructeurs dans le monde. De la Patagonie argentine aux Andes équatoriennes, du désert d’Atacama au Chili à la côte atlantique vénézuélienne, en passant aussi par le Mexique, le Pérou, le Brésil, l’Uruguay, le Panama, la Colombie, le Honduras, l’Espagne, le Canada … et la France : en tout, plus de 30 événements différents auront lieu ce 22 juillet  pour dire « Non aux industries minières polluantes, Non aux mines, Oui à la Vie » !  Mais, s’il semble tristement habituel de voir les communautés paysannes ou indigènes d’Amérique Latine dans cette liste des opposants, la France n’a pas été cette fois présente à leurs côtés seulement par solidarité.