Langue

Évenements

Chauffe la lutte, pas le climat !

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Notre dame des landes
Date(s) de l'événement: 
Sa, 11/07/2015 (Toute la journée) - Di, 12/07/2015 (Toute la journée)

Appel NDL2015

Une nouvelle fois, la Coordination des Opposants s’adresse à toute la population de la région, comme à tous les militants, toutes les organisations locales, nationales… et au-delà, engagés avec elle dans la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Elle les invite à partager ce grand moment de démonstration de vigueur, de détermination et de convivialité qu’est notre rassemblement estival.

Un de plus ?

Lire la suite »

Ollanta Humala à Bruxelles

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Bruxelles
Date(s) de l'événement: 
Me, 10/06/2015 (Toute la journée)

Le président Ollanta Humala sera à Bruxelles le mercredi 10 juin à l'occasion du sommet CELAC-UE.

Les Péruviens de Belgique organiseront une manifestation en soutien aux paysans du Valle del Tambo (Islay-Arepuipa), victimes des mesures répressives de la part des autorités qui cherchent à imposer à tout prix le projet minier Tia Maria, et ceci contre la volonté des populations locales.

Voici une première annonce de la manifestation:

Colloque au Sénat - Extractivisme minier et Droits de l'homme

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Sénat - 15, rue de Vaugirard, 76006 Paris
Date(s) de l'événement: 
Ve, 22/05/2015 - 09:00 - 18:00
Chers amis

Nous avons le plaisir de vous informer d’un prochain colloque organisé au Sénat, par la Sénatrice Laurence Cohen et intitulé : "Conga no va !" : droits environnementaux et humains au Pérou : Quelles perspectives ? Quelles solidarités ?"

Vendredi 22 Mai 2015, de 9h - 18h au Sénat - 15, rue de Vaugirard, 76006 Paris

Lire la suite »

Programme - TPP Canada

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Montréal
Date(s) de l'événement: 
Lu, 06/04/2015 (Toute la journée) - Ve, 22/05/2015 (Toute la journée)
Canada dans le cadre d'un tribunal permanent des peuples de la Fondation Lelio Basso à Montréal sur l'extractivisme. Voir pièce jointe ou http://www.tppcanada.org/audiences/autres-audiences/

Derniers communiqués

Equateur : détention arbitraire de Javier Ramirez, un des dirigeants d'Intag

Information Communiqué
Date de publication: 
Jeudi, 10 Avril, 2014
Par: 
Cordinadora zonal del Intag

Javier Ramírez: Détenu arbitrairementJavier Ramírez: Détenu arbitrairementVoici la traduction en français d’un communiqué à propos du récent emprisonnement de Javier Ramírez, président de la communauté de Junín dans la vallée d'Intag en Equateur. Ce village se trouve à proximité du gisement de cuivre du mega projet minier de Llurimagua (anciennement projet Junín), actuellement aux mains de l'entreprise chilienne d'Etat Codelco.
Javier Ramírez est accusé de rébellion, sabotage et de terrorisme. L'ordre de détention vient du procureur de Cotacachi, le canton dont dépend la vallée d'Intag. Ce message est un appel aux organisations et mouvements sociaux à dénoncer cette manœuvre et la politique de criminalisation des luttes sociales que mène le gouvernement de Correa en adhérant à la lettre ci-dessous.

VOICI LA TRADUCTION DU TEXTE DE LA LETTRE POUR LAQUELLE ON RECHERCHE DES SIGNATURES (ADHÉSIONS) : 

Pour signer cet appel, envoyer votre soutien à : guadalupe@salvalaselva.org

Aux Président, Ministres et Assembléistes, Aux autorités judiciaires, Aux autorités du Cantón Cotacachi et de la zone d’Intag Organisations sociales, écologistes et de défense des droits de l’homme exigent la liberté immédiate et l’abandon des charges contre Javier Ramírez, président de la communauté de Junín.

Le 10 avril 2014, à 20h, Polivio Pérez et Javier Ramírez, dirigeants communautaires de la zone d’Intag-Cotacachi, province d’Imbabura, ont été arrêtés.

Intag Cordinadora zonalIntag Cordinadora zonalDepuis, Mr. Javier Ramírez, président de la communauté de Junín, est gardé en détention pour 30 à 90 jours de prison préventive au titre de “présomption de délit de rébellion contre l’administration publique ”. La plainte a été déposée par la Société nationale des mines de l'Equateur Enami. Le lendemain, le procureur de Cotacachi a ajouté deux accusations plus graves, celles de "terrorisme" et de  "sabotage" Selon les rapports de presse, les accusations se rapportent à une altercation survenue le 6 avril entre des membres de la communauté et des employés d'Enami, événement lors duquel Javier n'était pas présent, même à proximité. Son frère Hugo Ramirez doit également faire face à des accusations, mais n'a pas été arrêté. Nous craignons que d'autres membres de la communauté puissent se trouver sur cette liste injustifiée .

Mr. Ramírez est une personne pacifique, respectée et qui ne mènerait sous aucun prétexte des actes de « rébellion ». Bien au contraire, Mr. Ramírez est, tout comme ses voisins, internationalement reconnu comme un des défenseurs de ce que sa communauté a mis en place, un projet de production respectueuse de la forêt, de la biodiversité et de la nature qu’elle a réussi à consolider au cours des années et pour lequel nous éprouvons du respect et de l’admiration.

En tant qu’organisations engagées pour la défense des droits de l’homme et de la nature, nous sommes préoccupées par ces faits qui ont lieu en Equateur, pays qui a ratifié de multiples traités internationaux garantissant le respect des droits de l’homme, ainsi que de ceux qui défendent ces droits, pays dont la Constitution établit le droit à l’eau comme droit fondamental, garantit la souveraineté alimentaire, reconnaît le droit à la résistance face aux actions et omissions du pouvoir public ou des personnes physiques ou morales qui portent atteinte ou peuvent porter atteinte aux droits constitutionnels.

Comunicado : "Ecuador, detienen ilegalmente a dirigentes de Intag

Information Communiqué
Date de publication: 
Jeudi, 10 Avril, 2014
Par: 
Cordinadora zonal del Intag

Javier Ramírez: Detienen ilegalmente a dirigentes de IntagJavier Ramírez: Detienen ilegalmente a dirigentes de IntagPor favor, difundir entre otras organizaciones que puedan estar interesadas en adherir.

SE BUSCA Adhesión de Organizaciones sociales, ecologistas y de derechos humanos para pedir: Libertad inmediata y sin cargos para el Sr.
, presidente de la comunidad de Juní, defensor de la vida y la naturaleza

Estimad@s amig@s y compañeros de organizaciones sociales, ecologistas, de derechos humanos y en contra de la minería:

Nuestro compañero Javier Ramírez, presidente de la comunidad de Junín, en Intag, Imbabura, Ecuador, se encuentra injustamente detenido, en circunstancias oscuras y aún no esclarecidas. Se le acusa de "rebelión", "sabotaje" y "terrismo", acciones todas ellas que no se corresponden con la personalidad y compromiso de Javier (para conocerle mejor pueden ver el vídeo   

)

Es el momento de remover cielo con tierra hasta que lo liberen sin cargos.

Según las noticias que nos llegan de Ecuador, en este momento está en prisión preventiva de 30 a 90 días.

Manifestamos nuestro inconformismo con la política de criminalizar a los defensores de la naturaleza frente a la minería y nuestra solidaridad con Javier, un compañero intachable a quien conocemos personalmente desde al menos 2001. Para presionar a las autoridades responsables hemos preparado esta carta y pedimos su adhesión para enviarla a las autoridades cuando la lista de adhesiones crezca y  adquiera así el peso de la exigencia y la solidaridad de tod@s ustedes. Muchas gracias por adherirse HOY mismo

Pueden agregar su nombre al final de la lista y/o enviar sus adhesiones lo antes posible a: guadalupe@salvalaselva.org 

Muchas gracias.
Guadalupe Rodríguez
Salva la Selva
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ESTA ES LA CARTA PARA LA QUE SE PIDE ADHESIÓN
Al Presidente, Ministros y Asambleistas
A las autoridades Judiciales
A las autoridades del Cantón Cotacachi y de la zona de Intag

Propositions pour une plateforme commune de la montagne limousine

Information Communiqué
Date de publication: 
Lundi, 7 Avril, 2014
Par: 
Les habitants du plateau des milles vaches (Limousin)

Présentation publique du texte "Propositions pour une plateforme de la montagne limousine", jeudi 6 mars, à la salle des fêtes de Faux-la-Montagne (Creuse). Ce document est le fruit de la réflexion d'habitants du Plateau de Millevaches qui veulent mettre des questions politiques au cœur du débat. Il se découpe en six thèses suivies de propositions : "l'ouverture comme tradition", "se défaire de notre statut colonial" , "une certaine idée de la richesse", "repeupler le territoire", "bâtir un en-dehors de la métropole" et "si nous relevons le défi d'inventer ici une autre vie, c'est que nous devons aussi inventer une autre façon de s'organiser." Présentation par Michel Lulek, de Faux-la-Montagne, et réaction de la mairesse de Viam (Corrèze), Michèle Guillou.

Source et emission : http://www.radiovassiviere.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1532:7-mars--qpropositions-pour-une-plateforme-commune-de-la-montagne-limousineq&catid=148:le-plateau-qui-parle&Itemid=71

Gaz de schiste et violences policières à Barton Moss : ça suffit !

Information Communiqué
Date de publication: 
Lundi, 24 Mars, 2014
Par: 
Les Collectifs français "NON aux pétrole et gaz de schiste et de houille"

LETTRE OUVERTE DES COLLECTIFS FRANÇAIS NON AUX PÉTROLE ET GAZ DE SCHISTE ET DE HOUILLE
www.nongazdeschiste.fr 
lE 24 MARS 2014

A l’Attention de Monsieur l’Ambassadeur du Royaume-Uni à Paris
Sir Peter Ricketts
35 Rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

 

Monsieur  l’Ambassadeur,

Au nom des collectifs français opposés à l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels (gaz et  pétrole de schiste et de houille, entre autres) nous tenons à vous faire part de notre  profonde indignation concernant les  violences policières répétées que subissent des citoyens britanniques à Barton  Moss. 

Lundi dernier,  le 17 mars 2014, une mère de famille de quatre enfants a  été pour la seconde fois arrêtée par la Police du Grand Manchester avec une  brutalité inacceptable face à  une protestation pacifique (1). Ces démonstrations de force sont indignes d’un pays européen. 

Précédemment, une femme enceinte, une enfant de 15 ans, ainsi que des  personnes âgées ont elles aussi, entre autres, été arrêtées sans ménagement.  Plus de cent arrestations et intimidations ont eu lieu sur ce site où la  protestation est continue depuis le début des travaux de forage. Selon la  communauté locale, plus de 80 personnes ont été blessées par la police du Grand  Manchester. C’est inacceptable. Nous tenons donc à manifester notre solidarité avec les personnes victimes de ces violences de la part des forces de l’ordre de votre pays.