Langue

Évenements

Toxic Tour Detox dimanche 25 janvier sur les data centers de La Courneuve

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
RDV 14h à la sortie du métro La Courneuve/8 mai 45 (Ligne 7)
Date(s) de l'événement: 
Di, 25/01/2015 - 14:00

https://www.facebook.com/events/800482106688664/

"Mine noire" au théâtre Victor Hugo de Bagneux // Un spectacle engagé sur l'exploitation du pétrole

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Théâtre Victor-Hugo 14, avenue Victor-Hugo 92 220 BAGNEUX
Date(s) de l'événement: 
Ve, 28/11/2014 (Toute la journée) - Sa, 29/11/2014 (Toute la journée)

Une approche ludique et grinçante pour une problématique toujours plus actuelle : la surexploitation des ressources fossiles.  

Aux vues des principes qui animent votre association, nous avons pensé  que l’approche de cette compagnie pourrait vous plaire. Lorsqu’il s’engage, l’air de rien, l’art porte une voix forte et nous aimerions que vos membres puissent en profiter. Nous vous remercions de leur faire part de cette information et n’hésitez pas à revenir vers nous pour tout renseignement.

Lire la suite »

MANIFESTATION à PARIS, le 8 novembre à 14h Place de la Bastille

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Place de la Bastille
Date(s) de l'événement: 
Sa, 08/11/2014 - 14:00

Manif nationale à Toulouse samedi , faites tourner largement !

La police harcèle, brutalise, humilie, mutile et tue dans les quartiers
populaires, les prisons, les centres de rétention, aux frontières et
dans tout ce qui lutte et résiste ! Auto-organisons nous !

APPEL A MANIFESTATION NATIONALE samedi 8 novembre à 14h à Toulouse
Jean Jaurès émanant de l'ASSEMBLEE DU TESTET réunie le dimanche 2 novembre

Derniers communiqués

Carta abierta al presidente de la república del Perú para decir "NO al proyecto CONGA"

Campaña lanzada por la Asociación Tierra y Libertad y el colectivo ALDEAH.

>> Envíe un correo de protesta a las autoridades peruanas para decirle NO al proyecto minero CONGA !

nid%3D932%7Ctitle%3D%7Cdesc%3D%7Clink%3Dnode

 

NO AL PROYECTO MINERO CONGA

 

La empresa minera Yanacocha cuyos propietarios mayoritarios son NEWMONT MINNING y BUENAVENTURA  prevén con su proyecto minero CONGA la destrucción de 5 lagos de la zona alto-andina de CONGA a más de 3500 metros de altitud en el departamento de Cajamarca, Perú. Se pretende vaciar dos lagunas para extraer el oro y dos serán vaciadas para servir de reservorio de los relaves mineros. Esto va a afectar el ecosistema frágil de bofedales y de humedales que absorben el agua y alimentan las capas freáticas y son la fuente de decenas de ríos que irrigan los ricos valles cajamarquinos (Cajamarca es el primer productor lechero del pais). Además, los relaves de mineral contaminarán las aguas volviéndolas no aptas para el consumo humano y animal.

Yanacocha tiene ya un pasivo ambiental importante en la región de Cajamarca y el proyecto CONGA no hace más que amenazar aún más a la población. En 2000, mercurio fue derramado de un camión de la mina Yanacocha a lo largo de 40km, contaminando el pueblo de Choropampa : sus pobladores continúan  falleciendo de las consecuencias de la absorción del mineral.

El pueblo de Cajamarca se levantó en noviembre último contra el proyecto y la única respuesta del gobierno fue declarar el estado de emergencia negándose a escuchar la voz del pueblo y de sus representantes. No se había visto desde hace 30 años ! Varios campesinos fueron heridos y uno de ellos quedará paralítico de por vida.

Coordinadora Regional de Defensa del Medio Ambiente y de la Vida (CREDEMAV)

El viernes 5 de agosto 2011
La Coordinadora Regional de Defensa del Medio Ambiente y de la Vida, Credemav-Callao, es una Organización social que tiene como objetivo principal defender la Vida y el Medio ambiente, hasta alcanzar el desarrollo sostenible en la Región Callao, con participación y ejercicio de una ciudadanía activa.

Lettre ouverte à l’Académie des sciences

Des collectifs citoyens anti-gaz et pétrole de schiste répondent aux deux articles parus dans l’Usine nouvelle les 14 et 15 janvier 2013 (« Les scientifiques favorables à l’exploration des gaz de schiste » et  « Gaz de schiste : arrêter la recherche c’est perdre en compétitivité » ) [1].

Revenir sur le bannissement des gaz de schiste du paysage énergétique

Par la voix de son président du Comité de prospective en énergie, Sébastien Candel, l’Académie des Sciences demande que des forages exploratoires soient autorisés, séparant ainsi l’exploitation de la connaissance des gisements. Elle considère qu’il est possible de garantir des conditions acceptables d’exploitation par un cahier des charges précis et finalise sa position en stipulant que : "La prise de risques calculée et raisonnée, s’appuyant sur des études sérieuses, ne doit pas être bannie".

Sébastien Candel, qui est aussi président du Conseil scientifique de l’IFPEN (Institut Français du Pétrole Energies Nouvelles), ne peut ignorer que définir une teneur précise d’hydrocarbures d’une couche de «schistes» exige l’emploi de la fracturation. Un simple carottage serait insuffisant pour déterminer combien d’hydrocarbures seraient réellement récupérables. Ce qu’il faut faire, c’est disloquer artificiellement ce millefeuille compacté où sont piégés ces hydrocarbures pour cartographier un volume donné de cette couche. Cartographier d’abord et déceler la possibilité exacte de récupération dans ce volume donné… et multiplier ce travail de proche en proche induisant de plus en plus de fissurations artificielles pour évaluer un maximum de récupération de cette couche qui ne répond pas forcément de la même manière partout. Si notre technicité française nous le permet sans fuites, il serait bon que nos scientifiques français joignent la société Schlumberger qui, sur quelques 15.000 puits classiques, a un taux de fuites incontrôlées répertoriées. Nous vous rappelons ces chiffres : 5% pour des puits neufs, 30 à 40% pour des puits vieux de 10 ans, et un taux atteignant les 50% pour des puits dépassant 15 ans.