Langue

Évenements

Forum Social des Amériques

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Ma, 07/10/2008 (Toute la journée) - Di, 12/10/2008 (Toute la journée)

Amériques - Guatemala - Ciudad Guatemala, du 7 au 12 octobre 2008
Forum Social des Amériques
Plus d'information : www.forosocialamericas.org 

Forum Andin contre l'industrie minière à grande échelle (Foro Andino frente a la Gran Minería)

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Ve, 26/09/2008 (Toute la journée) - Sa, 27/09/2008 (Toute la journée)

Amériques - Colombie - Bogota - 26-27 septembre 2008
Foro Andino frente a la Gran Minería
Plus d'information : Déclaration de Bogota

Forum Social Européen

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Me, 17/09/2008 (Toute la journée) - Di, 21/09/2008 (Toute la journée)

Europe - Suède - Malmo, du 17 au 21 septembre 2008
Forum Social Européen
Plus d'information : http://www.fse-esf.org

Enlazando Alternativas 3

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Me, 14/05/2008 (Toute la journée) - Sa, 17/05/2008 (Toute la journée)

Amériques - Pérou - Lima

Enlanzando Alternativas

Troisième sommet du réseau bi-régional Enlanzando Alternativas (Tisser des Alternatives). En opposition aux négociations pour la signature des accords de libre échange entre l'Europe, l'Amérique latine et les Caraïbes (menées par les chefs d'Etat), Enlanzando Alternativas se présente comme une nouvelle alliance entre les sociétés civiles des deux continents et cherche à construire et à promouvoir des propositions alternatives en matière d'organisation sociale et économique.
Le réseau a été formellement crée en mai 2004 à Guadalajara, en marge du 3ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement Union européenne / Amérique latine et Caraïbes.

Derniers communiqués

Solidarité internationale avec Cajamarca

Date de publication: 
Dimanche, 2 Février, 2014
Par: 
Unitaire

Une campagne médiatique a été lancée dernièrement au Pérou contre le mouvement de solidarité internationale avec la population de Cajamarca (Andes Nord du Pérou), en lutte pacifique depuis trois ans, pour la défense de l'eau et de l'environnement, contre le méga projet minier « Conga » de l'entreprise Yanacocha (multinationale Newmont-Buenaventura-Banque Mondiale).

Ce projet d'exploitation minière à ciel ouvert détruira cinq lacs de haute montagne, 700 sources d'eau et 260 hs de prairies humides. Il constitue une menace directe pour la santé et la vie des habitants ainsi que pour l'environnement de cette importante région agricole péruvienne et contaminera tout le réseau hydrographique en aval, autant sur le versant Pacifique que sur le versant amazonien, avec un impact sur des milliers de personnes. Depuis trois ans, les populations concernées résistent de manière pacifique. La réponse des autorités a été la répression : en juillet 2012, cinq personnes furent tuées par la police et une cinquantaine furent blessées par balles. L'indignation provoquée par cette vague de violence avait alors soulevé l'ensemble de la population de cette région des Andes et suscité la solidarité nationale et internationale. Le méga projet « Conga » fut officiellement suspendu en août 2012.

Aujourd'hui, toutes les associations démocratiques, organisations sociales, collectifs, syndicats et personnalités étrangères qui manifestèrent leur indignation et leur solidarité avec Cajamarca, et dont les objectifs humanitaires ne peuvent être mis en doute, sont l'objet d'une campagne de dénigrement lancée dans la presse péruvienne.

Gestion opaque des effluents du forage de Tritteling-Redlach (Permis Bleue Lorraine) - et accident sur ce forage - Gaz en couche de charbon

Date de publication: 
Samedi, 1 Février, 2014
Par: 
Collectifs non aux pétrole et gaz de schiste et de houille
NON AUX PÉTROLE ET GAZ DE SCHISTE ET DE HOUILLE*  
Effluents de forage : A Tritteling, EGL patauge toujours  et mène les services de l’Etat en bateau
  
Monsieur Philippe Martin
Ministre de l'Ecologie, du
Développement durable et de l'Energie
Hôtel de Roquelaure
246, boulevard Saint-Germain
75007 Paris
 
OBJET : gestion des effluents du forage de Tritteling-Redlach (Permis Bleue Lorraine) - et accident sur ce forage - Gaz en couche de charbon
 
Monsieur le Ministre,
A ce jour, nous sommes sans réponse à notre précédent courrier, une lettre ouverte datant du  16 décembre dernier (voir annexe 1), remise directement entre les mains de Monsieur Rol-Tanguy, votre directeur de cabinet, par Madame Isabelle M., membres des Collectifs français « Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille », et adressée à vous-même, le même jour, par recommandé avec accusé de réception. Ce courrier demandait des éclaircissements sur la gestion opaque des effluents du forage en objet, et nous tenons à vous faire part de notre étonnement devant le silence de vos services à notre égard.

Heptafluoropropane, nouvelle trouvaille pour faire accepter l'exploitation des hydrocarbures de schiste en France. Une synthèse "à chaud".

Date de publication: 
Samedi, 1 Février, 2014
Par: 
Isabelle L., Collectif du pays fertois

Pour répondre à Bataille et Lenoir, Maud Fontenoy et Arnaud Montebourg, concernant la fracturation au propane non inflammable (heptafluoropropane), voici une (petite) synthèse (provisoire)

1. la fracturation à l'heptafluoropropane est une fracturation.
Ce qui est dangereux, dans la fracturation, c'est qu'elle met en relation les hydrocarbures du sous-sol avec les nappes phréatiques et l'atmosphère.
En effet, au delà du danger représenté par la présence de produits chimiques dans l'eau (dans le cas de la fracturation à l'eau) il existe un danger à beaucoup plus long terme : la mise en communication des matières contenues dans le sous-sol avec l'eau et l'air.
En effet, lorsqu'on fracture la roche-mère on n'extrait qu'une quantité infime des hydrocarbures contenus dans les argiles imperméables.
On n'extrait que 5% du "pétrole de schiste". Le reste, soit 95%, va rester coincé dans les argiles mais s'écoulera petit à petit, à la vitesse géologique, et rejoindra les failles naturelles du sous-sol ou bien passera par le conduit créé par le forage. Aucun ciment ne pouvant résister à des durées géologiques, le chemisage du puits subira une corrosion un jour ou l'autre. Par ailleurs ce chemisage est déjà loin d'être complètement étanche.
Ces failles (plus ou moins) naturelles permettront aux BTEX, contenus dans les hydrocarbures qu'on n'exploite pas, de remonter dans les nappes. Cette remontée n'est pas immédiate, c'est sûr. Elle peut même être très lente. Mais elle aura lieu, c'est sûr aussi !

De l'information ou de la diffamation? Faut-il en pleurer ou en rire?

Date de publication: 
Mercredi, 29 Janvier, 2014
Par: 
JD

Source: Semana economicaRéaction à chaud à la campagne de calomnies de Miguel Santillana contre les défenseurs des lacs de Conga au Pérou et ailleurs. [http://semanaeconomica.com/oso-decirlo/2014/01/23/quien-es-quien/]

Il y a peu, par la voix de Miguel Santillana, économiste et "colaborateur" de divers journaux (photo ci-contre), une campagne de diffamation a été lancé dans la presse (groupe el Comercio) contre les défenseurs des lacs de Conga et leurs alliés étrangers. Dans un pamphlet au titre complotiste "qui est qui", Monsieur Santillana passe en revue les différents liens de solidarité qui se sont noués entre les opposants au projet Conga et les activistes, les associations et les personnalités politiques en Europe, qu'il accuse de financer le mouvement sur place. ALDEAH fait partie d'une longue liste.  

On pourrait commencer par féliciter l'auteur de cet article pour son talent de comique. Notons les meilleures blagues (le jeu des 7 erreurs) :
Qui connaît la ville de Zurich en Allemagne? L’auteur envisage-t-il une annexion de l’Allemagne par la Suisse ? Drôle d’idée.
Qui connaît l'ONG française ALDEAH? Le collectif ALDEAH n’est pas une ONG, il n'est pas "français" et ne peut financer absolument personne, car il ne possède même pas de compte en banque. En revanche, son site Internet www.aldeah.org peut servir de plateforme de soutien à tous les mouvements sociaux-environnementaux qui résistent à l’extractivisme et qui luttent contre le saccage de la nature et des territoires. No, Señor Santillana, no somos una ONG!
Qui connaît Franck Gaudichard président de France Amérique Latine?  (il doit s'agir de Franck Gaudichaud).
Qui connaît Catap en Belgique ? (il doit être question de Catapa). Etc.