Langue

Évenements

Rassemblement contre le projet de méga-centrale à biomasse à Gardanne

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Place de la Mairie à Gardanne
Date(s) de l'événement: 
Di, 05/10/2014 - 10:30

Un projet controversé de production d’électricité à partir de biomasse est sur le point de se concrétiser à Gardanne (Bouches-de-Rhône), avec entre autres conséquences un risque à terme pour les espaces boisés de nos régions. Les collectifs SOS Forêt appellent les citoyens et les élus à exprimer leur préoccupation en se rassemblant à Gardanne le dimanche 5 Octobre.

Théâtre : LOLO LA PETITE GOUTTE D' EAU

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Théâtre de la Reine Blanche 2 bis passage ruelle 75018 Paris
Date(s) de l'événement: 
Je, 25/09/2014 - 15:00 - Sa, 18/10/2014 - 15:00

Si vous avez des enfants, des petits enfants, des neveux, des nièces, des filleuls, des voisins des voisines qui ont  entre 3 et 8 ans, Venez avec eux voir Lolo la petite goutte d'eau. Si vous n'avez pas ça dans vos besaces, pensez à vos amis, tous vos amis sans chercher qui peut être concerné, et demander à vos amis de faire passer à leurs amis qui eux feront passer aux amis de vos amis etc.....

 

 

MANIFESTATION CONTRE LES MINES EN CREUSE suivie d'une conférence de presse

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Place de Lussat (Creuse)
Date(s) de l'événement: 
Me, 27/08/2014 - 11:00

Manifestation le 27 aout à Lussat (23) - 11h - sur la place

Festival international contre l’exploitation minière - NO MINES LAND Le samedi 26 juillet 2014 à Lussat (Creuse)

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Lieu-dit la nouzière, Commune de Lussat, Département Creuse
Date(s) de l'événement: 
Sa, 26/07/2014 - 12:00 - 23:59

Lussat, Centre de la FranceLussat, Centre de la FranceFestival international contre l’exploitation minière
<< NO MINES LAND >>
Le samedi 26 juillet 2014 à Lussat (Creuse)

Faire la fête pour en finir avec l’exploitation minière !

Dans le cadre de la journée mondiale contre la méga-industrie minière, en opposition à tous les permis miniers qui menacent ça et là la santé et la vie locale des populations, le Collectif de vigilance sur les projets miniers creusois accueille le festival sur le site d’un nouveau permis accordé pour l’exploration de l’or et autres métaux : Permis de Villeranges (Lussat, Creuse).

Nous nous opposons aux grands groupes industriels, colons foreurs, et leur monde.

 

Voir également : Journée mondiale contre la méga-industrie minière

Derniers communiqués

¿Hacia la soberanía hidrocarburífera de la mano de Chevron?

Miguel Galuccio (YPF) y Ali Moshiri (Chevron) firmaron en Houston (EE.UU.) un acuerdo multimillonario para explorar y explotar la formación Vaca Muerta, en la provincia de Neuquén. En una superficie de 290km² -en las áreas Loma La Lata y Loma Campana- se construirá una planta piloto y se perforarán 100 pozos, con una inversión de mil millones de dólares; primera etapa que podría ampliarse al desarrollo de 600km² y un desembolso de US$ 15 mil millones.

El ambiente y la salud no son prioridad en política pública

El objetivo de Chevron e YPF es la extracción de hidrocarburos de formaciones shale o esquisto -yacimientos no convencionales. Estas formaciones, al tener muy baja o nula permeabilidad, deben ser intervenidas -generarle grietas- para extraer los fósiles, esto se realiza mediante la inyección de millones de litros de agua a alta presión, mezclados con arena y químicos (en gran medida tóxicos); técnica conocida como fractura hidráulica o fracking.

Inmensos esfuerzos para profundizar el proceso de calentamiento global.

La acumulación de daños ambientales y sanitarios (tanto en animales como humanos) registrados en EE.UU., derivados de la aplicación de esta técnica, ha generado movimientos de resistencia a nivel global. En EE.UU. se registran numerosos casos de contaminación de aguas subterráneas, aumento de la actividad sísmica, impactos sobre la producción agropecuaria e incremento de afecciones respiratorias, epidérmicas, psíquicas y otras más graves aún, ocasionadas por la ingesta de metales pesados. La agencia norteamericana de Protección Ambiental (EPA) ha confirmado la contaminación de acuíferos debido al fracking e incluso en declaraciones públicas funcionarios afirman que queda mucho por hacer para que esta técnica sea inocua. En definitiva, es un procedimiento experimental sin garantías ni certezas. Estas situaciones han llevado a las autoridades del Estado de Vermont a prohibir el empleo de esta técnica, mientras que los Estados de Nueva Jersey y Nueva York declararon moratorias suspendiéndola.

También en Europa el fracking es fuertemente cuestionado, en Francia y Bulgaria dictaron la prohibición, mientras que se dictaron moratorias en Inglaterra y otros países. Por otra parte, la socia elegida por YPF no cuenta con las mejores cartas de presentación. Texaco (compañía contralada por Chevron) afrontó un proceso judicial en Ecuador por el cual se determinó su responsabilidad en daños socio-ambientales, registrados en la región Amazónica, y se la condenó al pago de US$ 9.500 millones en concepto de reparación y mitigación de impactos. En noviembre, la Justicia argentina hizo lugar a un embargo sobre los activos de Chevron en el país a fin de dar cumplimiento a esa sentencia que la empresa norteamericana se niega a acatar. Asimismo, el pretendido proyecto piloto a realizarse por YPF y Chevron en Neuquén se asentará sobre territorio mapuche, el cual ya sufre la contaminación de más de tres décadas de extracción. 

Des actes, pas des paroles ! Les Dindons disent non à la politique de l’autruche !

Des actes, pas des paroles ! Les Dindons contre la politique de l’autruche.

22 septembre 2013, 23h59. Les Dindons réussirent leur pari : montrer qu’au moment-même où la Conférence environnementale disait programmer la transition énergétique à l’horizon 2030, les pétroliers redoublaient d’efforts, en 2013, à la recherche d’hydrocarbures parmi les plus polluants ! Ce matin, le collectif des Dindons de la farce occupa, pendant plus de 5 heures, la plateforme pétrolière de la Petite-Brosse à Jouarre (Seine-et-Marne). La foreuse utilisée par l’entreprise états-unienne Hess Oil, conçue pour forer dans les schistes, fut immobilisée et décorée d’une banderole clamant « STOP FORAGES». La garde républicaine finit par déloger les Dindons de leur perchoir, mais le message eut le temps de parcourir les méandres du net, les dépêches de presse, les réseaux sociaux virtuels et physiques, même au-delà de nos frontières !

A cette heure tardive, les Dindons retournent à la ferme, mais restent plus vigilants que jamais.

Il est temps de mettre fin à la politique de l’autruche : les pétro-gaziers continuent comme si l’exploitation des sources d’énergie extrêmes était acquise, alors que le gouvernement persiste à faire semblant de ne pas le voir.

Il est l’heure de redonner un sens à la démocratie. Pendant que le Président de la République, plus haut représentant de l’Etat, déclare qu'il n’y aura pas d’exploration d’hydrocarbures non conventionnels durant son mandat, le pétrolier états-unien Hess Oil se prend pour Jules César. Il semble crier Veni, vidi, vici au nez et à la barbe de tout le monde : à celle des riverains des permis de recherche, des collectifs citoyens opposés à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures extrêmes, de la population en général. Hess fore, pendant que Schuepbach entend faire annuler la loi du 13 juillet 2011. Sommes-nous dans une république bananière ? Les entreprises font-elles la loi, la pluie, et le beau temps ? Sommes-nous encore dans un régime où le peuple est souverain ? Si vous croyez que non, alors il faut réagir.

Ecrivez à Christina Kirchner pour dire non aux mines d'uranium dans la province de Jujuy (Argentine)

Le collectif « d'un plateau à l'autre » appelle à écrire à la présidente d'Argentine pour s'opposer au développement de l'industrie minière à ciel ouvert dans la province de Jujuy.

Les communautés indigènes de la Puna et de la Quebrada (Jujuy) ont appris il y a quelques mois qu'une compagnie minière canadienne a déposé des demandes de permis d'exploration sur leurs territoires et qu'il existe un projet de construction d'une mine d'uranium à ciel ouvert. Le schéma semble classique : une entreprise minière junior qui va se charger de préparer le terrain (y compris mater la résistance locale) avant l'arrivée des majeurs. Un groupe de «Vecinos Autoconvocados » s'est formé pour s'opposer au projet, en faisant notamment pression sur le gouvernement (provincial et national) pour que l'industrie minière à ciel ouvert soit interdite dans la province. Les Vecinos Autoconvocados, comités de voisins qui se sont constitués dans de nombreuses localités concernés par les projets miniers, ont déjà obtenu l'interdiction des mines à ciel ouvert dans 6 provinces, la bataille n'est donc pas perdue d'avance.
Pour appuyer la résistance de ces communautés indigènes, une campagne de lettres a été lancée. Si vous voulez y participer, imprimez la lettre en pièce jointe (vous pouvez aussi la modifier et la compléter) et envoyez-là à l'adresse suivante :
% Attac France, Campagne Niger/ Argentine
66-72 rue Marceau 93100 Montreuil.
Par la suite, ces lettres seront remises à l'ambassade de l'Argentine par une délégation du collectif «d'un plateau à l'autre ».

Plus d'information : communiqué de la Red Puna y Quebrada

Information Pétition

Touche pas à ma forêt : non à la destruction du #MORVAN !

Le Bois du Tronçay est un cas symptomatique et symbolique de ce qui se prépare en France et en Europe. La sauvegarde de ce site doit être la première étape vers un mouvement national de préservation de la forêt française. Depuis le 4 février 2013, nous, citoyens du Morvan, occupons le pré de la Justice pour protéger le bois du Tronçay (Sardy, Nièvre) pour préserver l’écosystème morvandiau et empêcher le déploiement d’un projet de greenwashing dans la région.

Information Pétition