Langue

Évenements

Rassemblement contre le projet de méga-centrale à biomasse à Gardanne

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Place de la Mairie à Gardanne
Date(s) de l'événement: 
Di, 05/10/2014 - 10:30

Un projet controversé de production d’électricité à partir de biomasse est sur le point de se concrétiser à Gardanne (Bouches-de-Rhône), avec entre autres conséquences un risque à terme pour les espaces boisés de nos régions. Les collectifs SOS Forêt appellent les citoyens et les élus à exprimer leur préoccupation en se rassemblant à Gardanne le dimanche 5 Octobre.

Théâtre : LOLO LA PETITE GOUTTE D' EAU

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Théâtre de la Reine Blanche 2 bis passage ruelle 75018 Paris
Date(s) de l'événement: 
Je, 25/09/2014 - 15:00 - Sa, 18/10/2014 - 15:00

Si vous avez des enfants, des petits enfants, des neveux, des nièces, des filleuls, des voisins des voisines qui ont  entre 3 et 8 ans, Venez avec eux voir Lolo la petite goutte d'eau. Si vous n'avez pas ça dans vos besaces, pensez à vos amis, tous vos amis sans chercher qui peut être concerné, et demander à vos amis de faire passer à leurs amis qui eux feront passer aux amis de vos amis etc.....

 

 

MANIFESTATION CONTRE LES MINES EN CREUSE suivie d'une conférence de presse

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Place de Lussat (Creuse)
Date(s) de l'événement: 
Me, 27/08/2014 - 11:00

Manifestation le 27 aout à Lussat (23) - 11h - sur la place

Festival international contre l’exploitation minière - NO MINES LAND Le samedi 26 juillet 2014 à Lussat (Creuse)

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Lieu-dit la nouzière, Commune de Lussat, Département Creuse
Date(s) de l'événement: 
Sa, 26/07/2014 - 12:00 - 23:59

Lussat, Centre de la FranceLussat, Centre de la FranceFestival international contre l’exploitation minière
<< NO MINES LAND >>
Le samedi 26 juillet 2014 à Lussat (Creuse)

Faire la fête pour en finir avec l’exploitation minière !

Dans le cadre de la journée mondiale contre la méga-industrie minière, en opposition à tous les permis miniers qui menacent ça et là la santé et la vie locale des populations, le Collectif de vigilance sur les projets miniers creusois accueille le festival sur le site d’un nouveau permis accordé pour l’exploration de l’or et autres métaux : Permis de Villeranges (Lussat, Creuse).

Nous nous opposons aux grands groupes industriels, colons foreurs, et leur monde.

 

Voir également : Journée mondiale contre la méga-industrie minière

Derniers communiqués

Lettre ouverte à l’Académie des sciences

Des collectifs citoyens anti-gaz et pétrole de schiste répondent aux deux articles parus dans l’Usine nouvelle les 14 et 15 janvier 2013 (« Les scientifiques favorables à l’exploration des gaz de schiste » et  « Gaz de schiste : arrêter la recherche c’est perdre en compétitivité » ) [1].

Revenir sur le bannissement des gaz de schiste du paysage énergétique

Par la voix de son président du Comité de prospective en énergie, Sébastien Candel, l’Académie des Sciences demande que des forages exploratoires soient autorisés, séparant ainsi l’exploitation de la connaissance des gisements. Elle considère qu’il est possible de garantir des conditions acceptables d’exploitation par un cahier des charges précis et finalise sa position en stipulant que : "La prise de risques calculée et raisonnée, s’appuyant sur des études sérieuses, ne doit pas être bannie".

Sébastien Candel, qui est aussi président du Conseil scientifique de l’IFPEN (Institut Français du Pétrole Energies Nouvelles), ne peut ignorer que définir une teneur précise d’hydrocarbures d’une couche de «schistes» exige l’emploi de la fracturation. Un simple carottage serait insuffisant pour déterminer combien d’hydrocarbures seraient réellement récupérables. Ce qu’il faut faire, c’est disloquer artificiellement ce millefeuille compacté où sont piégés ces hydrocarbures pour cartographier un volume donné de cette couche. Cartographier d’abord et déceler la possibilité exacte de récupération dans ce volume donné… et multiplier ce travail de proche en proche induisant de plus en plus de fissurations artificielles pour évaluer un maximum de récupération de cette couche qui ne répond pas forcément de la même manière partout. Si notre technicité française nous le permet sans fuites, il serait bon que nos scientifiques français joignent la société Schlumberger qui, sur quelques 15.000 puits classiques, a un taux de fuites incontrôlées répertoriées. Nous vous rappelons ces chiffres : 5% pour des puits neufs, 30 à 40% pour des puits vieux de 10 ans, et un taux atteignant les 50% pour des puits dépassant 15 ans. 

Urgent représsion contre les gardiens des lacs en lutte contre le projet Conga Cajamarca

Information Communiqué
Par: 
comitesolidaritecajamarca@gmail.com

ALERTE : appel du CSC à l'opinion publique internationale

COMITÉ DE SOLIDARITÉ AVEC CAJAMARCA
Lire et divulguer notre Blog : Solidarité Cajamarca

COMMUNIQUÉ


Des hommes armés, des sicaires au service de la compagnie minière Yanacocha, associés à des éléments de la police nationale du Pérou (DINOES), ont attaqué, les 17, 20 et 23 septembre, le camp des gardiens du lac Namococha, saccageant et détruisant leur campement. Auparavant, le 13 juillet, ils avaient fait la même chose dans leur campement du lac El Pérol.

 Après la dénonciation de la privatisation de la police nationale au service de la multinationale devant les instances internationales, une nouvelle stratégie de la minière et du gouvernement a été mise en place et se confirme : maintenant il s'agit d'organiser des milices privées avec des éléments non identifiés, parfois déguisés en membres de communautés paysannes, des seudo "ronderos", de les armer afin qu'ils affrontent directement les paysans opposants au projet Conga, et de faire croire à une division du mouvement auprès de l'opinion publique.

 Ces graves faits interviennent au moment où le président Ollanta Humala, fuyant ses responsabilités et laissant la voie ouverte à une solution violente du conflit, vient de déclarer que l'avancement de l'exécution du projet Conga ne dépendait plus du gouvernement central sinon de l'entreprise minière elle-même. Yanacocha a la permission de tuer maintenant ?

Por la defensa de los derechos de las comunidades nativas y de la biodiversidad de la Amazonía del Perú

France Amérique LatineFrance Amérique Latine09.06.2009
Comunicado y peticion de firmas

ALTO A LA MASACRE DE LAS COMUNIDADES INDIGENAS  DE LA AMAZONIA PERUANA - Por la defensa de los derechos de las comunidades nativas y de la biodiversidad de la Amazonía del Perú, Patrimonio de la humanidad 

Las comunidades nativas de la Amazonia peruana, iniciaron una huelga general pacifica desde hace dos meses, en reacción a 11 decretos leyes emitidos por el gobierno peruano, favorables a los tratados de libre comercio y que atentan contra sus derechos y el medio-ambiente. El gobierno de Alan García ha respondido, lanzando el viernes 5 de junio al alba, un ataque de una gran violencia sobre los manifestantes que ocupaban desde hacia 10 días la carretera Belaunde Terri, en el lugar llamado « Curva del Diablo », en el departamento de Amazonas, en el norte del país. Según las últimas informaciones de las que disponemos, este ataque ha causado la muerte de más de 40 indígenas y 26 policías. La policía y el ejercito han lanzado desde helicópteros bombas lacrimógenas y han disparado sobre los manifestantes cuando ellos aun dormían, éstos últimos se han defendido.

Information Pétition