Langue

Évenements

Vendredi 3 avril : Extractivisme, Spoliation et destruction de territoire "non merci" !

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Au Sans Plomb 9, rue Ernest Renan Ivry-sur-Seine, M° Mairie d’Ivry / RER C Ivry-sur-Seine
Date(s) de l'événement: 
Ve, 03/04/2015 - 19:00
Pico y Pala 2015Pico y Pala 2015
19h - La consulta inconsulta (La consultation sans consultés)
Tania Laurini / Equateur / 2013 / 21’

Ni libre, ni préalable, la « consultation préalable » des peuples indigènes qui a eu lieu lors du 11ème appel d’offres de concessions pétrolières en Amazonie est déstabilisée par une enquête d’opinion indépendante, qui révèle les irrégularités de la consultation officielle et la mise en sourdine des seuls paroles qui valent réellement : les voix clairvoyantes des populations amazoniennes d’Équateur.

Una visita inesperada (Une visite inattendue)
Caméra Shuar / Équateur / 2014 / 10’

Dans la communauté shuar San Carlos de Numpaim, des fonctionnaires de l’entreprise chinoise ECSA débarquent en plein milieu d’une assemblée. Cette entreprise est chargée de la mise en œuvre du projet de mine à ciel ouvert « Mirador », dans la cordillère du Condor, en territoire shuar. Les dirigeants shuars s’affrontent alors aux fonctionnaires chinois.

Tsunki
Caméra Shuar / Équateur / 2014 / 17’

Le mythe de Tsunki raconte l’histoire de l’origine des Shuars : un homme et sa fille survivent au déluge provoqué par Tsunki, l’esprit de l’eau. Ensemble, père et fille fonderont la génération shuar.

20h30 Mal d’Agri.
Mimmo Nardozza, Marcella Di Palo e Salvatore Laurenzana / Italie / 2014 / 24’

La Val d’Agri est une vallée splendide du sud d’Italie, dans le département de la ville de Potenza, région de la Basilicata. Située entre les montagnes de l’Apennin lucane et campane, c’est une vaste plaine destinée, depuis toujours, au secteur agroalimentaire. Mais en 1981, l’Agip (Agence générale italienne de pétrole) découvre que la Val d’Agri est le plus important champ pétrolifère sur le territoire continental d’Europe. L’agroalimentaire cède alors sa place à l’industrie pétrolière.
Le documentaire offre un portrait des malaises subis par la population locale depuis désormais plus de 15 ans : de nombreux problèmes de santé publique et des dégâts environnementaux.

21h Terre d’aucune mine (extrait)
Collectifs Aldeah et Stop Mines 23 / France / 2015 / 20’

Dans le cadre de la journée mondiale contre la méga-industrie minière en opposition à tous les permis miniers qui menacent ça et là la santé et la vie locale des populations, Le Collectif de Vigilance sur les Projets Miniers Creusois organise le festival français sur le site d’un nouveau permis accordé pour l’exploration d’or et d’autres métaux : le permis de Villeranges. Plusieurs autres demandes ont été déposées en France (Tarn, Côtes d’Armor, Morbihan, Maine et Loire, Loire-Atlantique, Tahiti, Sarthe et Mayenne). Comment expliquer ce regain d’intérêt pour les métaux dans l’Hexagone ?

21h30 Discussion avec les différents collectifs présents et les réalisateurs.

Voir tout le programme 2015 : http://picoypala.org/#/portfolio|festival/2015

L'extractivisme, outil de développement ou d'exploitation?

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
École Normale Supérieure (ENS) 45 rue d'Ulm RER Luxembourg, Métro Censier-Daubenton
Date(s) de l'événement: 
Me, 25/03/2015 - 20:00
Mine à ciel ouvertMine à ciel ouverthttp://paris.demosphere.eu/rv/38741
Dans le cadre du cycle mensuel de projections-débats "Critique et Radicalité", sera projeté un film sur l'extraction minière en Equateur, mercredi 25 mars à 20H.
Lire la suite »

Réunion GPII à Montreuil

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Espace "Comme vous Émoi" 5 rue de la révolution Montreuil (93) Métro Croix-de-Chavaux ou Robespierre
Date(s) de l'événement: 
Lu, 26/01/2015 (Toute la journée)
Sivens à Montreuil"

 Les grands projets inutiles à Montreuil et ailleurs »

http://paris.demosphere.eu/rv/37387

Rencontre-débat

Sivens à Montreuil

Avec

  • Ben Lefetey, porte-parole du collectif Stop Testet
  • Geneviève Coiffard-Grosdoy, Acipa, Notre-Dame-Des-Landes

Contre les Grands projets inutiles et imposés

Alain Lennuyeux et Bernard Loup du collectif pour le Triangle de Gonesse

Lire la suite »

Tous les événements

Date(s) de l'événement
Gaz et pétrole de schiste, à nous l'avenir ? Ve, 19/04/2013 - 19:00
"L'art Branché" 16 et 17 mars sur la Plaine des Bordes à Chennevières Sa, 16/03/2013 (Toute la journée) - Di, 17/03/2013 (Toute la journée)
Les rendez-vous de l'anthropocène Ve, 15/03/2013 (Toute la journée) - Me, 15/05/2013 (Toute la journée)
14 mars: Journée Internationale d'Action pour les Rivières Je, 14/03/2013 - 11:54
Notre dame des landes : DANSONS, LA LUTTE DÉCOLLE ! concert de soutien le 15 février Ve, 15/02/2013 - 18:00 - Sa, 16/02/2013 - 02:00
Conférence-débat "Entreprises françaises en Amérique Latine : les industries extractives Je, 15/11/2012 - 19:00 - 22:00
Paradis sous Terre Me, 03/10/2012 - 19:30
Le Festival des Utopies Concrètes Je, 27/09/2012 (Toute la journée) - Di, 07/10/2012 (Toute la journée)
22 septembre, journée de mobilisation internationale contre les gaz et pétroles de schiste (no fraking day) Sa, 22/09/2012 (Toute la journée)
Après-midi débat autour de Rio+20 - samedi 9 juin 2012 à Paris Sa, 09/06/2012 - 13:30 - 18:30

Derniers communiqués

Argentina : la RedAJ: Qué, por qué, para qué

La Red de Asistencia Jurídica contra la megaminería articula acciones jurídicas con la Unión de Asambleas Ciudadanas. La Red tiene como finalidad la puesta en común de diversos casos, herramientas y formularios, etc. presentados en el Estado. Busca una socialización de información técnica jurídica como a su vez elaborar un mapa más claro de instancias del Estado en lo referente a minería en las que se pueda iniciar reclamos o trámites en lo local, regional, nacional e internacional. A partir de la misma práctica se espera aceitar y concretar metodologías exitosas de incidencia en el marco de la lucha sostenida por la Unión de Asambleas Ciudadanas. La elaboración de distintas herramientas modelo para ser reproducidas por los actores en territorio es el objetivo a alcanzar.

José Luis Gioja y Luis Beder Herrera son PERSONAS NO GRATAS

Comunicado de Prensa- Asamblea Popular por el Agua  Mendoza, 29 de enero de 2012

Para la asamblea Popular por el Agua, los gobernadores José Luis Gioja y Luis Beder Herrera son PERSONAS NO GRATAS en nuestra provincia. Más allá de los convenios que puedan firmar referidos a nuestras industrias principales como lo es la vitivinicultura, la presencia de estos verdaderos personeros de las Corporaciones de la Megaminería Internacional generan preocupación y rechazo en nuestras Asambleas Mendocinas. Las declaraciones mesiánicas del gobernador Gioja comparándonos con Hitler esconden sus actos políticos:  

a) de silenciamiento de la opinión pública en su provincia a través del decreto contravencional.

b) el ocultamiento al público de acciones y accidentes de la Barrick Gold en Veladero, como el ocurrido el 23 de enero de este año donde habrían muertos y heridos.

c) Lo ilegal de sus actos administrativos, que solo podrán ser vistos cuando un gobierno democrático llegue a San Juan, como la afectación de la Reserva Ecológica San Guillermo, PATRIMONIO DE LA HUMANIDAD para que Barrick Gold explote zona de glaciares.

Lettre ouverte à l’Académie des sciences

Des collectifs citoyens anti-gaz et pétrole de schiste répondent aux deux articles parus dans l’Usine nouvelle les 14 et 15 janvier 2013 (« Les scientifiques favorables à l’exploration des gaz de schiste » et  « Gaz de schiste : arrêter la recherche c’est perdre en compétitivité » ) [1].

Revenir sur le bannissement des gaz de schiste du paysage énergétique

Par la voix de son président du Comité de prospective en énergie, Sébastien Candel, l’Académie des Sciences demande que des forages exploratoires soient autorisés, séparant ainsi l’exploitation de la connaissance des gisements. Elle considère qu’il est possible de garantir des conditions acceptables d’exploitation par un cahier des charges précis et finalise sa position en stipulant que : "La prise de risques calculée et raisonnée, s’appuyant sur des études sérieuses, ne doit pas être bannie".

Sébastien Candel, qui est aussi président du Conseil scientifique de l’IFPEN (Institut Français du Pétrole Energies Nouvelles), ne peut ignorer que définir une teneur précise d’hydrocarbures d’une couche de «schistes» exige l’emploi de la fracturation. Un simple carottage serait insuffisant pour déterminer combien d’hydrocarbures seraient réellement récupérables. Ce qu’il faut faire, c’est disloquer artificiellement ce millefeuille compacté où sont piégés ces hydrocarbures pour cartographier un volume donné de cette couche. Cartographier d’abord et déceler la possibilité exacte de récupération dans ce volume donné… et multiplier ce travail de proche en proche induisant de plus en plus de fissurations artificielles pour évaluer un maximum de récupération de cette couche qui ne répond pas forcément de la même manière partout. Si notre technicité française nous le permet sans fuites, il serait bon que nos scientifiques français joignent la société Schlumberger qui, sur quelques 15.000 puits classiques, a un taux de fuites incontrôlées répertoriées. Nous vous rappelons ces chiffres : 5% pour des puits neufs, 30 à 40% pour des puits vieux de 10 ans, et un taux atteignant les 50% pour des puits dépassant 15 ans. 

Urgent représsion contre les gardiens des lacs en lutte contre le projet Conga Cajamarca

Par: 
comitesolidaritecajamarca@gmail.com

ALERTE : appel du CSC à l'opinion publique internationale

COMITÉ DE SOLIDARITÉ AVEC CAJAMARCA
Lire et divulguer notre Blog : Solidarité Cajamarca

COMMUNIQUÉ


Des hommes armés, des sicaires au service de la compagnie minière Yanacocha, associés à des éléments de la police nationale du Pérou (DINOES), ont attaqué, les 17, 20 et 23 septembre, le camp des gardiens du lac Namococha, saccageant et détruisant leur campement. Auparavant, le 13 juillet, ils avaient fait la même chose dans leur campement du lac El Pérol.

 Après la dénonciation de la privatisation de la police nationale au service de la multinationale devant les instances internationales, une nouvelle stratégie de la minière et du gouvernement a été mise en place et se confirme : maintenant il s'agit d'organiser des milices privées avec des éléments non identifiés, parfois déguisés en membres de communautés paysannes, des seudo "ronderos", de les armer afin qu'ils affrontent directement les paysans opposants au projet Conga, et de faire croire à une division du mouvement auprès de l'opinion publique.

 Ces graves faits interviennent au moment où le président Ollanta Humala, fuyant ses responsabilités et laissant la voie ouverte à une solution violente du conflit, vient de déclarer que l'avancement de l'exécution du projet Conga ne dépendait plus du gouvernement central sinon de l'entreprise minière elle-même. Yanacocha a la permission de tuer maintenant ?