Langue

Évenements

Camp Lorraine à Volmerange-lès-Boulay

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Volmerange-lès-Boulay
Date(s) de l'événement: 
Ve, 19/08/2016 (Toute la journée) - Di, 21/08/2016 (Toute la journée)

23 juillet 2016 – Festival StopMines – journée mondiale contre la méga industrie minière

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Bord Saint Georges
Date(s) de l'événement: 
Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
3ème édition du Festival contre les projets miniers, réservez votre week-end !

Au programme : conférences, projections, marché des artisans, animations pour petits et grands, et concerts le soir.

TRACT_WEB

22 juillet 2016: Journée internationale contre la méga-industrie minière

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Monde
Date(s) de l'événement: 
Je, 21/07/2016 (Toute la journée) - Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)

En 2009, les opposants à la mine d’or du Cerro de San Pedro au Mexique inauguraient la journée internationale contre la méga-industrie minière devant l’ambassade du Canada à Mexico DF.

Lire la suite »

Invitation au forum contre les gpii Bayonne 15 au 17 juillet

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Bayonne (Pays Basque Nord)
Date(s) de l'événement: 
Ve, 15/07/2016 (Toute la journée) - Di, 17/07/2016 (Toute la journée)
Au Pays basque, nous participons au réseau contre les grands projets inutiles et imposés (gpii) depuis sa création.
Lire la suite »

Tous les événements

Date(s) de l'événement
Camp Lorraine à Volmerange-lès-Boulay Ve, 19/08/2016 (Toute la journée) - Di, 21/08/2016 (Toute la journée)
23 juillet 2016 – Festival StopMines – journée mondiale contre la méga industrie minière Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
22 juillet 2016: Journée internationale contre la méga-industrie minière Je, 21/07/2016 (Toute la journée) - Sa, 23/07/2016 (Toute la journée)
Invitation au forum contre les gpii Bayonne 15 au 17 juillet Ve, 15/07/2016 (Toute la journée) - Di, 17/07/2016 (Toute la journée)
Bloquer le sommet du pétrole offshore ! Sa, 02/04/2016 - 09:00 - Je, 07/04/2016 - 17:00
Les révoltés d’In Salah, en Algérie Ma, 19/01/2016 - 19:00 - 21:00
Rencontre avec Anna Bednik pour son livre Extractivisme Ma, 12/01/2016 - 19:00
Ligne de train menacée - double tunnel de Tende : quel avenir pour la Roya? Sa, 12/12/2015 - 19:00
Atelier "le schiste ce n'est pas fini", à Montreuil les 5 et 6 décembre Sa, 05/12/2015 - 10:00 - Di, 06/12/2015 - 18:30
Mouvements de l'eau au sommet des peuples - COP21 Sa, 05/12/2015 (Toute la journée) - Di, 06/12/2015 (Toute la journée)

Derniers communiqués

Stopper un projet minier en Casamance

STOPPER le PROJET MINIER AUSTRALIEN CARNEGIE-ASTRON en CASAMANCE.

Nous parlons d'une seule voix sur les droits de l'homme, sur la santé, lerespect de l’éco système de la région Casamance au Sénégal.

Nous, les soussignés, représentons quelques milliers de personnes en Casamance et à travers le monde, vivant, travaillant, et prenant soin de nos enfants dans cette région sud du Sénégal.

Nous contribuons au développement de cette région et de nos cultures à travers le monde, sommes des riches et des pauvres, avons le visage de toute notre communauté ; vous nous trouverez dans nos rizières, nos forêts, nos écoles, dans nos mosquées et nos églises, et beaucoup d'entre nous ont choisi de lutter pour préserver notre éco système.

Suivant l’Arrêté ministériel n°10455 MEM-DMG en date du 26 novembre 2004, vous avez commencé l’exploration minière dans le cadre du projet Zircon Casamance dans la région de Niafourang-Abéné.
[...]
Nous, peuples de Casamance savons ce que signifie le mot «  lutte « et soyez certains de notre détermination.

Ceci est primordial pour les droits de l'homme et la dignité personnelle de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants de cette région.

Permettez-moi au nom de notre peuple, de vous transmettre leurs salutations les plus chaleureuses et meilleurs voeux pour l'établissement d'une paix juste et globale, une paix des braves en Casamance, dans l'espoir que des efforts concertés continueront à surmonter toutes les difficultés qui se posent à l'option de la paix.

Une entreprise minière française prétend mener ses activités en Argentine (Sierras de Córdoba) malgré le refus des habitants

En Argentine, une entreprise française se croit au-dessus des lois et ne respecte pas les souhaits des habitants de la zone (Sierras de Córdoba) où elle projette de mener à bout ses activités. En tant que citoyens français et amis des intégrants de l’assemblée populaire autoconvoquée Ongamira Despierta, nous nous sentons concernés par les activités de cette entreprise et nous pensons que notre devoir est d’alerter l’opinion publique en France, tout comme d’essayer d’engager un dialogue avec la compagnie. Nous appelons tous ceux qui se sentent indignés face à l’idée qu’une entreprise française puisse agir de la sorte à se joindre à nous : contact@aldeah.org

Il s’agit de Red Mineral Corporation, une PME d’Aix en Provence, qui, en juin 2006, avait obtenu du Secrétariat de l’industrie minière de Córdoba des permis de prospection minière d’or et d’argent portant sur 11000 hectares de la vallée d’Ongamira (31 km de la ville de Córdoba). Quelques années auparavant, Guy-Pierre Girondan, prospecteur géologue, qui avait déjà participé à plusieurs recherches et exploitations de gisements miniers en Honduras et au Guatemala, s’est rendu en Argentine pour y réaliser des études sur les ressources minières pour le compte d’une université française. Passé un temps, il retourne en Argentine, mais cette fois-ci pour son propre compte. Il réalise alors des études géologiques dans les alentours d’Ongamira, en s’introduisant de manière illégale dans des propriétés privées (ce qui lui avait valu d’être retenu en détention provisoire). Red Mineral Corporation fut créé en octobre 2004 et inscrite au Registre de Commerce de Aix-en-Province. C’est une entreprise familiale (Michèle Levy Girondan en est la présidente directrice générale) et son équipe est franco-argentine.

LOS MENDOCINOS SE MANIFESTARON EN VENDIMIA CONTRA LA MINERA SAN JORGE

     Hasta este año el carrusel de la vendimia mendocina constaba casi exclusivamente del paso de carrozas arregladas por cada uno de los departamentos de la provincia.  En cada carro, la reina de ese municipio saluda y sonríe al público, arroja a la gente racimos de uva, manzanas o la fruta que sea propia de ese departamento.  Reinas rubias de ojos claros, morochas curvilíneas generan  diversa  adhesión del público, a su paso por las calles de la ciudad. 

      Pero este año las “reinas”  que precedieron al carrusel fueron muy diferentes:  dos enormes muñecas, de casi dos metros de alto, presidieron la fiesta (cada una era  cargada sobre los hombros de varios portantes, lo que les deba una altura de casi 4 metros).   Una representaba  a la “reina” de la megaminería contaminante: su cabeza era una calavera, su vestimenta era negra y de sus orejas y de su cuello colgaban gruesas joyas de oro.  Ella encarnaba la Muerte que trae consigo la minería a cielo abierto (esta vez representada por la Minera San Jorge,  que se quiere establecer en Uspallata en plena cordillera mendocina).

Le mouvement citoyen des Collectifs contre les gaz et pétrole de Schistes récompensé par une Victoire du Bien Commun

Victoire à la Pyrrhus ?.. Ou Victoire de la Sagesse populaire sur la folie de l'argent ?

Pavillon de l'Eau  le 9 .12.2011 à Paris

Il y a un an, en Seine et Marne comme dans les Cévennes, on découvrait la menace d'un désastre : des permis, signés en catimini deux ans auparavant, offraient à des multinationales pétrolières l'exploitation d'énergies fossiles, au moment même où notre pays s'était engagé à réduire la production de CO2.

Une très vaste plate-forme de forage était déjà achevée sur la commune de Doue (77), quand on apprit que la technologie de forage entraînait un incroyable gâchis de l'Eau ! L'eau, ressource inaliénable, essentielle à la vie sur terre... Nos puits, nos rivières, nos fleuves seraient menacés, nos nappes phréatiques les plus pures, comme celle de l'Albien dans le Bassin Parisien, en péril. Déjà, la nappe de Champigny, réservoir d'eau potable de toute l'Ile de France, se trouvait en situation critique depuis des années ; l'agriculture en souffrait, ainsi que les populations soumises à l'Arrêté Sècheresse.