Langue

Évenements

Environ 20 000 personnes ont manifesté les 15/16/17 avril : stop aux gaz et pétroles de schiste !

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
France
Date(s) de l'événement: 
Ve, 15/04/2011 - 12:00 - Di, 17/04/2011 - 00:00

Malgré les vacances scolaires et les discours démobilisateurs du gouvernement, la mobilisation nationale polycentrée contre l'exploration et l'exploitation des gaz et pétroles de schiste en France aura réuni plus de 20 000 personnes, au travers de 11 mobilisations sur trois jours dans toute la France : NO GAZARAN
STOP GAZ ET PETROLE DE SCHISTE MAINTENANT !


Afficher Environ 20 000 personnes ont manifesté les 15/16/17 avril : stop aux gaz et pétroles de schiste ! sur une carte plus grande

Lire la suite »

Projection Gasland à Pontoise (Utopia)

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Utopia Pontoise le 9 avril à 20h30
Date(s) de l'événement: 
Ve, 08/04/2011 - 20:30

Film débat Gasland à Utopia Pontoise le 8 avril à 20h30

« Eau et terre » jeudi 7 avril 2011 au Pavillon de l’eau 77 avenue de Versailles, à Paris

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Pavillon de l’eau 77 avenue de Versailles, à Paris Métro ligne 10 station Javel, RER C station Javel
Date(s) de l'événement: 
Je, 07/04/2011 - 10:30 - 18:00

A l’occasion de la semaine du développement durable et dans la perspective du Forum alternatif mondial de l'eau (FAME) qui aura lieu en mars 2012 à Marseille, une journée sur « l'eau et la terre » est proposée par la Coordination Eau Île-de-France avec le soutien d’Eau de Paris et de la région Île-de-France.

 

Il s’agit d’aborder l’impact des politiques agricoles sur l’eau, au Nord comme au Sud, et d’évoquer la situation en Île-de-France et en France dans le contexte de la révision de la politique agricole commune (PAC).

FESTIVAL PICO Y PALA // 4-10 AVRIL 2011

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Ile de France
Date(s) de l'événement: 
Lu, 04/04/2011 (Toute la journée) - Di, 10/04/2011 (Toute la journée)

La 2e édition du Festival Pico y Pala aura lieu du 4 au 10 avril 2011 !

Il s’agit encore une fois d’un événement d’une grande ampleur, tant dans l’énergie apportée par chaque membre du collectif que dans l’espoir qu’il génère chez nos interlocuteurs en Argentine. Nous allons chercher sur place les copies des films et les sous-titrons, pour transmettre un cinéma différent, débattre de sujets de société, défendre des productions non-commerciales, leurs auteurs, les luttes sociales dans lesquelles ils s’inscrivent.
Colletif Pico y Pala

Totalement autofinancé, le collectif a besoin de votre soutien pour faire exister ce festival. 

Si le projet vous mobilise également, vous pouvez faire parvenir une petite contribution grâce au bulletin2011 au collectif. Pico y Pala sont aussi à la recherche de bénévoles prêts à s’investir, à leur mesure, au moment du festival, du 4 au 11 avril. N’hésitez pas à les contacter : http://picoypala.canalblog.com !

Pour la programation, c'est ici : http://storage.canalblog.com/99/89/688066/62990011.pdf

Derniers communiqués

Perú: Más de seis mil observaciones a Proyecto Minero Tía María

13/12/10, Coordinadora Andina de Organizaciones Indígenas – CAOI - Bolivia, Ecuador, Perú, Colombia, Chile, Argentina

 

Municipalidad de Cocrachacra, Región Arequipa, presentará el informe técnico al Ministerio de Energía y Minas y el Poder Judicial.

Más de seis mil observaciones al Estudio de Impacto Ambiental (EIA) del Proyecto Minero Tía María han sido formuladas por un equipo multidisciplinario de profesionales, en un informe encargado por la Municipalidad Distrital Cocrachacra, provincia de Islay, Región Cocrachacra, Perú. Las primeras 3006 observaciones serán presentadas este viernes 17 por el alcalde distrital Juan Alberto Guillén López al Poder Judicial y al Ministerio de Energía y Minas. Las restantes serán presentadas más adelante por la Coordinadora Macro Sur de Lucha contra la Agresión Minera, presidida también por Guillén López.

Gaz et pétrole de schiste en France : c'est pas fini...

Dans l'article 1, la loi interdit la fracturation hydraulique mais ne définit pas le terme et ne s'intéresse pas aux autres techniques. L'article 2, qui prévoit la création d'une commission nationale d'orientation de suivi et d’évaluation des techniques d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures, ne dit rien sur son impartialité, et atteste de la volonté de poursuivre les recherches. L'article 3 abroge uniquement les permis citant le terme «fracturation hydraulique » et ne prend pas en compte les autres formulations et techniques. L'article 4 permet l'accès à l'information pour les citoyens mais ne ferme pas la porte à la recherche d'hydrocarbures de roche-mère sous couvert scientifique. Pourtant les risques sanitaires et environnementaux sont inhérents à la recherche même d'hydrocarbures dans la roche-mère.

Conga No va! manifeste de la marche pour l'eau (Pérou)

NON AU PROJET MINIER CONGA!

L'industrie minière étant un secteur économique clé du pays, son développement et expansion devraient faire l'objet de limitations lorsque ces derniers représentent un danger pour la santé publique, menacent le droit de nombreuses populations d'accéder à l'eau et violent les droits de l'homme en général.

Le droit dont disposent les entreprises minières à investir, prospecter et travailler ne peut cependant passer au-dessus du droit des peuples à être consultés lorsqu'un projet minier, aussi important soit-il, est sur le point d'affecter considérablement nos vies, notre sécurité et tranquillité, notre droit à l'eau tout comme à un environnement sain et respectueux de notre santé. L'entreprise minière Yanacocha a déjà un lourd passif dans la région de Cajamarca et le projet Conga ne fait que menacer une fois de plus les populations de Cajamarca. C'est pour cela que nous disons qu'aucune lagune, aucun fleuve ne sera davantage détruit dans notre pays! Nous garantissons la défense des ordonnances provinciale et régionale qui ont déclaré non viables les Mines Conga, tout comme le processus de zonification écologique et économique régional. Nous dénonçons la répression et la criminalisation de la protestation sociale qui prétend taire les justes réclamations de nos peuples et nie la persécution dont font l'objet les dirigeants et défenseurs de l'environnement qui, en risquant leurs vies, défendent nos eaux.

Lettre ouverte à la rédaction de France 2 en réaction à un reportage sur les énérgies renouvelables

Le 12 février 2013

Lettre ouverte à la rédaction de France 2 Des collectifs citoyens anti-gaz et pétrole de schiste réagissent à l’émission « Envoyé spécial - la suite » du 09 février 2013 intitulé « Energies vertes, l'envers du décor, trois ans après »

Madame, Monsieur,

Les Collectifs contre les gaz et pétrole de schiste tiennent à manifester leur indignation concernant l'émission "Envoyé Spécial" du 9 février 2013 consacré aux énergies vertes.

Nous dénonçons :

  • l'orientation grossière et stéréotypée de ce reportage à charge contre les énergies renouvelables (EnR), sans aucune nuance, aucune explication, aucune mise en perspective ; 
  • l'absence de point de vue contradictoire à celui d'Anne Lauvergeon, pro-nucléaire venant faire la promotion (entre autres) de l'exploration des gaz de schiste en France.