Langue

Évenements

Cinema Action / Ressources naturelles, qui gagne, qui perd?

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Auditorium La Salamandre, Cognac
Date(s) de l'événement: 
Ma, 08/03/2011 - 00:29 - Ve, 11/03/2011 - 00:29

Projections sur le thème des mines notamment. http://www.terredeshommes.fr/

Rassemblement à DOUE (Seine et Marne), SAMEDI 5 MARS 2011 : STOP PETROLE DE SCHISTE

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Doue, Seine et Marne, près de La Ferté-sous-Jouarre
Date(s) de l'événement: 
Sa, 05/03/2011 - 15:00

ALERTE : l’eau du bassin parisien est menacée !!!

Sans aucune concertation avec les citoyens et les élus, des permis d’exploration ont été délivrés à des sociétés qui s’apprêtent à extraire le pétrole de schiste en utilisant la technique de fracturation hydraulique. Les permis déjà attribués et les demandes en cours d’instruction couvrent 80% de la Seine-et-Marne. Le « château d’eau » du bassin parisien est en danger. Lire la suite

Projection-débat : Gaz-land de Josh-fox

Dates et lieu de l'évenement
Date(s) de l'événement: 
Ve, 25/02/2011 - 19:30 - 22:30

Carte: Concessions schiste IDFCarte: Concessions schiste IDFLe collectif Ile de France Non aux Gaz et au Pétrole de Schiste  vous invite à une projection-débat du film de Josh Fox  Gazland.

Voir pièce jointe.

Gaz land est aussi notre réalité : les projets d'exploration concernent déjà plus de 10% du territoire français ...

Rencontre autour de la revue Entropia « Décroissance et contre-pouvoirs »

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Paris, Salle Jean Dame 17 rue Léopold Bellan, 75002 PARIS (métro Les Halles)
Date(s) de l'événement: 
Sa, 18/12/2010 - 14:00

Ouverture par Jean-Claude Besson-Girard, directeur d'Entropia

14h-15h30 : La notion de contre-pouvoir

Animation : Yves Cochet, député de Paris

Avec Geneviève Azam*, professeur d'économie : Avenir de l'altermondialisme
Hervé Kempf, journaliste : Oligarchie et démocratie
Bertrand Méheust, philosophe : La catastrophe les yeux ouverts

16h - 17h30 : Expériences vécues d'Europe et d'Amérique latine

Animation : Alain Gras, professeur de philosophie des techniques

Derniers communiqués

Dans le Pays Fertois, le pétrole de schiste, ce n’est pas fini

Les Briards disent NON à ce projet dévastateur pour notre territoire.
Aujourd’hui, Hess affirme être intéressé par les hydrocarbures conventionnels, ce qui justifie le forage de Jouarre. Rappelons qu’au moment où le permis d’exploration a été accordé, il s’agissait d’un forage non conventionnel, avec fracturation, à la recherche d’huile de roche-mère (pétrole de schiste).

Les propos de Hess peuvent changer, le sous-sol, lui reste identique !
Pourquoi vouloir explorer une ressource qui ne peut être exploitée qu’en ayant recours à une technique interdite ? (la fracturation associée à un forage horizontal). Il ne peut y avoir de récupération du pétrole de schiste s’il n’y a pas de fracturation. Ce sont les responsables des industriels pétroliers qui le disent eux-mêmes.

On nous explique que nous ne sommes pas aux Etats-Unis, et que tout sera bien mieux fait. En effet nous ne sommes pas aux Etats-Unis : la Brie est une région peuplée, pas un désert comme peut l’être le Dakota du Nord ! Notre région vit du tourisme et de l’agriculture. Que vont devenir ces deux ressources si le paysage est mité par les forages, si l’eau devient imbuvable ?

Depuis Intag. La politique minière de Correa est une tragédie

A l'occasion de la venue de Rafael Correa en France (6 et 7 novembre 2013).
Depuis Intag, par Carlos Zorrilla (DECOIN)

Le gouvernement de la mal nommée révolution citoyenne, avec le soutien de l’entreprise minière chilienne Codelco, tente actuellement d'imposer le modèle destructif de l'exploitation minière à grande échelle dans la région d’Intag. Il le fait en abusant de manière grotesque des institutions de l’Etat, en restreignant les droits de libre association, en criminalisant la contestation et en calomniant les dirigeants et dirigeantes de l’opposition.
Le déploiement de militaires dans le périmètre du permis d’exploration minière – sous prétexte de vérification des documents des véhicules, tâche qui revient pourtant à la police – fournit un bon exemple des abus du pouvoir étatique dont l’objectif est clairement d’intimider l’opposition. Ce type de militarisation mal déguisée a été utilisé récemment, lorsque plusieurs communautés ont empêché la société minière de l’Etat, la Enami EP, de pénétrer dans la zone.
Dans sa tentative de contrer la ferme résistance au projet minier, l’entreprise Enami EP implémente un plan de désinformation dans les écoles et les collèges d’Intag, obligeant les élèves à participer à des événements durant lesquels  sont vantées les supposés merveilles de l'exploitation minière. D'autre part, le président Correa invente des boucs émissaires afin de faire croire que la résistance au projet minier se réduit à un petit nombre d’activistes métisses et surtout à quelques étrangers. Cette stratégie qui s’appuie sur la xénophobie a déjà été employée il y a quelques années par une entreprise canadienne, laquelle a lamentablement échoué dans son projet d’exploitation de la zone.