Langue

Répondre au commentaire

La justice chilienne bloque le projet minier Pascua Lama de Barrick Gold

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email

SANTIAGO - La justice chilienne a bloqué le projet Pascua-Lama du groupe canadien Barrick Gold, numéro un mondial du secteur aurifère, à la frontière entre le Chili et de l'Argentine, une des plus grandes mines d'or non exploitées au monde, à la suite d'un recours de communautés indigènes, a annoncé la Cour d'appel de Santiago mercredi.

Le gel a été ordonné par la Cour d'appel de Santiago à la suite d'un recours déposé par des communautés locales contre le projet Pascua-Lama qui, selon elles, ne respectait pas les normes environnementales.

Le gigantesque gisement Pascua-Lama, qui contiendrait des réserves de 17,8 millions d'onces d'or selon Barrick Gold, se situe près de glaciers à 5.000 m d'altitude, à cheval sur les régions de San Juan en Argentine (30%) et d'Atacama au Chili (70%), dans le nord des deux pays.

Dans le projet de développement du gisement, le groupe canadien prévoit la construction d'un tunnel en vue de relier la mine, située au Chili, à l'usine de transformation en Argentine. Plus de 2.000 personnes travaillent dans les deux pays.

De nombreux groupes écologistes et des communautés locales s'opposent à ce projet, de peur qu'il n'affecte l'eau des glaciers de la zone.

L'entreprise a lancé en 2009 le projet avec un coût de construction évalué entre 2,8 et 3 milliards de dollars et espère produire à partir du second semestre 2014 environ 750.000 à 800.000 onces d'or et 35 millions d'onces d'argent par an, durant les cinq premières années.



(©AFP / 10 avril 2013 15h18)

Répondre

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.