Langue

Répondre au commentaire

Hydrocarbures non conventionnels : Réactions des collectifs à la publication du rapport Bataille et Lenoir (opecst)

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Information Communiqué
Date de publication: 
Mercredi, 27 Novembre, 2013
Par: 
Collectifs

Réactions à chaud :

Même si ce rapport a été présenté à la presse aujourd'hui, seules les conclusions ont été publiées à l'heure qu'il est.
Le rapport n'est toujours pas disponible ! Cela signifie que les journalistes n'ont eu comme seules sources que la dépêche AFP ou bien les 9 pages de conclusion scannées.
voici les 10 thèmes énumérés dans les pages de conclusion:
1. Respecter la loi du 13 juillet 2011. […]
•• paraphrase: mettre en place la commission permettant les expérimentations

2. Poursuivre l’exploration puis l’exploitation du gaz de houille, si sa production sans fracturation hydraulique se révèle viable. […]
•• pas besoin de paraphrase. La seule question. Au bout de combien de temps la fracturation hydraulique s'avère-t-elle indispensable pour garder une certaine rentabilité à ce gaz de houille ???

3. Abroger de la circulaire du 21 septembre 2012 qui empêche de facto, tous travaux de recherche susceptible de porter sur les roches-mères.  […]
On peut lire "la circulaire du 21 septembre 2012 […] va au-delà de la loi. Elle interdit tous travaux de recherche susceptibles de porter sur les roches-mères en faisant l'hypothèse que ces travaux impliqueraient le recours à la fracturation hydraulique. Elle crée un climat de suspicion généralisée à l'égard des entreprises bénéficiaires de permis de recherches, bloquant par endroit l'exploration conventionnelle. […]"
•• Commentaire: pourquoi faut-il des forages horizontaux pour une exploration conventionnelle??? Qui se sent suspect???

4. Encourager la mise en place d’un cadre européen pour l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels ».
•• paraphrase: se faire aider par la Pologne et l’Allemagne….

5. Faire de la connaissance du sous-sol national une priorité de la recherche.
•• commentaire: c'est curieux de justifier une exploration du sous-sol avec des relents de nationalisme, sachant que les explorations en question ne seront faites QUE par des entreprises étrnagères…

6. Etablir un programme de recherches sur les techniques d’exploitation des hydrocarbures de roche-mère, (techniques alternatives et fracturation hydraulique) ainsi que leurs risques.  […]

7. Ces recherches seraient encadrées sous le contrôle d’administrations compétentes, […]
On peut lire la phrase suivante: pour préserver les finances publiques et dans la mesure où un certain nombre d'entreprises seraient prêtes à investir, […], il conviendra de privilégier un financement privé associé à un contrôle public des opérations.
•• paraphrase: le BRGM supervisera des études faites à la demande de Hess, études payées par Hess. Quelle sera l'autonomie d'une telle administration publique compétente???

8. Maintenir les compétences existant en France en envoyant de jeunes chercheurs à l’étranger et en encourageant la coopération interuniversitaire. […]
paraphrase: aller apprendre la fracturation là où elle a déjà lieu

9. Mettre en place un « contrat social » avec les populations au stade de l’expérimentation. […] Les populations et les collectivités doivent bénéficier de retombées positives en contrepartie des inconvénients subits du fait des travaux d'exploration ou d'exploitation menés. […] le code minier doit être modifié en ce sens
•• paraphrase: subventions contre silence ???

10. imaginer des mécanismes permettant d’utiliser d’éventuelles ressources en Hydrocarbures Non Conventionnels pour faciliter la transition vers les énergies renouvelables […] Faire partiellement financer la transition énergétique par les éventuelles retombées financières des HNC.
•• commentaire: éventuelles retombées, étrange précaution de la part de Bataille et Lenoir.

On pourra en savoir peut-être un peu plus quand le rapport sera disponible sous forme dématérialisée

isabelle - collectif du pays fertois
http://colfertois.canalblog.com/

Le rapport devra être mis en ligne ici

L'Opecst a adopté le rapport sur les alternatives à la fracturation hydraulique. Celui-ci demande de démarrer les recherches sur les différentes techniques, notamment en Seine-et-Marne, et de lancer l'exploration et l'exploitation du gaz de houille.
Actu-Environnement.com -
Sophie Fabrégat

"Le gaz de schiste est devenu un sujet tabou. Ce dossier a été diabolisé en France. Nous devons pourtant rejoindre le peloton de tête des pays qui font des recherches sur le sujet", estime le sénateur Jean-Claude Lenoir (UMP, Orne). Ce dernier est l'auteur, avec Christian Bataille (député SRC, Nord), du rapport sur les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour explorer et exploiter les hydrocarbures non conventionnels, adopté le 26 novembre par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst), à 19 voix contre deux (cf. vidéo).

Ce rapport passe en revue les différentes techniques alternatives à la fracturation hydraulique, mais revient également sur cette dernière technique. "La fracturation hydraulique est la technique mondialement utilisée. Les autres techniques sont marginales. Par conséquent, nous considérons que l'interdiction de la fracturation hydraulique est un blocage clair de la principale technique d'exploration et d'exploitation pour laquelle, comme nous le montrons dans le rapport, les impacts environnementaux sont maîtrisables", indique Christian Bataille.

Les deux élus demandent donc, outre le respect de loi de 2011 (mise en place de la commission d'évaluation des techniques de recherche et d'un programme d'expérimentations scientifiques), l'abrogation de la circulaire du 21 septembre 2012 qui va plus loin que la loi en interdisant tous travaux de recherche recourant à la fracturation hydraulique. Ils sont en effet favorables au lancement de forages expérimentaux, avec ou sans fracturation hydraulique, notamment en Seine-et-Marne, "où de tels forages ont déjà été réalisés avant l'adoption de la loi". Pour le Sud-Est, les élus se montrent plus prudents et estiment qu'une meilleure connaissance du sous-sol est nécessaire avant tous travaux. >> LIRE LA SUITE

Répondre

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.