Langue

Répondre au commentaire

Une mère argentine contre Monsanto et les pesticides

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Source de l'article de presse
Auteur de l'article de presse: 
Alice Pouyat
Date de publication: 
Dimanche, 22 Juillet, 2012

(Buenos Aires) En Argentine, pays du soja roi, un procès historique couronne le combat d'une mère contre les pesticides.

En 2001, Sofia Gatica était une femme au foyer, sans diplôme ni passé militant. En 2012, cette mère argentine a décroché la plus haute distinction environnementale, le prix Goldman, surnommé le «Nobel vert». À la clé, une belle somme d'argent mais surtout une reconnaissance «qui donne le courage de continuer à lutter», confie la lauréate de 45 ans. Car cette grande blonde s'est attaquée à un géant: le soja OGM et ses dommages collatéraux. À son initiative, se tient ces jours-ci un procès historique. Pour la première fois en Amérique latine, des producteurs de soja sont jugés pour fumigation de pesticides sur une zone habitée.

«J'ai appris à me battre pour mes enfants, notre droit à la santé, à la vie», raconte-t-elle. Tout commence il y a 13 ans, après le décès d'un de ses bébés d'une malformation des reins, dont elle parle encore avec émotion. Elle réalise alors que de nombreuses maladies inexpliquées frappent son quartier d'Ituzaingo, périphérie ouvrière de la ville de Cordoba. Ici, leucémies et cancers; là, becs de lièvre, allergies, problèmes neurologiques...

Taux de cancers plus élevé

Les études qu'elle réclame confirment ses observations. Sur 5000 habitants, le taux de cancers est 41% plus élevé qu'au niveau national. Et deux fois plus d'enfants ont des produits toxiques agricoles dans le sang.

C'est le cas d'une autre fille de Sofia Gatica, frappée de paralysie chronique. «Cela arrivait au moment des fumigations de pesticides sur les champs de soja», explique-t-elle. Des champs qui cernent les habitations, à moins de 5 mètres. Ce qui explique les pathologies du quartier pour Sofia Gatica. [Lire la suite]

Répondre

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.