Langue

Répondre au commentaire

Projet de carrière en Ariège: Bédeilhac, un nouveau combat pour les zadistes ?

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Les réactions n’ont pas tardé, mardi, à l’issue de la publication de l’avis positif rendu par le commissaire-enquêteur chargé du dossier d’exploitation de la carrière de Bédeilhac.

Les opposants, fédérés notamment par l’association des Gardiens du Calamès, ont aussitôt indiqué leur «dégoût et leur incompréhension» face au travail d’un «commissaire-enquêteur resté sourd et aveugle» aux arguments relatifs aux nuisances diverses redoutées par les «anti carrière»

A quelques jours des élections départementales, les réactions politiques ont également afflué, l’ensemble des candidats en lice sur le canton du Sabarthès affichant leur mécontentement et espérant désormais une décision finale négative de la Préfecture.

Au fil des expressions des uns et des autres, c’est un autre rendez-vous qui semble se profiler à l’horizon de la commune de Bédeilhac. D’aucuns estiment en effet qu’une nouvelle forme d’opposition pourrait poindre sur le site de la carrière, celle conduite par ceux que l’on nomme aujourd’hui les «zadistes»

Rendus célèbres par leur mobilisation contre le projet de l’aéroport de Notre-Dame des Landes en Loire-Atlantique ou contre le chantier du barrage de Sivens dans le Tarn, voire leur opposition à la construction d’un centre de vacances à Roybon en Isère, les tenants de ces fameuses «zones à défendre» (ZAD) pourraient se sentir concernés par le dossier de reprise de la carrière de Bédeilhac.

Répondre

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.