Langue

Répondre au commentaire

CONGA, La lutte , La mine et Les élections

Pour completer l'article, il faut rappeler le contexte politique deletere dans le pays depuis le debut de l'annee, l'adoption du decret-loi 30151 exonerant de toutes poursuites penales les forces de l'ordre qui seraient amenees a tuer en cour d'operation, les campagnes de denigrement et de calomnie contre les << antimineros >> dans la presse officielle entierement mise au service de la propagande miniere. En juin, c'est la nomination de Daniel Urresti au ministere de l'interieur, malgre de tres graves accusations de crime contre l'humanite.

Fin juin c'est l'arrestation de Gregorio Santos, quel que soient les opinions des uns ou des autres sur le personnage, les conditions de l'arrestation de Gregorio Santos, condamne a 14 mois de detention preventive, sans jugement, pour un suppose << risque de fuite >> ne tienne pas, en effet Santos venait de se reinscrire pour sa reelection a Cajamarca, il s'etait toujours presente a ses audiences. D'autre part ses conditions de detention dans une prison de haute securite ou on ne lui octroie que 2 heures mensuelles de visite de ses proches, violent ses droits et ne respecte en rien le principe de la presomption d'innocence. Il s'agit de toute evidence d'un proces politique faite au seul candidat dangereux pour les projets de Yanacocha.

Concernant le jugement contre la famille Chaupe, la justice une fois de plus a ete mise au service du pouvoir minier, puisque la decision finale du juge rendue le 5/08, en plein dans les evenements del Tambo, reprend mot pour mot la demande du procureur et de Yanacocha, les titres de proprietes de la famille Chaupe ont ete encore une fois de plus ignores, alors que Yanacocha est incapable d'apporter une preuve cadastrale de son propre droit de propriete.

Pour terminer, on doit egalement s'interroger sur l'attitude d'un president de la republique (Ollanta Humala), qui pour inaugurer un troncon de route (en l'occurrence le troncon Celendin - la Encanada) arrive et repart en helicoptere, prononce un vague discours devant le personnel de Yanacocha et quelques membres des << communautes Conga >> mobilises pour l'occasion, plus fort encore ce president assistera ce 25 septembre a un diner donne en son honneur et recevra un prix d'honneur de la part de Barrick Gold, Freeport McMoran et Pluspetrol , 3 compagnies particulierement signalees pour leurs violations des droits de l'homme et leurs destructions environnementales dans tous les pays ou elles operent . De toute evidence, Ollanta Humala ne rend plus compte a son peuple, mais seulement a ses vrais "patrons", les grandes corporations minieres ou petrolieres.

Répondre

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.