Langue

Costa Rica se déclare territoire intérdit aux mines de métaux à ciel ouvert

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Mardi dernier, à l'issue du second et dernier débat autour de ce thème, le Congrès de Costa Rica a approuvé à l'unanimité la réforme légale qui déclarera le pays comme « une nation libre de l'industrie minière d'extraction des métaux à ciel ouvert ».
12/11/2010: lors de la session plénière, les 49 députés présents ont donné leur aval à la modification du Code Minier qui rendra impossible l'opération dans le pays de mines à ciel ouvert, que ce soit pour l'extraction d'or ou d'autres métaux. Le Parti Accion Ciudadana (Action Citoyenne, PAC, dans l'opposition) a célébré l'approbation de la loi, en considérant que « ce type d'industrie minière a des effets environnementaux et sociaux négatifs, notamment sur des territoires caractérisés par des écosystèmes fragiles », a confié à Efe le député Claudio Monge. C'est le PAC qui avait présenté ce projet de loi à la législature en cours depuis 2005. Le thème des mines à ciel ouvert a pris de l'importance au Costa Rica à partir du polémique projet minier « Las Crucitas », situé dans la zone nord du pays: alors qu'il est rejeté par la population locale, ce projet compte avec tous les permis nécessaires. L'entreprise est actuellement jugée pour de possibles dommages environnementaux.

Source: EFE, Traduction : ALDEAH
Publicado en http://www.noalamina.org/mineria-latinoamerica/mineria-costa-rica/costa-rica-se-declara-pais-libre-de-mineria-metalica-a-cielo-abierto

 

Autres langues

Pays

Conflit

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information