Langue

Eau

Eau - Tous les contenus

Article Les dommages collatéraux de la COP22 sur l’eau
Communiqué Surexploitation de l’eau dans le sud-ouest vosgien par Nestlé Waters et la fromagerie Ermitage
Article Barrage de Kandadji au Niger, un nouveau désastre environnemental, social et politique ?
Vidéo Extractivisme Terre à Terre : épisodes 1 à 5
Article Commentaires sur le projet d’un standard pour des obligations eau-climat
Article Alteo Gardanne: La pollution des masses d’eau, les atteintes à la santé et à la biodiversité en échange de la préservation de l’emploi
Événement Mouvements de l'eau au sommet des peuples - COP21
Communiqué Les collectifs littoral vous informent : -Enquête publique boues rouges
Brève Rejet des boues rouges de Gardanne : ouverture de l'enquête publique
Vidéo “Hija de la laguna” : le combat d’une Péruvienne exalte le pays
Vidéo Eau, inondations et changement climatique
Brève Extractivisme au Sahara Occidental
Petition Désastre sanitaire près de Paris : Préfectures du 93/77, "Pour la vérité sur la radioactivité et les pollutions du Fort de Vaujours"
Brève Gaz de schiste : l'Etat de New York interdit la fracturation hydraulique
Article de presse 09/09/2014 : Canada, l’industrie minière accusée après un désastre écologique
Article de presse L’eau: au-delà de l’Etat
Événement Théâtre : LOLO LA PETITE GOUTTE D' EAU
Article Un projet écocide: le méga barrage Chadin 2 à Celendin-Cajamarca
Article de presse Conga: une lutte de longue haleine
Article Commentaires sur le Blueprint et la révision de la PAC

Brèves

Extractivisme au Sahara Occidental

Le Sahara a été annexé illégalement par le Maroc. Le Maroc extrait du phosphate et commence des forages pétroliers offshore et onshore au Sahara Occidental en "partenariat" avec des entreprises privées occidentales. L'extraction de phosphate et de schiste bitumineux utilise et pollue beaucoup d'eau alors que l'eau est rare au Sahara Occidental. Voir le site de l'ONG Western Sahara Resource Watch: http://wsrw.org/

Le Texas a soifŠ mais d'eau, plus de pétrole

Par Cécile Fandos, Austin -
http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/25102992

Le boom pétrolier de Barnhart, un village de l’Ouest du Texas, est tel qu’il a fait les gros titres de la presse nationale. Mais les habitants préfèreraient avoir de l’eau au robinet. Or, depuis mardi, ce n’est plus le cas.

Documents

Oui à l'eau, Non à l'or

Aux quatre coins du globe, la lutte pour l’eau et la défense de l’environnement forment aujourd’hui un axe central de résistance contre les modes de vie contraires à la vie-même.

Répondant aux pressions des intérêts financiers et donnant raison aux entreprises minières extractivistes, le gouvernement péruvien d’Ollanta Humala a donné le feu vert au projet minier Conga.

En refusant de publier la « base des données des peuples indigènes »1, en transformant en simple formalité les exigences de protection du patrimoine archéologique2, en fixant un délai de 100 jours pour l’approbation de l’Etude d’Impact Environnemental, en formant une équipe de cadres et gestionnaires devant se charger de donner suite à la mise en œuvre des projets d’investissement, en permettant l’accélération de l’accès aux terres pour les travaux de construction d’infrastructures (grâce à une récente loi qui sépare l’acte d’expropriation du versement d’un juste prix), entre autres mesures récentes, le gouvernement péruvien s’est clairement engagé sur la voie de l’extractivisme, en passant outre la volonté du peuple et la défense de l’environnement, se montrant prêt à sacrifier la santé et les modes de vie des populations locales.