Langue

Hydrocarbures

Brèves

Gaz de schiste: le Conseil constitutionnel tranchera le 11 octobre

[AFP] PARIS - Le Conseil constitutionnel, saisi par une compagnie américaine, se prononcera le 11 octobre sur la légalité de l'interdiction de la fracturation hydraulique votée en 2011 pour fermer la porte aux gaz et pétrole de schiste en France.
Lire la suite »

Equateur et Pérou luttent contre une marée noire en Amazonie

La rupture d’un oléoduc est à l’origine d’une importante marée noire en Amazonie. A la suite de la rupture d’un oléoduc, la rivière Coca, affluente du fleuve Napo, qui alimente lui-même l’Amazone, a  été contaminée par l’équivalent de  près de 10.000 barils de pétrole brut, privant 32 communautés indigènes d’eau potable.
Lire la suite »

Seine-et-Marne (Ile de France) : pollution aux hydrocarbures après une fuite sur un puits nouveau

MELUN - Une fuite sur un puits de pétrole a entraîné une pollution aux hydrocarbures samedi sur un site d'extraction de la société Vermilion, à Champeaux (Seine-et-Marne), a-t-on appris dimanche auprès de la gendarmerie.

L'alerte a été donnée samedi vers 07H00, après la découverte d'une fuite localisée au niveau d'une tête de puits, a-t-on précisé. Un mélange d'eau (95%) et de pétrole (5%) s'est répandu au sol, avant de se déverser en partie dans un petit cours d'eau, le ru d'Ancoeur.
Lire la suite »

Documents

Collectifs anti hydrocarbures de schiste au sujet du permis de Chateau-Thierry

Information Communiqué
Date de publication: 
Jeudi, 28 Novembre, 2013
Par: 
Collectifs du pays fertois et Carmen

Communiqué de Presse des Collectifs anti-gaz de schiste du Permis de Château-Thierry
Philippe Martin, Ministre de l’Ecologie, a fait savoir publiquement le 28 novembre, qu'il ne signera pas les arrêtés de mutation de sept permis du Bassin Parisien dont celui de Château-Thierry, 
au profit de la société Hess Oil. Nous saluons cette prise de position courageuse relevant du bon sens. 
Le Ministre a accepté d'examiner les éléments et les arguments juridiques que les collectifs lui ont apporté lors des réunions de concertation, organisées les 08 et 18 novembre, en présence des Elus. 
Un certain nombre de permis, dont le Permis de Château-Thierry ont été explicitement reconnus 
par le Ministre comme étant des “permis dont les objectifs initiaux étaient incontestablement et exclusivement d'explorer des huiles et gaz de schiste”.
La notion d'intérêt général l'a emporté sur les intérêts particuliers des lobbies pétroliers américains.
La sauvegarde de nos territoires, de notre culture, de notre patrimoine culturel et touristique, 
de notre économie locale, pour laquelle les collectifs de citoyens se sont mobilisés depuis trois ans,  a primé sur des projets désastreux qui mènent tout droit à une faillite environnementale et sociétale.