Langue

Hydrocarbures

Hydrocarbures - Tous les contenus

Article Réforme du code minier : revue d'info (janvier 2017)
Brève L'Assemblée vote l'interdiction d'exploiter les hydrocarbures non conventionnels... un simple effet d'annonce?
Brève USA : manifestations violentes près du chantier d'un oléoduc, plusieurs blessés Dakota du Nord
Livre Sortons de l'âge des fossiles ! Manifeste pour la transition
Événement Bloquer le sommet du pétrole offshore !
Brève Pétrole : l’Ufip reproche au gouvernement ses mesures "anti-compétitivité"
Communiqué Total récupère le permis de Montélimar
Brève Au Pérou, une entreprise française arrête de forer mais pas de polluer
Événement Atelier "le schiste ce n'est pas fini", à Montreuil les 5 et 6 décembre
Petition Pétition : STOP FRACTURATION IRLANDE
Vidéo Gaz de couche en Lorraine : Videos Conseil municipal 23 Octobre 2015 à Longeville-les-Saint-Avold
Brève Le gouvernement français accorde trois nouveaux permis d'exploration d'hydrocarbures et prolonge deux autres
Brochure Gaz et huile de schiste, testez vos connaissances sur les hydrocarbures de roche mère
Brève Plus de pétrole et de pétrole de schiste - chanson d'Hervé Krief
Article Accident pétrolier à Marinza : 60 foyers évacués - ALBANIE
Vidéo Elf la pompe Afrique
Brève The Guardian part en guerre contre les énergies fossiles
Brève Un déversement de pétrole brut dans le Saint-Laurent coûterait plusieurs milliards de dollars, selon un nouveau rapport
Article Pichanaki : Un mort pour une promesse
Brève Repsol abandonne ses prospections pétrolières au large des îles Canaries

Brèves

Hydrates de méthane : le nouveau gaz de schiste ?

Les hydrates de méthane figurent parmi les ressources qui intéressent de près les industries pétrolières. L'écorce terrestre en renferme de très grandes quantités, mais elles restent particulièrement difficiles à extraire et représentent une menace potentielle pour le climat.

Soutien gouvernemental à la fracturation hydraulique en Espagne

Soutien gouvernemental à la fracturation hydraulique en Espagne : Le conseil des ministres a adopté le 15 mars un projet de loi qui vise, entre autres dispositions, à encadrer les techniques de recherche d'hydrocarbures non conventionnels par fracturation hydraulique en les soumettant aux procédures d'évaluation d'impact environnemental. Ce faisant, le gouvernement comble un certain flou juridique et confirme en parallèle son soutien à l'application de cette technologie en Espagne.

Equateur : Chevron condamné en appel pour pollution

QUITO - Un tribunal équatorien a confirmé en appel le jugement rendu en février 2011 condamnant le groupe pétrolier américain Chevron à payer 9,5 milliards de dollars pour des années de pollution sans contrôle en Amazonie, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Documents

Lettre ouverte à l’Académie des sciences

Des collectifs citoyens anti-gaz et pétrole de schiste répondent aux deux articles parus dans l’Usine nouvelle les 14 et 15 janvier 2013 (« Les scientifiques favorables à l’exploration des gaz de schiste » et  « Gaz de schiste : arrêter la recherche c’est perdre en compétitivité » ) [1].

Revenir sur le bannissement des gaz de schiste du paysage énergétique

Par la voix de son président du Comité de prospective en énergie, Sébastien Candel, l’Académie des Sciences demande que des forages exploratoires soient autorisés, séparant ainsi l’exploitation de la connaissance des gisements. Elle considère qu’il est possible de garantir des conditions acceptables d’exploitation par un cahier des charges précis et finalise sa position en stipulant que : "La prise de risques calculée et raisonnée, s’appuyant sur des études sérieuses, ne doit pas être bannie".

Sébastien Candel, qui est aussi président du Conseil scientifique de l’IFPEN (Institut Français du Pétrole Energies Nouvelles), ne peut ignorer que définir une teneur précise d’hydrocarbures d’une couche de «schistes» exige l’emploi de la fracturation. Un simple carottage serait insuffisant pour déterminer combien d’hydrocarbures seraient réellement récupérables. Ce qu’il faut faire, c’est disloquer artificiellement ce millefeuille compacté où sont piégés ces hydrocarbures pour cartographier un volume donné de cette couche. Cartographier d’abord et déceler la possibilité exacte de récupération dans ce volume donné… et multiplier ce travail de proche en proche induisant de plus en plus de fissurations artificielles pour évaluer un maximum de récupération de cette couche qui ne répond pas forcément de la même manière partout. Si notre technicité française nous le permet sans fuites, il serait bon que nos scientifiques français joignent la société Schlumberger qui, sur quelques 15.000 puits classiques, a un taux de fuites incontrôlées répertoriées. Nous vous rappelons ces chiffres : 5% pour des puits neufs, 30 à 40% pour des puits vieux de 10 ans, et un taux atteignant les 50% pour des puits dépassant 15 ans.