Langue

Hydrocarbures

Articles

France: Bientôt des puits de pétrole au large de Marseille ?

Ceux qui ont vécu le premier choc pétrolier se souviennent sans doute de ce slogan-choc inventé par l'État pour inciter nos concitoyens à l'économie : "En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées". Trente-cinq ans plus tard, on pourrait presque renverser l'ordre des propositions : "En France, on n'a plus beaucoup d'idées, mais on a - un peu - de pétrole". D'abord en Guyane, où le gouvernement vient d'autoriser l'exploitation d'un gisement d'une capacité estimée à au moins 1 milliard de barils. Ensuite en Méditerranée, où deux sociétés spécialisées, l'Anglaise Melrose Mediterranean Limited (MML) et l'Américaine Noble Energy, envisagent de forer un puits d'exploration à moins de 30 km au sud de nos côtes. 

Une proposition révolutionnaire de l’Équateur : l’Initiative Yasuní ITT

Parc YasuniParc YasuniComment engager de véritables politiques de lutte contre le réchauffement climatique ?

L'échec du sommet de Copenhague, en décembre 2009, a montré les difficultés des États à se remettre en question quant à leur modèle de développement et à présenter de véritables politiques de lutte contre le réchauffement climatique en accord avec les autres pays du monde. Face à cette incapacité à aller au-delà des intérêts nationaux et commerciaux, un petit pays, l'Équateur, propose au monde une idée simple mais révolutionnaire  : l'Initiative Yasuní ITT.

Le projet ITT (sigle venant du nom des trois forages d'exploration se trouvant dans la zone  : Ishpingo-Tambococha-Tiputini) consiste à laisser sous terre quelque 850 millions de barils de pétrole situés dans le parc Yasuní, une réserve naturelle contenant une des plus importantes biodiversités au monde. L'exploitation de ce pétrole lourd pourrait rapporter à l'État entre 5 et 6 milliards de dollars (avec un prix de 70 dollars le baril). Mais en échange, l'Équateur, en partant du principe de coresponsabilité pour les problèmes environnementaux globaux, demande à la communauté internationale une contribution de 50 % au minimum de la manne financière dont il pourrait disposer s'il exploitait ce pétrole. La biodiversité en Amazonie doit être considérée comme un bien commun mondial car c'est la plus grande source d'oxygène au monde.

Pérou: Massacre des communautés indigènes de l'Amazonie et naissance d'un nouvel acteur politique, AIDESEP

Le samedi 5 juin, date de la journée mondiale de l'environnement, le gouvernement péruvien a lancé une attaque armée d'une extrême violence contre les populations indigènes de l'Amazonie péruvienne pour les déloger d'un barrage installé sur une route de la province de Bagua, Amazonas, en signe de protestation face au refus de dialogue sur leur exigence d'abrogation de dix décrets législatifs attentatoires à leurs droits et à l'environnement.
Le résultat : 24 policiers décédés, et un nombre important d'indigènes dont le chiffre exact est sujet à controverse, car si le gouvernement reconnait la mort de 9 personnes, l'enquête de l'association de droits humains APRODEH compte 60 disparus. Des témoignages parlent de nombreux cadavres brûlés et jetés dans des fleuves depuis des hélicoptères, ainsi que de fosses communes. Plus de 300 membres des communautés indigènes ne sont pas retournés chez eux après le massacre, où sont-t-ils passés? Toutes les hypothèses circulent. Le rapporteur de l'ONU qui s'est déplacé à Bagua a reçu ces réclamations.

Les enjeux du conflit

Lire la suite »

Hydrocarbures - Tous les contenus

Communiqué CP des Collectifs anti gaz et pétrole de schiste suite Réunion Nationale Lyon 22 23 nov 2014
Brève ALERTE !! PELAGOS ET PORT CROS, etc. : La Zone de protection écologique devenue Zone économique exclusive... ce qui ouvre le champ aux projets d'exploitation aux larges de la Corse.
Événement "Mine noire" au théâtre Victor Hugo de Bagneux // Un spectacle engagé sur l'exploitation du pétrole
Brève Le Parc du Luberon rejette un projet de prospection d'hydrocarbures
Communiqué Lettre Ouverte à S.Royal en réaction à la signature prochaine d’une douzaine de nouveaux permis de recherche d’hydrocarbures
Brève Alerte ! La France relance la recherche d'hydrocarbures sur son sol
Article Le néocolonialisme made in France de Maurel & Prom dans l’Amazonie péruvienne
Brève 21 mai : Journée internationale contre chevron
Article de presse Russie : la fin de l’impunité pour les compagnies pétrolières ?
Communiqué Gaz de schiste et violences policières à Barton Moss : ça suffit !
Brève Le réveil d'un virus géant pris dans les glaces lors d'un forage pétrolier ? [Arctique]
Communiqué "Gaz de schiste" : NON ! La fracturation n'est pas une technique propre Questions et réponses à Jean-Louis Sch ilansky
Communiqué Hydrocarbure non conventionnel : Lettre ouverte aux autorités européennes signée par 370 gropupes et ONG
Brève Le pétrolier Vermilion demande sa 8e concession
Communiqué Violente répression policière contre les opposants à un forage CHEVRON visant du gaz de schiste à PUNGESTI en Roumanie
Communiqué Collectifs français anti gaz et huile de schiste et de houille : Lettre ouverte à Philippe Martin
Brève Roumanie (Pungesti) : répression de l'opposition au x gaz de schiste
Brève GDF-Suez obtient une licence dans le gaz de schiste au Brésil
Communiqué Collectifs anti hydrocarbures de schiste au sujet du permis de Chateau-Thierry
Article Conférence du Professeur Rafael Correa à la Sorbonne : faire prendre des vessies pour des lanternes

Brèves

Le gouvernement français accorde trois nouveaux permis d'exploration d'hydrocarbures et prolonge deux autres

Le 21 septembre 2015, les ministres de l’écologie et de l’économie ont octroyé trois nouveaux permis de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux (PERH) : Champfolie (Seine-et-Marne, accordé à Vermilion Energy), de Herbsheim (Bas-Rhin, société Bluebach) et d'Lire la suite »

Plus de pétrole et de pétrole de schiste - chanson d'Hervé Krief

Hervé Krief a écrit pour son nouvel album, qui vient de sortir, une chanson sur le pétrole et le pétrole de schiste, intitulée "Plus de pétrole".Voici un lien pour aller l'écouter : http://www.herve-krief.com/nouvelalbum.html

Un déversement de pétrole brut dans le Saint-Laurent coûterait plusieurs milliards de dollars, selon un nouveau rapport

Ottawa et Montréal -- Un nouveau rapport publié aujourd'hui par le Conseil des Canadiens et Équiterre évalue les coûts de nettoyage d'un éventuel déversement de pétrole brut dans le lac Saint-Pierre, situé sur le fleuve Saint-Laurent, à plusieurs milliards de dollars, soit bien au-delà de la limite de responsabilité en vigueur au Canada.

Lire la suite »