Langue

Hydrocarbures

Articles

Procès contre Chevron Texaco en Equateur

En mai 2003 s’ouvre en Equateur le « procès environnemental du siècle » contre la compagnie pétrolière étatsunienne Chevron-Texaco.
Une douzaine de communautés souffrent jusqu’à ce jour des conséquences de la pollution générée par les activités de la compagnie pétrolière dans la forêt amazonienne. En 28 ans de présence, Texaco a contaminé une vaste zone du territoire national, rejetant des déchets toxiques et des « eaux de formation » (eaux utilisées dans le processus d’exploitation pétrolière) dans les estuaires et les fleuves utilisés par plus de 30 000 personnes comme source d’eau potable, d’irrigation et de pêche. La pollution très importante des eaux et des sols a des conséquences catastrophiques pour la santé des populations de la zone, où les taux enregistrés de cancers, leucémies, problèmes digestifs et respiratoires sont sensiblement supérieurs à ceux du reste du pays. De nombreuses personnes ont dû abandonner leurs terres et ceux qui restent n’ont d’autre choix que de consommer une eau au goût de pétrole et de cultiver des terres empoisonnées.

Les enjeux du procès contre Texaco sont de première importance: outre la mise en accusation des intérêts économiques privés qui poussent à l’exploitation des ressources naturelles sans prise en compte des impacts pour l’environnement et la santé, il s’agit aussi de la défense des droits des peuples indigènes et de leurs modes de vie.


Chronologie rapide du procès:

Impacts environnementaux et sociaux de l’industrie pétrolière

L’exploitation du pétrole marque profondément les territoires où elle a lieu. Voici une liste non-exhaustive de ses impacts possibles pour l'environnement et les hommes.

Conséquences pour l’environnement :

  • Déforestation
  • Pollution des eaux et des sols: contaminations accidentelles (ruptures de pipeline) et/ou déversements intentionnels de déchets (notamment eaux de formation)
  • Pollution de l’air (flammes des torchères, brûlage de la végétation imprégnée de cru lors des opérations de nettoyage)
  • Perte de la biodiversité

Impacts sociaux :

Hydrocarbures - Tous les contenus

Article Réforme du code minier : revue d'info (janvier 2017)
Brève L'Assemblée vote l'interdiction d'exploiter les hydrocarbures non conventionnels... un simple effet d'annonce?
Brève USA : manifestations violentes près du chantier d'un oléoduc, plusieurs blessés Dakota du Nord
Livre Sortons de l'âge des fossiles ! Manifeste pour la transition
Événement Bloquer le sommet du pétrole offshore !
Brève Pétrole : l’Ufip reproche au gouvernement ses mesures "anti-compétitivité"
Communiqué Total récupère le permis de Montélimar
Brève Au Pérou, une entreprise française arrête de forer mais pas de polluer
Événement Atelier "le schiste ce n'est pas fini", à Montreuil les 5 et 6 décembre
Petition Pétition : STOP FRACTURATION IRLANDE
Vidéo Gaz de couche en Lorraine : Videos Conseil municipal 23 Octobre 2015 à Longeville-les-Saint-Avold
Brève Le gouvernement français accorde trois nouveaux permis d'exploration d'hydrocarbures et prolonge deux autres
Brochure Gaz et huile de schiste, testez vos connaissances sur les hydrocarbures de roche mère
Brève Plus de pétrole et de pétrole de schiste - chanson d'Hervé Krief
Article Accident pétrolier à Marinza : 60 foyers évacués - ALBANIE
Vidéo Elf la pompe Afrique
Brève The Guardian part en guerre contre les énergies fossiles
Brève Un déversement de pétrole brut dans le Saint-Laurent coûterait plusieurs milliards de dollars, selon un nouveau rapport
Article Pichanaki : Un mort pour une promesse
Brève Repsol abandonne ses prospections pétrolières au large des îles Canaries

Brèves

L'Assemblée vote l'interdiction d'exploiter les hydrocarbures non conventionnels... un simple effet d'annonce?

Paris - L'Assemblée nationale a entériné mercredi l'interdiction des gaz de schiste, en achevant l'examen en première lecture du projet de réforme du code minier, mais des députés y ont vu un simple "effet d'annonce" en raison du calendrier parlementaire. Avant d'adopter l'ensemble de la proposition de loi socialiste, les députés ont voté l'article qui interdit d'explorer et d'exploiter les hydrocarbures non conventionnels, c'est à dire les huiles et gaz de schiste.

Au Pérou, une entreprise française arrête de forer mais pas de polluer

Le pétrolier Maurel & Prom est mis en cause par des ONG françaises et péruviennes après son désengagement d’une plateforme en Amazonie. Cette société dirigée par Jean-François Hénin, l’ancien financier du Crédit lyonnais, condamné dans l’affaire Executive Life, a minimisé « les risques liés à l’utilisation de produits toxiques ».

Lire la suite »

Documents

CP des Collectifs anti gaz et pétrole de schiste suite Réunion Nationale Lyon 22 23 nov 2014

Date de publication: 
Dimanche, 23 Novembre, 2014
Par: 
COLLECTIFS FRANÇAIS NON AUX PÉTROLE ET GAZ DE SCHISTE ET DE HOUILLE

LYON, LE 23 NOVEMBRE 2014

Silence! on fore : Pétrole et Gaz de schiste et de houille, les collectifs français condamnent l'opacité et l’absence de réponse systématique de la Ministre de l’Écologie. 

Les collectifs français opposés à la recherche et l'exploitation des pétrole et gaz de schiste et de houille se sont réunis en coordination nationale à Lyon les 22 et 23 novembre 2014.

Malgré les récentes annonces rassurantes de la ministre de l'écologie, de l'énergie et du développement durable, les collectifs constatent que l'opacité sur la délivrance des permis de recherche hydrocarbure et autorisations de travaux persiste. Ils constatent aussi que les nombreuses interpellations des collectifs, de la société civile et des élus sont restées jusqu’à ce jour sans réponse.

Il existe actuellement en France 119 demandes de permis en cours d'instruction et 54 permis de recherche d'hydrocarbures liquides ou gazeux dont plus de la moitié font l'objet de demande de renouvellement, prolongation "exceptionnelle" et / ou demande de mutation.

Dans le Nord/Pas-de-Calais, deux autorisations de travaux pour des forages d'exploration sur les gaz de couche ont été délivrés à Avion et Divion. Les travaux de forage pourraient commencer d'un moment à l'autre si l'on en juge par la campagne de promotion qui est faite dans les journaux locaux. L'entreprise EGL qui conduira les travaux a déjà réalisé quatre forages en Lorraine qui sont des fiascos, alors que la géologie y est supposée être plus favorable que dans le Nord. Alors  que 6 millions d'euros ont déjà été dépensés il n'y a toujours pas de résultats probants. Pourquoi donc autant de précipitation à forer dans le Nord ? Rassurer les actionnaires ? Mettre au point une méthode de "fracturation light" pour contourner la loi et déposer un brevet sur cette technique ? L'inquiétude et la mobilisation des populations grandissent face à l'opacité qui règne là aussi autour de ces projets déclenchés sans enquête publique préalable. Nous ne comprenons pas le soutien actif de certains élus locaux à ce projet, ni la logique qui a conduit l'état à accorder ces autorisations de forage.