Langue

Industrie minière

Industrie minière - Tous les contenus

Vidéo Territoire et autonomie. Domingo Ankuash, une voix du peuple shuar.
Événement Les luttes des peuples contre l'exploitation minière, alternatives de résistance face à l'extractivisme
Communiqué Alerte : Urgent à IMIDER
Article de presse Résistance berbère : La mine d’Imider (Maroc)
Communiqué Craintes pour la sécurité de militants écologistes en Équateur
Article Sauver Skouries : lutte contre les mines d'or en Grèce
Brève France - fin de la "consultation du public" sur les demandes de permis de recherches de mines "Saint-Pierre" et "Beaulieu"
Page Sources et ressources
Article de presse AUDIO : L’extractivisme près de chez vous : l’extraction de lignite fait disparaître des villages en Allemagne
Article Conférence du Professeur Rafael Correa à la Sorbonne : faire prendre des vessies pour des lanternes
Livre Paradis sous terre Comment le Canada est devenu la plaque tournante de l'industrie minière mondiale
Article de presse CÔNE SUD - Le modèle extractiviste rejeté par la rue
Brève Roumanie : nouveau revers pour un projet canadien de mine d'or
Article de presse L’industrie minière reine du Canada
Communiqué Depuis Intag. La politique minière de Correa est une tragédie
Article Le vrai coût des politiques sociales de Rafael Correa
Événement Samedi, 9 Novembre, 2013: Appel international pour la solidarité avec la lutte contre l’exploitation minière d’or en Chalcidique
Brève Indonésie : le nickel d'Eramet
Vidéo A propos du retour de l'activité minière industrielle en France. Interview de William Sacher.
Article de presse « Les pollutions engendrées par l’industrie minière représentent un danger pour les décennies à venir »

Brèves

Indonésie : le nickel d'Eramet

"ceux qui ont refusé ont été menacés, arme sur la tempe, par la police. " "Les habitants de l'île d'Halmahera, dans le nord des Moluques, ont vendu leurs terres, exceptionnellement riches en biodiversité, pour une bouchée de pain (60 centimes le mètre carré) à la compagnie PT Weda Bay Nickel Mine détenue majoritairement par le groupe français Eramet. La commission nationale des droits de l'homme (Komnas HAM) rapporte que ceux qui ont refusé ont été menacés, arme sur la tempe, par la police.

Roumanie: le gouvernement fait marche arrière sur un projet de mine d'or

La coalition au pouvoir en Roumanie a cédé lundi à la pression de la rue et retiré son soutien à un projet de loi contesté en faveur d'une gigantesque mine d'or canadienne mais l'exploitation minière n'est pas enterrée, estiment les analystes.

Lire la suite »

Extractivisme en France : Permis minier Sarthe Mayenne

Le 27 juin dernier, a été publié au Journal officiel un arrêté octroyant un permis exclusif de recherches de mines de cuivre, zinc, plomb, or, argent et substances connexes à la société Variscan Mines, dans les départements de la Sarthe et de la Mayenne.
Lire la suite »

La justice chilienne bloque le projet minier Pascua Lama de Barrick Gold

SANTIAGO - La justice chilienne a bloqué le projet Pascua-Lama du groupe canadien Barrick Gold, numéro un mondial du secteur aurifère, à la frontière entre le Chili et de l'Argentine, une des plus grandes mines d'or non exploitées au monde, à la suite d'un recours de communautés indigènes, a annoncé la Cour d'appel de Santiago mercredi.

Documents

Lorsque « résister » devient « créer » : l’expérience d’un mouvement socio-environnemental equatorien

Anna BEDNIK, dans Résistances, revue Pandora, nº8, Paris VIII, 2008

Au Pérou et au Guatemala, les votations citoyennes cherchent à freiner l’installation des entreprises minières. Les  indigènes de  l’Amazonie équatorienne poursuivent en  justice Chevron-Texaco pour  les dégâts occasionnés par ses activités d’exploitation pétrolière. Au Chili, les mapuches luttent contre les entreprises  forestières.  En Honduras,  les  pêcheurs  tentent  de  contenir  le  développement  d’élevages industriels de crevettes dans les mangroves. Ce ne sont que quelques exemples des nombreux fronts de résistance populaire contre l’exploitation industrielle des ressources naturelles.

 En ce sens, les résistances qu’opposent à ces industries les populations à grande majorité rurales et paysannes  peuvent  être  vues  comme  le  résultat  d’une  conjonction  de  volontés  visant  à  protéger  un certain équilibre de vie. Cette opposition se nourrit aussi du sentiment d’injustice face au peu de place laissé à  l’expression des volontés des populations  locales à  l’intérieur des processus décisionnels qui sont amenés à régir leur devenir. De là, certains mouvements socio-environnementaux franchissent le pas  entre  revendiquer  leur droit  à  l’autodétermination  et  l’exercer pleinement.  Ils  transforment  alors leur  résistance  en  une  force  créatrice,  génératrice  de  propositions  nouvelles,  qui  vont  des  solutions locales  et  tangibles  de  production  ou  d’échange  à  des  formes  inventives  de  penser  le « développement »  et  de  concevoir  l’harmonie  entre  la  société  et  son  environnement  naturel.  Les multiples  réseaux  d’acteurs  locaux,  nationaux  et  internationaux  qui,  dans  bien  de  cas,  se  fédèrent autour de ces mouvements de  résistance, esquissent en même  temps des  formes d’interaction sociale dont  les  objectifs  et  les  modes  de  fonctionnement  défient  la  certitude  de  l’inéluctabilité  de  la mondialisation néolibérale. 

L’histoire  de  la  résistance  au  projet  d’exploitation  de  cuivre  en  Intag,  dans  le  nord-ouest  de l’Equateur,  illustre  la possibilité de cette  transformation  et  « ouvre une  fenêtre d’espoir » pour  tous ceux qui, en Amérique  latine ou ailleurs,  refusent  la destruction des  ressources naturelles au nom du développement économique.