Langue

Gaz et pétrole (huile) de schiste

Gaz et pétrole (huile) de schiste - Tous les contenus

Communiqué Lettre ouverte à Arnaud Montebourg
Communiqué Heptafluoropropane, nouvelle trouvaille pour faire accepter l'exploitation des hydrocarbures de schiste en France. Une synthèse "à chaud".
Brève L'heptafluoropropane, nouveau nom de la pierre philosophale ?
Brève Moins d'un quart des Français favorables au développement du gaz de schiste
Communiqué La trève des confiseurs est terminée! Mobilisation le 1ier férvrier
Brève Luttes citoyennes contre les gaz de schiste : l'année 2014 démarre en fanfare.
Événement Rassemblement à Bruxelles, le 16 janvier 2014 à 18h30 devant l'ambassade des Etats-Unis
Événement Dimanche 8 avril 2012 - La Seyne sur Mer Rassemblement national terrestre et maritime pour dire
Article de presse Gaz de schiste : sur les barricades de Pungeşti, en Roumanie
Communiqué Violente répression policière contre les opposants à un forage CHEVRON visant du gaz de schiste à PUNGESTI en Roumanie
Communiqué Collectifs français anti gaz et huile de schiste et de houille : Lettre ouverte à Philippe Martin
Brève Roumanie (Pungesti) : répression de l'opposition au x gaz de schiste
Brève GDF-Suez obtient une licence dans le gaz de schiste au Brésil
Communiqué Collectifs anti hydrocarbures de schiste au sujet du permis de Chateau-Thierry
Brève Huile de schiste : P. Martin refuse de signer la mutation des permis à Hess Oil
Communiqué Hydrocarbures non conventionnels : Réactions des collectifs à la publication du rapport Bataille et Lenoir (opecst)
Article de presse CÔNE SUD - Le modèle extractiviste rejeté par la rue
Petition « Monsieur le ministre, ne signez pas ! »
Brève Un train de 90 wagons déraille en Alabama...
Brève Allemagne : Accord CDU-SPD sur un moratoire sur la fracturation hydraulique

Brèves

L'heptafluoropropane, nouveau nom de la pierre philosophale ?

Comme les alchimistes du moyen âge cherchaient, sans succès, la « pierre philosophale » permettant de transformer le plomb en or, Monsieur Montebourg cherche la substance qui permettrait de transformer le gaz de schiste en carburant écologique. Le dernier avatar de ce produit miracle serait l’heptafluoropropane, CH3F7 pour les intimes, gaz qui, une fois liquéfié, remplacerait l’eau […]

Lire la suite »

Moins d'un quart des Français favorables au développement du gaz de schiste

source: romandie.com

PARIS - Moins d'un quart (24%) des Français sont favorables au développement du gaz de schiste comme source d'énergie en France, soit 11 points de moins que l'an passé, selon un sondage publié mercredi.

Cette enquête montre aussi que le soutien des Français à toutes les formes d'énergies décline, même si les énergies renouvelables sont encore plébiscitées.

Lire la suite »

Documents

Lettre ouverte à Arnaud Montebourg

Information Communiqué
Date de publication: 
Mardi, 28 Janvier, 2014
Par: 
Collectifs français anti gaz et pétrole de schiste et de couche

LETTRE OUVERTE DES COLLECTIFS FRANÇAIS NON AUX PÉTROLE ET GAZ DE SCHISTE ET DE HOUILLE*
À ARNAUD MONTEBOURG
Ministre du Redressement productif

GAZ DE SCHISTE : RÉFLÉCHISSONS ENSEMBLE DE MANIÈRE RÉELLEMENT RAISONNABLE

Le 28 janvier 2014       

Monsieur le Ministre,

C'est avec une grande indignation que nous avons entendu vos propos sur les "gaz de schiste", le 23 janvier dernier sur Europe 1 (1).

Alors que, par ces propos, vous reconnaissez l'existence d'un problème environnemental et affirmez qu' "aux Etats-Unis les dégâts sont très importants", vous préconisez à nouveau la recherche des hydrocarbures dits de schiste dans notre pays, et ce malgré la loi qui interdit l'usage de la fracturation hydraulique. Vous voulez donc que l'on y "réfléchisse ensemble de manière raisonnable". Mais qu'est-ce qui est "raisonnable" pour vous ?
Est-ce raisonnable de vouloir extraire des hydrocarbures en utilisant des techniques dont on sait pertinemment qu'elles impactent inévitablement et irrémédiablement le sous-sol, l'eau, le sol et l'air?
Est-ce raisonnable d'extraire ces hydrocarbures "de la fin des haricots", alors qu'ils impactent très négativement le climat ?
Est-ce raisonnable de faire passer les intérêts des industriels avant ceux des populations qui y perdront leur santé, leur tranquillité, leurs moyens de subsistance, voire leurs droits et libertés élémentaires?
Est-ce raisonnable de faire la sourde oreille à toutes les études médicales, géologiques, hydrologiques, toxicologiques, radiologiques, et même économiques qui montrent qu'à court, voire à moyen terme, les forages utilisant la fracturation hydraulique (ou autres) pour extraire ces hydrocarbures non-conventionnels sont une catastrophe ?