Langue

Gaz et pétrole (huile) de schiste

Gaz et pétrole (huile) de schiste - Tous les contenus

Communiqué Communique de presse de soutien aux habitants et paysans de Zurawlow - Grabowiec en lutte contre Chevron
Brève Le Texas a soifŠ mais d'eau, plus de pétrole
Vidéo The Sky Is Pink DOC VOSTFR
Article de presse Forages pétroliers en Seine-et-Marne : 7 arrêtés préfectoraux interdisant les forages horizontaux dans la roche-mère
Brève Les anti gaz et pétrole de schiste argentin lance le site internet "Argentine Libre du Fraking"
Brève Roumanie: des milliers de personnes manifestent contre les gaz de schiste
Article de presse Argentine, nouvelle frontière des gaz de schiste
Brève La région de Cantabrie (Espagne) interdit la fracturation hydraulique
Vidéo Gaz et pétrole de schiste en Argentine par Diego di Risio (Observatorio Petrolero Sur)
Brève Alliances de recherche française et espagnole dans le domaine de l'énergie
Brève Soutien gouvernemental à la fracturation hydraulique en Espagne
Communiqué Message des collectifs de la coordination du Nord de la Loire aux collectifs anti gaz et pétrole de schiste rassemblés à Nantua
Brève Non au gaz de schiste : plus de 2500 personnes à Nantua pour dire "Non au renouvellement du permis des Moussières"
Campagne Gaz et pétrole de schiste : le 22 mars, invitez-vous à la rencontre privée du groupe pétrolier HESS !
Article de presse Algérie : feu vert pour les gaz de schiste
Communiqué BASSIN PARISIEN : Les compagnies pétrolières préparent le terrain pour le pétrole de schiste...
Communiqué Non à la participation de la France à la recherche et à l'exploitation des hydrocarbures offshore en Grèce
Brève Berlin veut autoriser l'extraction de gaz de schiste, sous conditions
Communiqué Dans le Pays Fertois, le pétrole de schiste, ce n’est pas fini
Article de presse Reponse des collectifs anti-gaz et petrole de schiste aux propos de Philippe chalmin dans marianne du 11 fevrier 2013.

Brèves

L'Assemblée vote l'interdiction d'exploiter les hydrocarbures non conventionnels... un simple effet d'annonce?

Paris - L'Assemblée nationale a entériné mercredi l'interdiction des gaz de schiste, en achevant l'examen en première lecture du projet de réforme du code minier, mais des députés y ont vu un simple "effet d'annonce" en raison du calendrier parlementaire. Avant d'adopter l'ensemble de la proposition de loi socialiste, les députés ont voté l'article qui interdit d'explorer et d'exploiter les hydrocarbures non conventionnels, c'est à dire les huiles et gaz de schiste.

Le gouvernement français accorde trois nouveaux permis d'exploration d'hydrocarbures et prolonge deux autres

Le 21 septembre 2015, les ministres de l’écologie et de l’économie ont octroyé trois nouveaux permis de recherches d’hydrocarbures liquides ou gazeux (PERH) : Champfolie (Seine-et-Marne, accordé à Vermilion Energy), de Herbsheim (Bas-Rhin, société Bluebach) et d'Lire la suite »

Documents

Heptafluoropropane, nouvelle trouvaille pour faire accepter l'exploitation des hydrocarbures de schiste en France. Une synthèse "à chaud".

Information Communiqué
Date de publication: 
Samedi, 1 Février, 2014
Par: 
Isabelle L., Collectif du pays fertois

Pour répondre à Bataille et Lenoir, Maud Fontenoy et Arnaud Montebourg, concernant la fracturation au propane non inflammable (heptafluoropropane), voici une (petite) synthèse (provisoire)

1. la fracturation à l'heptafluoropropane est une fracturation.
Ce qui est dangereux, dans la fracturation, c'est qu'elle met en relation les hydrocarbures du sous-sol avec les nappes phréatiques et l'atmosphère.
En effet, au delà du danger représenté par la présence de produits chimiques dans l'eau (dans le cas de la fracturation à l'eau) il existe un danger à beaucoup plus long terme : la mise en communication des matières contenues dans le sous-sol avec l'eau et l'air.
En effet, lorsqu'on fracture la roche-mère on n'extrait qu'une quantité infime des hydrocarbures contenus dans les argiles imperméables.
On n'extrait que 5% du "pétrole de schiste". Le reste, soit 95%, va rester coincé dans les argiles mais s'écoulera petit à petit, à la vitesse géologique, et rejoindra les failles naturelles du sous-sol ou bien passera par le conduit créé par le forage. Aucun ciment ne pouvant résister à des durées géologiques, le chemisage du puits subira une corrosion un jour ou l'autre. Par ailleurs ce chemisage est déjà loin d'être complètement étanche.
Ces failles (plus ou moins) naturelles permettront aux BTEX, contenus dans les hydrocarbures qu'on n'exploite pas, de remonter dans les nappes. Cette remontée n'est pas immédiate, c'est sûr. Elle peut même être très lente. Mais elle aura lieu, c'est sûr aussi !