Langue

Gaz et pétrole (huile) de schiste

Articles

Les collectifs anti gaz et pétrole de schiste, nouveau visage du terrorisme en France ?

Date de publication: 
Mercredi, 6 Février, 2013
Par: 
Nato Guachi - ALDEAH

L’information serait certainement passée inaperçue si quelques personnes vigilantes ne l'avaient pas exhumée sur le site Internet du Figaro [1]. La brève débute ainsi : « Les services de renseignement de la police ont reçu récemment comme instruction de suivre "au plus près" les entreprises en difficulté afin d'anticiper une éventuelle "radicalisation" de mouvements sociaux ». D'emblée le ton est donné et il est plutôt inquiétant. De vieux et mauvais souvenirs que l'on espérait enfouis à jamais au plus profond de notre mémoire commencent à remonter à la surface. D'autant plus que cette note du directeur central de la sécurité publique (DCSP) dont se fait écho le Figaro fixe les objectifs prioritaires de la sous-direction d'information générale (SDIG, ex-RG). Jamais rassurant en matière de libertés publiques... Petit à petit, la lecture de l'article confirme nos craintes lorsque surgissent soudain les dernières lignes : Parmi les groupes ou milieux à suivre "avec constance", la note évoque "les mouvements de défense de l'environnement, qui peuvent être amenées à conduire des "actions fortes" sur les thèmes du nucléaire ou du gaz de schiste", et qui doivent également "faire l'objet d'une veille permanente" ». Voilà, c'est donc écrit noir sur blanc, « l'ennemi 'intérieur » pour l’État français, ce sont les mouvements de justice sociale et environnementale.

Il faut relire à deux fois cet article pour être sûr que l'on ne rêve pas. Et se pincer pour croire qu'une telle note ait pu être produite sous un gouvernement de gauche et écologiste... Et pourtant... Et pourtant, au fond, comment être surpris quand on se souvient des récentes déclarations de Manuel Valls sur ce sujet ? Rappelez-vous, c'était le 5 novembre dernier, alors que les forces de l’ordre se déchaînaient contre les opposants à Notre -Dame des Landes.

En France comme dans le monde, la "bataille du schiste" ne fait donc que commencer



Dans un article publié sur son site web vendredi 21 décembre, Le Monde revient longuement sur le dossier des gaz et pétrole de schiste en détaillant les réserves potentielles au niveau mondial. Explorant chaque continent, le journal passe en revue les principaux gisements et fait le point sur les différentes politiques suivies par les Etats concernés en matière d'exploration, d'exploitation et de législation.

Un article complet (le site Novethic.fr s'est d'ailleurs lui aussi livré cet exercice) qui coïncide avec une actualité brûlante en France sur le sujet et alors qu'un début de polémique au  sommet de l'Etat a débuté à l'occasion du voyage présidentiel en Algérie. En marge de celui-ci, Laurent Fabius qui accompagnait le Président de République, s'est laissé aller le 20 décembre à une confidence dont il ressort que la France et l’Algérie seraient sur le point de signer un accord pour l'exploitation du schiste algérien.





 

L'Angleterre autorise la relance de l'extraction de gaz de schiste

Le gouvernement britannique vient d'autoriser la relance de l'extraction de gaz de schiste par fracturation hydraulique. En 2011, la firme britannique Cuadrilla Resources avait en effet dû interrompre ses forages exploratoires, près de Blackpool dans le Lancashire, après l'enregistrement de deux événements sismiques. "Le gaz de schiste représente une nouvelle ressource énergétique potentielle prometteuse pour le Royaume-Uni, qui peut contribuer significativement à notre sécurité énergétique en réduisant notre dépendance vis-à-vis du gaz importé", a justifié à l'AFP, Edward Davey, le ministre chargé de l'énergie et du changement climatique.

Gaz et pétrole (huile) de schiste - Tous les contenus

Article Serez-vous la prochaine victime du gaz de schiste ?
Communiqué Lettre ouverte des collectifs français Non aux pétrole et gaz de schiste et de houille* en soutien aux opposants au méga-projet de la mine d'or en Chalcidique
Article La route des forages (voyage en Lorraine)
Brève Roumanie : Chevron suspend ses activités après des protestations
Brève Roumanie : un village se révolte contre Chevron
Brève Manifestations contre Chevron en Ukraine
Brève Hydrocarbures de schiste : avancées des résistances en Espagne, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis
Brève Gaz de schiste: le Conseil constitutionnel tranchera le 11 octobre
Communiqué Le Conseil constitutionnel va-t-il censurer l’interdiction de la fracturation hydraulique ?
Article de presse A Jouarre, des activistes ont investi la tour de forage du pétrole de schiste
Communiqué Des actes, pas des paroles ! Les Dindons disent non à la politique de l’autruche !
Communiqué Conférence (des dindons) au sommet!
Communiqué ALERTE : Occupation de la plateforme pétrolière de Hess Oil à Jouarre
Communiqué Arrêt immédiat du forage d’Hess Oil France à Jouarre, 77 !
Communiqué L’exploration du pétrole de schiste a commencé !
Brève Les Mapuche argentins mobilisés contre le pétrole et le gaz de schiste
Petition Pétition contre le financement des gaz de schiste en Europe!
iPaper Anti-extractivisme et Transition. Croiser les perspectives
Vidéo Gasland : Extraction des gaz de schiste, une catastrophe socio-environnementale
Brève Gaz de schiste en Suisse : la mobilisation contre le forage de Noiraigue s’organise.

Brèves

In Salah : Vers une «radicalisation»

In Salah. Sahat Essoumoud. Il est 20h passé ce mercredi 21 janvier et la «place de la Résistance», baptisée ainsi par les manifestants anti-gaz de schiste, est en ébullition.  Des airs de pré-émeute plombent les lieux et l’ambiance. «Tassiid, tassiid» (escalade, escalade), clament à plein poumons les dizaines de protestataires campant depuis vingt et un jour à même l’esplanade de la daïra.

Lire la suite »

In Salah en liesse, In Salah triomphante. La présidence aurait émis une décision en faveur du gel des forages de gaz de schiste à In Salah.

In Salah en liesse, In Salah triomphante. La présidence aurait émis une décision en faveur du gel des forages de gaz de schiste à In Salah.

L’information a été confirmée par Abdelhamid Slimani, membre du comité de coordination de la protestation des habitants d’In Salah qui affirme que « l’arrêt du projet de gaz de schiste a été décidé, le président Bouteflika a tranché en faveur des habitants ».