Langue

Gaz et pétrole (huile) de schiste

Gaz et pétrole (huile) de schiste - Tous les contenus

Communiqué Collectif STOP PETROLE DE SCHISTE 77 COMMUNIQUE DE PRESSE du 21 mars 2011
Événement Projection-débat : Gaz-land de Josh-fox - Les vendredis de la Teinturerie
Article de presse Gaz de schiste: dur lendemain de veille pour les entreprises gazières québécoises
Événement Projection Gasland à Pontoise (Utopia)
Vidéo Un Collectif … Milles collectifs anti gaz et pétroles de schiste. Une arme : la diffusion de GASLAND (46mn)
Article Gaz et pétrole de schiste : lettre ouverte à Nathalie (NKM)
Communiqué Communiqué de Presse - Gaz de Schiste : Un risque sanitaire
Vidéo De Villeneuve de Berg à Doue : NO GAZARAN
Communiqué NON AU SACCAGE DE NOS TERRITOIRES ET DE NOS VIES POUR QUELQUES GOUTTES DE PETROLE!
Événement Rassemblement à DOUE (Seine et Marne), SAMEDI 5 MARS 2011 : STOP PETROLE DE SCHISTE
Article de presse Gaz de schiste: et en plus, c'est radioactif !
Vidéo No pasaran ! 20 000 NON aux gaz, pétroles et huiles de schiste à Villeneuve de Berg
Article de presse Gaz de schiste : L’étude québécoise qui éclate la bulle
Communiqué Ile de France : NON AUX GAZ ET PETROLE DE SCHISTE
Vidéo "La facturation hydraulique c'est 99% d'eau et 1% de produits chimiques ..."
iPaper PÉRIMÈTRES DES TITRES MINIERS D’HYDROCARBURES au 1ièr janvier 2010
Petition Gaz et pétrole de schiste ? Non, non, non et non ! Trois pétitions et une cyberaction...
Événement Projection-débat : Gaz-land de Josh-fox
Article de presse Gaz de schiste : révolution énergétique, menace écologique

Brèves

Total investit dans l'exploitation gaz de schiste avec un nouvel accord avec Chesapeak dans l'Ohio (Etats-Unis)

PARIS (Reuters) - Total a annoncé mardi l'acquisition, pour 700 millions de dollars (539 millions d'euros), d'un quart du capital de gisements de gaz de schiste aux Etats-Unis. Le groupe français étend ainsi à plusieurs gisements situés dans l'Ohio le partenariat noué avec Chesapeake Energy pour l'exploitation de gisements au Texas. Chesapeake se présente comme le deuxième producteur américain de gaz naturel.

Hydrocarbures de schiste : pour de Margerie, pas de problème, la loi est contournable !

Christophe de Margerie a confirmé que nous n’en n’avions pas fini avec les pétroles et gaz de schiste.

2.500 manifestants en soutien aux maires opposés au gaz de schiste

YON, 7 mai 2011 (AFP) - 2.500 personnes se sont rassemblées samedi à Villeneuve-de-Berg (Ardèche) en soutien aux maires ardéchois dont les arrêtés anti-gaz de schiste ont été attaqués au tribunal administratif par l'industriel américain Schuepbach Energy, ont indiqué la préfecture et les organisateurs. "Les citoyens font bloc derrière leurs élus contre les gaz de schis

L’Etat interrompt les recherches de gaz en Suisse

L’Etat interrompt les recherches de gaz Le canton ne renouvellera pas le permis de prospection d’hydrocarbures octroyé en 2008 à une société texane. Enjeux environnementaux.

La zone où prospectait la société Schuepbach Energy LCC couvre la Glâne et une partie de la Gruyère et de la Veveyse.

Documents

Communiqué de Presse - Gaz de Schiste : Un risque sanitaire

Information Communiqué
Date de publication: 
Mercredi, 2 Mars, 2011
Par: 
Le Réseau Environnement Santé

Le Réseau Environnement Santé fait part de son opposition aux projets d’exploration des gaz de schiste en raison du risque sanitaire qu’ils induisent :

  • Pollution de l’eau : la technique de l’hydrofracturation sous forte pression utilisée pour extraire les gaz de schiste à de très grandes profondeurs (2-3000m) emploie de l’eau, du sable et des produits chimiques. Sur les 944 produits chimiques identifiés utilisés comme acides, bactéricides, fragmenteurs, stabilisateurs d’argile, réducteurs de corrosion, moussants, anti-moussants, agents de soutènement.... la composition complète n’est connue que dans 14% des cas, mais,  sur cet échantillon, près de la moitié des substances chimiques composant ces produits sont des perturbateurs endocriniens et autres  produits classés CMR (Cancérigène, Mutagène Reprotoxique)[1]. Le risque de contamination des nappes phréatiques est réel, puisque 40% de l’eau injectée est perdue et que des problèmes de fuites ont déjà été mis en évidence aux USA, où ces procédés sont utilisés depuis une dizaine d’années. L’Etat de New-York a d’ailleurs demandé un moratoire par crainte d’une pollution irréversible de l’eau potable qui alimente New York. Il vient d’être révélé que des minerais radioactifs présents dans les couches profondes pouvaient être entrainés dans les eaux de forage récupérées[2].