Langue

Grande marche plurinationale pour l'eau, le respect de la vie, la dignité des peuples et contre le pillage des ressources, Quito, Equateur

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Information Communiqué
Date de publication: 
Samedi, 21 Avril, 2012
Par: 
Sarayaku France

Suite à la rencontre de presse du lundi 5 mars en présence de José Gualinga, Président du Peuple Kichwa de Sarayaku, veuillez trouver ci-joint comme convenu les éléments relatifs à la résistance de ce peuple. 

Le peuple Kichwa de Sarayaku, prend part à la Grande Marche plurinationale pour l'eau, le respect de la vie, la dignité des peuples et contre le pillage des ressources dont le point d'orgue à lieu aujourd'hui même à Quito en Equateur. Sarayaku réaffirme ainsi son souhait de voir proclamer la Déclaration "Kawsak Sacha" (Selva Vviente) la forêt vivante afin de protéger plus de 3,8 millions d'hectares de forêt amazonienne primaire et 7 nationalités indiennes face aux menaces imminentes du 11e appel d'offre pétrolier. Ci-joint quelques uns des articles de presse récents. ( + données sur le 11e appel d'offre + carte concessions pétrolières).  
Veuillez également trouver ci-joint l'annonce de l'événement historique qui va avoir lieu à Sarayaku le 21 avril 2012 : la première visite in situ , depuis la création de la Cour Interaméricaine des droits de l'homme (CIDH), de son président aux plaignants et la possible obtention d'une jurisprudence :  un important précédent relatif au droit à la consultation et au consentement libre, préalable et informé des peuples indigènes (CLPI) face aux décisions étatiques et projets d'extraction qui affectent gravement leur territoire et leur autodétermination.
Plus que jamais, le Peuple Kichwa de Sarayaku a besoin de notre relais, notre échos, pour poursuivre son exemplaire résistance pacifique pour le respect de la Vie. Je suis à votre disposition pour vous apporter tout compléments d'information sur les événements actuels et à venir. 

video José Gualinga (1:52) http://www.hoy.com.ec/noticias-ecuador/ultimo-tramo-de-la-marcha-indigena-hacia-quito-539456.html


José Gualinga, actuel président du Peuple Sarayaku (au centre)



DECLARATION CONCERNANT LA VISITE DE LA COUR INTERAMERICAINE A SARAYAKU

Le Peuple Originaire Kichwa de Sarayaku en appelle à l’opinion nationale et internationale :

Le cas du Peuple de Sarayaku, soumis devant le Système Interaméricain des Droits de l’Homme contre l’État équatorien depuis 2003, est arrivé à un moment crucial.
Ce cas traite de la dénonciation des graves violations aux Droits Humains commises à l’encontre du Peuple de Sarayaku à propos de la décision inconstitutionnelle de l’État équatorien d’autoriser l’opération pétrolière sur le dénommé Bloc 23 situé sur notre territoire ; il concerne aussi les conséquences qu'ont eues cette décision sur notre subsistance, notre vie et notre cosmovision, et les faits de violence endurés durant les incursions arbitraires de travailleurs pétroliers et de militaires équatoriens sur le territoire de Sarayaku durant les années 2002 et 2003. Ces faits constituent un important précédent relatif au droit à la consultation et au consentement libre, préalable et informé des peuples indigènes face aux décisions étatiques qui affectent gravement leur territoire et leur autodétermination.

En juillet 2011, s’est tenue l’audience publique de cette affaire devant la Cour Interaméricaine au siège de l’institution á San José de Costa Rica, audience durant laquelle ont été entendues les déclarations des victimes, des témoins et des experts et ont été exposées les positions et les argumentaires des différentes parties. Dans les délais fixés par la Cour, les parties ont présenté leurs conclusions finales par écrit. Ce qui signifie que les étapes de la procédure préalable sont accomplies. 
La Cour Interaméricaine, dans l’exercice de ses fonctions, a décidé, avant de rendre sa sentence, d’effectuer une visite in situ sur le territoire du Peuple Kichwa de Sarayaku, le 21 avril 2012, dans le but d’obtenir des informations supplémentaires relatives à la situation des victimes et des lieux où certains des faits dénoncés se seraient déroulés.

Le Peuple de Sarayaku, dès maintenant, souhaite la bienvenue sur son territoire aux délégations de la Cour Interaméricaine, de la Commission Interaméricaine, qui participera également à la visite, ainsi qu’aux représentants de l’Etat équatorien. Conjointement avec ses représentants, le Dr. Mario Melo Cevallos et le Centre pour la Justice et le Droit International CEJIL, Sarayaku interviendra activement dans la démarche.

Nous considérons que la visite de la Cour Interaméricaine sur le territoire d’un Peuple Indigène en résistance contre l’intrusion de l’activité pétrolière sur son territoire, est une occasion inestimable de rendre visibles devant l’opinion publique nationale et internationale, qui suit l’affaire avec intérêt, les effets néfastes que cause aux Peuples Indigènes l'imposition sans consultation d’une décision étatique, en violation des normes du Droit international qui les protègent, ainsi que la non application du droit à la consultation et au consentement libre, préalable et informé des Peuples Indigènes. Ceci dans un contexte où l’Équateur a annoncé un nouvel appel d’offres d’exploitation pétrolière qui menace à nouveau le territoire de Sarayaku et d’autres peuples et nationalités indigènes du Centre- Sud de l’Amazonie équatorienne.

Sarayaku invite les citoyens équatoriens, les organisations indigènes, sociales, environnementales et des Droits humains du monde entier, les médias ainsi que toutes les personnes
qui s’engagent pour les droits des indigènes et de la Terre Mère, à suivre via notre site internet www.sarayaku.org le déroulement de cette importante visite et le jugement rendu par la Cour Interaméricaine dans le cas Sarayaku.

Sarayaku, 22 Février 2012
José Gualinga TAYAK APU TAYJASARUTA 
(Président du Peuple autochtone Kichwa de Sarayaku)
06 17 81 37 81
www.parolesdenature.org
www.frontieredevie.org
www.biopiraterie.org

Autres langues

Pays

Conflit

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information