Langue

La bataille du schiste

Document(s) publié(s)

La mobilisation citoyenne contre les projets de forages dans le Gros-de-Vaud (Suisse) prend de l'ampleur et s'organise

Information Communiqué
Date de publication: 
Dimanche, 1 Mars, 2015
Par: 
Collectif "Halte aux forages Vaud"

Suisse. Nouveau collectif non au fracking: Communiqué de presse mars 2015

HALTE AUX FORAGES VAUD  - La mobilisation citoyenne contre les projets de forages dans le Gros-de-Vaud prend de l’ampleur et s’organise.

Ce mardi 3 mars 2015, ce sont plus de 55 personnes qui se sont réunies à Thierrens (VD) pour créer un collectif opposé à tout forage lié aux hydrocarbures, qu’il soit prospectif ou d'exploitation. Les membres de «Halte aux forages Vaud» demandent l'interdiction pure et simple de toute exploration et exploitation touchant aux hydrocarbures, dans l’ensemble du canton. Ceci vise aussi bien les demandes de forages de prospection du consortium PEOS-SEAG prévus dans le Gros-de-Vaud que le forage existant à Noville.

Une pétition et une campagne de sensibilisation de la population sont d’ores et déjà lancées. D'autres actions seront mises sur pied dans un proche avenir. En effet, PEOS-SEAG, devenu entre temps eCORP Switzerland AG, a demandé l’autorisation de procéder à des forages prospectifs, en vue d'extraire du gaz conventionnel, dans les villages de Dommartin (commune de Montilliez), Sullens, Thierrens (commune de Montanaire) et Vuarrens. Le moratoire actuellement en vigueur ne protège en rien contre ces forages, car il ne concerne que le gaz de schiste, et pourrait à tout moment être levé par le Conseil d'Etat.

Étant donné que les hydrocarbures ne peuvent être ni explorés, ni exploités sans mettre en péril nos ressources en eau potable et notre environnement, le collectif Halte aux forages Vaud demande aux autorités cantonales de ne pas entrer en matière et d'interdire la prospection et l’exploitation des gisements d’hydrocarbures dans le canton.

Articles

Gaz et pétrole de schiste : lettre ouverte à Nathalie (NKM)

Par: 
Aymeric (membre des coordinations idf et lot qui disent NON aux gaz et pétrole de schiste)

Doue, le 5 mars 2011

Chère Nathalie,

Vous permettez que je vous appelle Nathalie ? « Madame le Ministre » n’est pas approprié à ce que je veux vous dire, trop lointain, trop de distance.

Nathalie, donc, peut-être vous souvenez-vous encore de moi, nous nous sommes croisés, à votre invitation, le 17 février dernier dans une école modèle, lors de votre visite éclair en pays Sarladais. Il y avait Maïthé, Fréderic, Marie, Benoît et moi. Germinal, le député PS de la circonscription nous accompagnait… Au début de l’entretien, je vous ai remis un dessin, fait par mon fils et son copain. Vous m’aviez fait remarquer la faute d’orthographe sur le mot schiste. Vous en souvenez-vous ?…