Langue

La pollution de Ryanair subventionnée par nos impôts

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Information Communiqué
Par: 
AECV, 1000 DECIBELS, EVE, ADEQVP

 

Nous venons de recevoir de M. Cervera président de  l'A.D.E.R.A. ( Association de Défense de l'Environnement des Riverains de l'Aéroport de Beauvais- Tillé)  une information importante sur les méthodes de gestion de Ryanair. **

Cette information nous amène à vous adresser ce message comportant deux parties distinctes :

  1. Le financement et les méthodes de gestion de Ryanair.
  2. Les répercutions probables, pour les Milles, de l’occupation de l’espace aérien de Marignane par Ryanair.  

 

1/ Les méthodes de gestion de Ryanair  

Cette société britannique a une réputation quelque peu sulfureuse. Elle a été condamnée par la justice française pour infraction à la législation du travail de notre pays. N’acceptant pas cette condamnation, elle a claqué la porte de Marignane puis y est revenue par la fenêtre au prix d’un arrangement obscur.

La vidéo dont le lien figure ci-après dissèque les méthodes peu avouables par lesquelles elle fait du bénéfice en vendant des billets d’avion en-dessous de leur prix de revient et comment elle traite ses salariés.

Pour voir l’analyse des pratiques de Ryanair : CLIQUER ICI

Bien que cette vidéo ne soit pas totalement  neutre politiquement, elle a le grand mérite de dévoiler des vérités indiscutables, c’est pour cela que nos associations, strictement apolitiques, ont décidé de la diffuser. 

Cette décision est d’autant plus fondée que de nombreuses personnes y témoignent, de différents horizons et de différentes nationalités, y compris des dirigeants de Chambres de Commerce ou de Conseils Généraux.

On sent d’ailleurs ces « responsables »très mal à l’aise devant les questions posées sur ces subventions théoriquement interdites par l’Europe et plus ou moins adroitement maquillées.

 En quelques mots, la « méthode Ryanair » :

  • Se faire financer grassement, sur fonds publics, par les aéroports et les Conseils Généraux en utilisant le chantage à l’emploi.
  • Les financeurs publics vont jusqu’à sortir de la légalité pour satisfaire Ryanair.
  • Exploiter le personnel de façon brutale, dans la plus dure tradition anglo-saxonne.
  • Multiplier les destinations et faire tourner au maximum les avions et les équipages, souvent au-delà de l’acceptable.

 Les riverains de Marignane et villes voisines doivent savoir qu’une partie des nuisances sonores et de la pollution dont ils souffrent sont     subventionnées par leurs impôts et que la société qui en bénéficie flirte avec l’illégalité dans la gestion de son personnel

Les riverains des Milles et alentours doivent savoir que si un transfert massif de trafic se fait sur les Milles, avec son cortège de nuisances,

ce sera largement à cause de Ryanair et de ses drôles de pratiques.

 

Sur le plan général on constate un comportement schizophrénique de nos élites politiques qui tiennent deux discours diamétralement opposés selon les circonstances :

  • Il est de notre devoir de préserver la planète du réchauffement climatique qui va causer des dégâts énormes et irréversibles.
  •  Il est de notre devoir de faire voler le maximum d’avions à des prix très bas pour satisfaire les voyageurs et, surtout, les financiers Tout en créant des emplois (Sous payés et souvent précaires)

 En qualité de citoyens isolés ou d’associations aux moyens limités, nous ne pouvons pas grand-chose sur la stratégie de Marseille-Provence par contre nous pouvons influencer le cours de l’histoire aux Milles. Les actions passées de nos associations ont permis de conserver sur notre aérodrome un quasi satu-quo.   Nous avons la faiblesse de penser que sans ces actions la situation serait bien pire. 

Il est donc impératif de rester vigilants et actifs pour éviter les transferts de Marignane d’aéronefs bruyants, polluants et volant de nuit par obligation économique.

2/ Ryanair à Marignane et répercutions probables sur les Milles

Dans notre région, les vols de Ryanair n’implique, pour le moment, que l’aéroport de Marseille-Provence. **

Mais l’aérodrome des Milles est concerné indirectement par l’accroissement du trafic low-cost à Marignane (Ryanair, Air France et autres à venir). Déjà les gestionnaires de Marignane et la DGAC  tentent de nous expliquer que l’aviation d’affaires et les hélicoptères sont trop gênants, sur Marignane,  et doivent migrer sur la Milles.

C’est une chanson que nous avons déjà entendue pour les Canadairs mais qui avait été vite rengainée devant la démonstration d’inutilité de ce transfert à l’époque faite par les 1000 dB, EVE de Ventabren , AECV d'Eguilles et ADEQVP de Simiane 

Aujourd’hui le contexte risque de devenir plus difficile car ces vols low-cost ont un grand succès (Voir seconde partie du reportage ).

Nous devons donc nous attendre à une offensive plus marquante quant au transfert de l’aviation d’affaires et des hélicoptères sur les Milles.

Nous pouvons même craindre que, malgré les engagements de la DGAC à éviter tout trafic commercial sur les Milles, on tente de nous imposer plus tard des avions jusqu’à 50 tonnes, (Limite technique raisonnable d’accueil de l’aérodrome des Milles), pour des Low Cost de courtes distances !

N’oublions pas que tout est mis en oeuvre pour que les Milles deviennent le « Satellite » de Marignane au même titre que Beauvais est satellite de Charles de Gaulle et que Mandelieu est celui de Nice, avec toutes les nuisances qu’on connaît.

Pour le moment et, en grande partie à cause de la pugnacité de vos associations, cette satellisation n’est pas effective. Nous ferons tout ce qui est possible pour conserver aux Milles sa structure actuelle. Deux actions juridiques sont en cours en ce sens. La vigilance ne doit pas faiblir !

 

Pour voir l’analyse des pratiques de Ryanair : CLIQUER ICI

 

 

                                                                                                                AECV, 1000 DECIBELS, EVE, ADEQVP 

 ** Nous avons transmis cette information aux associations de défense des riverains de Marseille-Provence à toutes fins utiles.

Autres langues

Mot(s) clef(s)

Pays

Entreprises

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information