Langue

Lettre de soutien aux populations équatoriennes en lutte contre les projets miniers du collectif Stop Mines 23 (Creuse)

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Date de publication: 
Mercredi, 15 Juillet, 2015
Par: 
Collectif Stop Mines 23 (Creuse)

Ici, en Creuse, département du centre de la France, les promoteurs de l'industrie minière projettent d’extraire de l’or vers 2020 et ont déjà commencé leurs recherches. Nous n’avons pourtant besoin ni des emplois qu’ils brandissent comme des marionnettes, ni de leur or. Il ne s’agit que d’un processus d’exploitation capitaliste et de colonisation de la campagne, qui n’a pour point de départ aucun besoin réel identifié sinon les cours fluctuants des métaux, l'accumulation et l'enrichissement d'une poignée d'égoistes.

Dans la creuse, dans la Sarthe, en Bretagne et un peu partout en France, nous nous organisons pour arrêter cette industrie qui dévore tout sur son passage.

Nous sommes bien déterminés à faire plus de bruit par notre voix qu’eux par leurs machines, en nous opposant à ces projets miniers.

Il y a bien assez de métaux  à recycler dans la multitude des gadgets éléctroniques inutiles qui peuplent notre monde:  nul besoin de de creuser dans les entrailles de nos territoires ni de détruire nos lieux de vie pour aller y chercher des  métaux qui alimentent une consommation de masse d'objets inutiles dont nous n'avons que faire ! Ces industriels jouent leur survie et celle de leur monde. Un monde dépassé. Ils sont obligés de faire pression sur des territoires et des populations de plus en plus allergiques aux mines et à leur développement arrièré. Ils sont archaïques, nous sommes l'avenir ! Nous ne les laisserons pas faire.

Pour cela, nous soutenons tous les peuples en lutte contre l’extraction minière ou contre tous les grands projets extractivistes, au Nord comme du Sud. Nous affirmons par cette lettre notre solidarité avec les peuples de l'Equateur qui, comme nous, luttent contre la machine extractive et refusent de voir leurs territoires broyés, pillés et  réduits en cendres. En ces temps de crise et d'adversité, où le gouvernement de la pseudo « révolution citoyenne » a tout fait pour briser, réprimer, ou acheter les mouvements sociaux, nous vous encourageons à tenir bon et à ne pas lâcher prise.  Nous saluons à ce titre le peuple de Pacto qui, à travers la consultation populaire du 12 avril 2015, a eu le courage de dire "non aux mines à ciel ouvert" !

 

Quelles que soient la distance et les réalités qui nous séparent, nous sommes fiers d'être à vos côtés et de fêter ces journées mondiales de résistances et de luttes !

Nous organisons nous-mêmes aussi un festival le 25 juillet 2015 contre la méga-industrie minière à Bord-Saint-Georges. Nous ne sommes pas à vendre ! Ni nous, ni notre environnement !

Créer des ponts entre nos territoires ne doit pas se réduire à une simple lettre de soutien. Nous désirons également tisser et consolider des liens avec ceux qui resistent aux projets dévastateurs et inutiles.

Pour ce faire, toute forme d’échange avec Intag et les autres régions en lutte peut être envisagée.

Voilà quelques idées pour le court ou le long terme :

  • La plus simple est peut-être d’échanger des productions artistiques : écrits, photos, poésies, films, théâtre, peintures, dessins, etc… pour enrichir nos cultures. 
  • Nous pouvons également échanger sur nos modes d'actions, nos pratiques et  nos idées.
  • Ensuite, peut-être, pour le plus long terme, peut-on échanger des produits et certains groupements d’achats par chez nous pourraient être intéressés par du café ou d’autres produits locaux d'Intag. Ici en Creuse, qui est un territoire rural, nous produisons des fromages fermiers renommés pour leur qualité. On dit qu'en Creuse, il y a plus de vaches que d'habitants!
  • Et essayer de collecter des fonds pour se déplacer les uns chez les autres.

Les richesses de nos régions ne sont pas dans ce que l’on peut mesurer. Salutations fraternelles aux peuples d'Intag, de Pacto, de Azuay, de Morona Santiago, de Zamora-Chinchipe, et de tout l'Equateur.

Le collectif Stop Mines23 - département de la Creuse, France. http://stopmines23.fr/

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.
Refresh Type the characters you see in this picture. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information