Langue

LETTRE DES ORGANISATIONS CONTRE LE PROJET CHADIN ll- PEROU

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email

14 MARS JOURNEE INTERNATIONALE DES RIVIERES ET CONTRE LES BARRAGES

LETTRE DES ORGANISATIONS CONTRE LE PROJET CHADIN ll- PEROU

Mme l´Ambassadrice du Pérou en France Cristina Velita de LaboureixMarañon: Lugar del proyecto Chadin 2Marañon: Lugar del proyecto Chadin 2

M. le Ministre Merino Tafur, Ministère d´Energie et Mines, Pérou

Nous, les organisations soussignées voulons exprimer notre plus grande préoccupation et rejetons la construction de plus de 15 barrages sur le fleuve Marañon et en particulier contre la construction du mégaprojet Chadin ll entre las provinces de Celendin à Cajamarca et Luya, en Amazonas, Pérou.

Ce mégaprojet d´une puissance de 600 MW, un coût de 819 millions de dollars dont l´entreprise brésilienne Odebrecht est chargée de sa construction, toucherait 21 communautés. Il prévoit la construction d´un barrage de 175 mètres de hauteur qui formerait un mur de rétention de 196 mille m3 d´eau. Si ce projet est mené à terme, il entrainerait la disparition de nombreux villages tels que Choropampa, San Lucas, Tupén Grande, Tupén Chico, la Mushca, Mendán et leurs terres destinées à l´agriculture comme le cacao de Celendin; il provoquerait la disparition d´espèces animales protégées comme l´ours à lunettes et de la très riche faune et flore amazonienne,  causerait des inondations et entrainerait la déforestation.  De même, l´eau stagnante provoque l´augmentation de CO2 et produit du méthane qui favorise encore plus le réchauffement climatique, le méthane retient la chaleur 25 fois plus que le CO2.

L´énergie produite serait dans sa plus grande partie exportée vers le Brésil et le Pérou deviendrait un fournisseur d´énergie du Brésil. Le Pérou augmenterait sa dépendance envers ce pays et passerait à faire partie de sa matrice énergétique.

L´autre partie de l´énergie serait utilisée pour alimenter les activités du très controversé projet minier Conga – Odebrecht a reçu la licitation de la construction de la première étape du projet minier Conga pour plus de 500 millions de dollars -, la population de Cajamarca et du reste du pays a largement manifesté pacifiquement leur refus à ce projet. Comme vous le savez, ce projet prévoit la destruction de centaines d´hectares de zones humides, de milliers de m3 d´eau des lacs de Conga, eau qui est si nécessaire à la population pour sa survie et pour son agriculture.

La consultation préalable aux populations touchées par le projet énergétique n´a pas encore été réalisée mais déjà les populations des deux départements Cajamarca et Amazonas, ensemble avec les rondes paysannes et les fronts de défense de Cortegana, Chimuch, Amazonas, etc ont manifesté leur rejet à ce nouveau projet extractiviste. Un gouvernement élu démocratiquement se doit de respecter la voix et la volonté de sa majorité.

Nous restons attentifs à tout méfait contre l´environnement et contre la volonté populaire.

Cordialement,

Tierra y Libertad Paris- Collectif ALDEAH- Coordination EAU Île-de-France - Food & Water Europe – Justice et Paix (Belgique) – Eau Secours 34 - Collectif Causse Méjean ▪ Gaz de schiste NON ! - Aquattac - Coordination Rhône-Méditerranée des Associations des Usagers de l'Eau – Alliance Ecologiste Indépendante - Association Yogash – France Libertés Fondation Danielle Mitterand -  France Amérique Latine .....

EN ANGLAIS CI-DESSOUS

March 14: International Day of Action for Rivers and against Dams

Statement of organizations against the project Chadin II

***

Ms. Ambassador Cristina Laboureix Velita
Mr. Minister Merino Tafur, MEM

The undersigned organizations express our deep concern and opposition to the construction of more than 15 dams on the river Marañon and particularly against the construction of mega Chadin II between the provinces of Celendin, and Luya Cajamarca, Amazonas, Peru.

This megaproject by the Brazilian company Odebrecht, with a potential power of 600 MW and at a cost of $ 819 million, would involve 21 communities. It foresees the construction of a dam 175 meters high that would form a reservoir of 196 000 m3 of water.  If carried out, the project would result in the direct loss of many villages such as  Choropampa, San Lucas, Tupén Grande, Tupén Chico, la Mushca, Mendán and land devoted to agriculture and the cultivation of such crops as cocoa shilico.  It would also cause the disappearance of endangered animal species such as the spectacled bear and the rich flora and fauna of the Amazon. Likewise, still water causes increased CO2 and methane production that promote global warming.

The energy produced would be mostly exported to Brazil.  Peru, as an energy provider to Brazil, would increasing its dependence on that country and be subsumed as part of its energy matrix.

The rest of the energy would serve to fuel the activities of the controversial mining project Conga, widely rejected by the population of not just Cajamarca. As we know, this project foresees the destruction of hundreds of acres of wetlands and thousand of meters of lagoon waters, – both of which are needed by the population for their livelihoods and agricultural activities.

Public consultation has not yet been realised but already various organizations of the two departments affected – such as the peasant patrols and defense fronts, and people in general from Cortegana, Chimuch, Amazonas, etc have expressed their opposition to this new extractive project. A democratically elected government must respect the voice and feelings of the majority.

We remain vigilant for any grievances against the environment and the people’s will.

Sincerely.

Tierra y Libertad Paris – Collectif ALDEAH – Coordination EAU Ile-de-France – Eau Secours 34 – Food & Water Europe – Justice et Paix – Collectif Causse Méjean Gaz de schiste NON – Alliance Ecologiste Indépendante – ACME France – Aquattac – Yogash – Coordination Rhône-Méditerranée des Associations des Usagers de l’Eau – France Libertés – France Amérique Latine – IDeAL, Idées neuves sur l’Amérique Latine – Amis de la Terre – ColomVienne – FranceCOLAP – NPA – Attac France – EELV -  Comité de solidarité avec Cajamarca…

Autres langues

Pays

Conflit

Entreprises

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.
Refresh Type the characters you see in this picture. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information