Langue

Mouvements de l'eau au sommet des peuples - COP21

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Montreuil (France)
Date(s) de l'événement: 
Sa, 05/12/2015 (Toute la journée) - Di, 06/12/2015 (Toute la journée)

(reçu par courriel)

Voir article ci-dessous. Nous savons très bien quel discours sera porté par ces "acteurs". Ce sera le même que celui qu'ils tiennent dans les Forum Mondiaux de l'Eau et qu'ils ont tenu à Rio+20. Il n'y a aucune solution à attendre de ces "acteurs" qui sont à l'origine de la crise de l'eau.
Les mouvements pour l'eau seront eux présents les 5 et 6 décembre dans les évènements du sommet des peuples (forum climat, village des alternatives...) en parallèle de la COP21, si ces évènements ne sont pas annulés à la dernière minute par le gouvernement. Les mouvements pour l'eau y tiendront un tout autre discours que celui de ces hydro-tartuffes que sont PFE et compagnie.
  
Une journée consacrée à l'eau lors de la COP21

(Source: http://www.environnement-magazine.fr/presse/environn...)

18 novembre 2015
En décembre prochain, la question de l'eau et du climat sera mise à l'honneur à l'initiative de plusieurs acteurs de la communauté internationale de l'eau, dont le Partenariat français pour l'eau (PFE). Afin que la thématique trouve enfin sa place dans les négociations climat.
Le directeur du Partenariat Français pour l'eau (PFE), Philippe Guettier, était auditionné hier par la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Il a rappelé qu'une journée serait consacrée à l'eau le 2 décembre prochain pendant la COP21.
En effet, l'adoption en septembre dernier, par les Nations Unies d'un objectif eau pour l'après 2015 a permis de structurer une communauté internationale jusqu'à maintenant peu unifiée selon le directeur du PFE. L'organisation qui fédère à la fois des acteurs publics, privés et des scientifiques pour valoriser les savoir-faire français a impulsé un mouvement pour que l'eau prenne enfin sa place au sein des négociations. « 80 % des projets d'adaptation concerne l'eau », a ainsi rappelé Philippe Guettier. Les inondations, les sécheresses, la dégradation de la qualité de l'eau et des écosystèmes sont des risques clairement identifiés comme liés au changement climatique et pourtant l'eau ne figure pas dans l'accord. « L'objectif de cette journée est de rendre visible cette question. La communauté internationale de l'eau sait qu'il va falloir agir pendant plusieurs années en participant à des conférences, en allant frapper aux portes des Nations Unies et des gouvernements pour qu'elle soit prise en compte avec ambition », précise Philippe Guettier.
Signatures d'engagements et conférences dédiées
Dans la zone bleue auront lieu des signatures d'engagements de plusieurs catégories d'acteurs en faveur de l'eau et du climat telles que les organisations de bassin, les villes et les entreprises. Dans la zone « société civile » se tiendra une conférence de valorisation de solutions des acteurs de l'eau publics et privés du monde entier. D'autres événements seront organisés l'après midi par de nombreux pays pour mettre en avant le message collectif.
Philippe Guettier a aussi annoncé qu'un panel de chefs d'Etat pourrait se retrouver le 30 novembre autour de la thématique.

Autres langues

Mot(s) clef(s)

Pays

Conflit

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.
Refresh Type the characters you see in this picture. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information