Langue

STOP et NON AUX HYDROCARBURES DE SCHISTES ! (agglutination)

Solidarité avec les opposants au forage d’exploration visant du gaz de schiste à Balcombe, Sussex, Royaume-Uni

Collectif 77 - Seine et Marne - sam, 24/08/2013 - 21:46

Les Collectifs non aux pétrole et gaz de schiste et de houille*

Les collectifs, groupes et associations de France, Grande-Bretagne, Italie,

Allemagne, Pologne, Suisse, Colombie et Californie, communiquent :

 

 

Depuis près d’un mois, des citoyens britanniques s’opposent pacifiquement, mais avec détermination, à

un forage d’exploration visant des hydrocarbures non-conventionnels (gaz ou huile de schiste) à

Balcombe. Suite à une première vague d’interpellations, le 26 juillet dernier, les Collectifs français « non

aux pétrole et gaz de schiste et gaz de houille » ont adressé un courrier à tous les eurodéputés (1), pour

exprimer leur préoccupation devant une politique de plus en plus répandue en Europe visant à faire

passer par la force, voire la violence policière, des projets mettant en péril la qualité de l’environnement,

la santé et la sécurité des citoyens et l’économie locale.

 

Signe encourageant, ce mercredi 14 août, la Magistrate Court de Crawley a annulé l’interdiction faite par

la police aux personnes arrêtées de se rendre à nouveau sur la zone jouxtant la plateforme de forage,

c’est à dire sur le site de la manifestation et ses environs. Par cette décision de justice, que nous

saluons, cette cour a réaffirmé le droit pour chaque citoyen britannique de manifester. Toutefois des

charges pèsent encore sur plusieurs personnes arrêtées à Balcombe, notamment celle de contrevenir

au Trade Union Labour Relations Act. Leur jugement est prévu le 2 octobre prochain.

 

Mais si nous nous réjouissons de la décision de la Magistrate Court de Crawley, nous sommes par

contre préoccupés par plus de trente arrestations, certaines utilisant une force disproportionnée (2), qui

ont à nouveau eu lieu lundi 19 août dernier, durant une nouvelle journée de mobilisation. Entre mille et

deux mille personnes, selon les sources, étaient venues signifier leur opposition à ce forage, mais elles

se sont heurtées à 400 policiers venus défendre non pas les intérêts des citoyens mais ceux de

l’entreprise privée Cuadrilla, qui a pu, depuis une quinzaine de jours, commencer le forage incriminé. Il

est à noter que l’unique représentante du Green Party au Royaume-Uni, la députée Caroline Lucas, a

elle aussi été emmenée par les forces de l’ordre.

 

 

Les Collectifs français « non aux pétrole et gaz de schiste et gaz de houille » ainsi que

les groupes et associations de plusieurs pays d’Europe et d’Amérique unissent leurs

voix en soutien aux citoyens britanniques mobilisés pour la défense de leur

environnement et de leur qualité de vie.

 

Ensemble nous disons NON à toute exploitation des hydrocarbures non

conventionnels ici et ailleurs.

 

 

Contacts presse, France

 

Françoise Lienhard, Sud-Est 09 54 14 53 26

 

Isabelle Levy, Jouarre 06 63 04 05 19

 

 

 

(1) http://bastagazales.wordpress.com/2013/08/04/lettre-a-mmes-et-mm-les-eurodeputes-au-sujet-du-forage-dexploration-de-gaz-de-schiste-a-

balcombe-dans-le-sussex-en-angleterre/

(2) Violence policière à Balcombe, le 19 août 2013 http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-23755891

COMMUNIQUE DE PRESSE

Nous appuyant sur les travaux de nombreux scientifiques, nous rappelons ici notre conviction que les

hydrocarbures qualifiés de non-conventionnels, considérés dans l’ensemble de leurs processus de

l’extraction jusqu’à la distribution, ne sont que des facteurs d’aggravation du changement climatique ; ils

ne peuvent en aucun cas être considérés comme alternatives aux hydrocarbures conventionnels, dans

l’optique d’une transition énergétique et écologique.

Bulle économique, l‘exploitation des pétrole et gaz de schiste et de houille ne produit que des emplois

précaires, délocalisés et générateurs de troubles sociaux, par ailleurs cette industrie détruit des activités

préexistantes ; agriculture, commerce, tourisme, etc.

 

D’une manière générale, et dans le respect de la souveraineté de chaque État membre de l’Union

Européenne libre de choisir sa politique énergétique, nous demandons aux dirigeants de tous les pays

européens d’engager de manière prioritaire toutes les mesures permettant de réduire drastiquement la

consommation énergétique, en aidant les populations à tendre vers la sobriété, tout en travaillant dans la

même optique avec les industriels. Aussi, nous les appelons à développer sans délai les filières locales

(et non au profit d’industriels privés) d’énergies renouvelables, afin de maintenir une économie

soutenable, la qualité et la sécurité de l’approvisionnement en eau, la salubrité de l’air, la beauté des

paysages ainsi que le cadre de vie des citoyens européens.

 

 

Signataires ; collectifs et associations

 

FRANCE,

Carmen (02), Gazpart (02), Touche pas à mon schiste ! (07), Collectif 07 (07), Citoyens du Narbonnais Non Gaz et Pétrole de Schiste (11), Non

au gaz de schiste Montélimar /Drôme Sud (26), Romans Nord Drôme des Collines (26), FRAPNA 26 (26), Roynac 26 (26), Gard Rhodanien

(30), Cigalois (30), Les Mages AJC (30), Garrigue Vaunage (30), Roquedur-Le Vigan (30), Anduze (30), Gardonnenque – Petite Camargue (30),

Viganais Non aux gaz et pétrole de schiste (30), Basta ! Gaz Alès (30), Nîmes anti schiste (30), Piémont cévenol (30), Gers Non au gaz de

schiste (32), Bassin de Thau (34), Sète (34), Non aux gaz de schiste Canal-Lirou (34), Montpellier littoral Contre les gaz et pétrole de schiste

(34), Ceressou (34), Orb-Jaur Non au gaz de schiste (34), Eco’lectif Dégaze Gignac et environs (34), Lodévois (34), Grand Montpellier (34),

Pézenas (34), Clapiers (34), Inter-collectif Plaines du Languedoc Non au gaz de schiste (LR), Isère Stop aux GHRM (38), Haut-Jura (39), Martel

Non au gaz de schiste et de Houille (46), Lot-et-Garonne Non au gaz de schiste (47), Association Stop au gaz de schiste-Non al gas d’esquist

47 (47), Causse Méjean – Gaz de schiste NON ! (48), Florac Non gaz de schiste (48), La Canourgue (48), Houille ouille ouille (59 / 62), Pays

fertois (77), Pays de Coulommiers (77), Briard (77), Bocage gâtinais (77), CRI – Nonville (77), Association Nature-Environnement 77 (77), Union

PNR de la Brie et des deux Morins (77), Collectif Marne-Ourcq-Multien (77), Stop pétrole de schiste 77 (77), Entrecasteaux (83), Collectif 83

(83), Essonne Non aux gaz et pétrole de schiste (91), Ile-de-France Non aux gaz et pétrole de schiste (IDF), Collectif ALDEAH / France et

Amérique Latine, Association Gaïa – SOS planète en danger, Association nationale No Gazaran !

 

Grande-Bretagne

Frack Off

 

POLOGNE

Occupy Chevron Żurawlów

 

ALLEMAGNE

Interessengemeinschaft Schönes Lünne, IG Rees gegen Gasbohren e.V.

 

SUISSE

Val-de-Travers Non aux forages d’hydrocarbures, Canton de Neuchâtel

 

ITALIE

Rete di Cittadini Liberi (Foggia), Nuovo Senso Civico (Lanciano, Suisse / Italie), Animalisti Italiani Onlus (Roma), Comitato Ambiente e

sottosuole (Modena), Comitato Abruzzese Difesa Beni Comuni (Teramo), Emergenza Petrolio Abruzzo (Pescara), Gruppo No Triv Cento

(Ferrara), Associazione Apnea Pantelleria Onlus (Trapani), Centro Studi Giuseppe Martella (Peschici, Foggia), Associazione civica Porta Nuova,

di Vasto (Chieti), Gruppo d’Intervento Giuridico onlus (Cagliari), Accademia della Ventricina (Scerni, Vasto), Comitati cittadini per l’ambiente

(Sulmona l’Aquila), Libero Comitato Centroemilia (Ferrara), Mediterraneo No Triv (Policoro, Matera), WWF Zona Frentana e Costa Teatina

(Lanciano, Chieti), CARP Novara Onlus – Coordinamento Ambientalista Rifiuti Piemonte (Novara), No Scorie Trisaia (Rotondella, Matera),

Fondo Ambiente Italia – Delegazione di Vasto (Vasto, Chieti), Associazioni Ambientaliste Folgore e Demetra (Trani), Comitato Difesa Nostro

Territorio (Carpignano Sesia, Novara), Comitato Abruzzese del paesaggio (Pescara), No al progetto Eleonora (Arborea, Oristano), WWF

Basilicata (Potenza), Comitato 5 Giugno (Lecco), Associazone per la Tutela della Salute e dell’Ambiante di Basilicata (Potenza), Movimento

Ambientalista Bat Puglia, Active Citizen (Roma), Terra che ci appartiene (Gonnosfanadiga, Medio Campiano, Sardegna), No Megacentrale

(Guspini, Medio Campiano, Sardegna), Centro Internazionale Crocevia (Roma), No petrolio alta Irpinia (Avellino), Comitato ambientalisti

Lombardia (Cremona), Associazione Ambiente e Salute di Correggio e San Martino (Reggio Emilia), Comitato No Petrolio (Tollo, Chieti –

Abruzzo), Associazione Profumo di Mare (Reggio Calabria)

 

COLOMBIE

Ambiental Doima – Piedras, Ambiental en Defensa de la Vida (Ibagué), Ambiental y Campesino Provincia de los Nevados, Ambiental Sur del

Tolima, Ambiental y Campesino de Anaime y Cajamarca

 

ETATS-UNIS

Stop Fracking California State (Los Angeles)

Arrêt immédiat du forage d’Hess Oil France à Jouarre, 77 !

Collectif 77 - Seine et Marne - mer, 07/08/2013 - 14:17

COMMUNIQUE DE PRESSE

Collectifs non aux pétrole et gaz de schiste et de houille

http://www.nongazdeschiste.fr/ 7 août 2013

 

Mardi 6 août 2013, le pétrolier américain Hess Oil France a commencé un forage exploratoire sur la plateforme de la Petite Brosse à Jouarre en Seine-et-Marne dans le cadre du permis de Château-Thierry, 51-77. Hess met en œuvre ce que son président B. Demont a affirmé à l’AFP* «…permettre de localiser du pétrole pour lequel les techniques de production (…) sont interdites…».

Les collectifs soutiennent le collectif du pays fertois dans sa lutte. Ensemble nous dénonçons ce forage qui a pour objectif explicite l’exploration de la roche-mère** laquelle renferme du pétrole de schiste. C’est une étape dans la recherche d’hydrocarbures non conventionnels sur le territoire national ; nous demandons donc l’arrêt immédiat de ces travaux.

En effet, le collectif du pays fertois n’a eu cesse de dénoncer les allégations et mensonges d’Hess qui prétend aussi chercher du pétrole dans des formations classiques alors que de nombreux documents attestent que les forages antérieurs n’ont jamais détecté des réservoirs de pétrole conventionnel. De plus, la Déclaration d’ouverture de travaux miniers, déposée par Toreador (alors titulaire de ce permis), en avril 2010, précise que le « …sous-sol est connu depuis longtemps, que les carottages ont été nombreux, que la roche-mère est riche en huile… ».

Les propos de B. Demont* l’attestent puisque sa société, très active dans l’exploitation de pétrole et gaz de schiste aux Etats-Unis «…compte découvrir (…) du pétrole de roche mère extractible sans fracturation…» ??? Méthode que le rapport de l’OPECST n’a pas –encore- présenté !

Ce forage vertical est donc la première phase d’une exploration de pétrole de schiste. Les deux suivantes sont encore interdites à ce jour : les drains horizontaux par arrêté préfectoral du 30 avril 2013 et la fracturation hydraulique depuis la loi Jacob du 13 juillet 2011, prohibant cette technique. Le Conseil Constitutionnel qui doit statuer sur la validité des art. 1 et 3 de la loi Jacob** avant le 12 octobre prochain pourrait invalider ces art. ; la voie sera alors libre pour fracturer à Jouarre et ailleurs.

De plus, cette exploration est en totale contradiction avec les propos qu’aurait tenu, le Président F. Hollande, en présence de son ministre de l’Ecologie, P. Martin, au collectif du Gers, le 3 août 2013 à Auch ; « …qu’il n’y aurait pas d’exploration et d’exploration de gaz et pétrole de schiste… ».

Enfin, ce forage a fait l’objet d’une simple procédure de déclaration. Or, le Conseil d’État a jugé, le 17 juillet 2013, que ce type de forage ne pouvait être conduit sous ce régime et donc sans étude d’impact et enquête publique, en raison des risques graves qu’il présente pour l’environnement.

Contacts presse Isabelle Lévy, Jouarre : 06 63 04 05 19 Alain Roubineau, Sud-Est : 06 73 94 66 97

* AFP 6 août 2013. ** DODTM, avril 2010, chapitre 2, page 3 ; deux cartes légendées « Shale oil pilot wells, Château-Thierry permit » ; à gauche épaisseur de la formation de la roche mère liasique ; à droite profondeur de la formation. *** QPC Schuepbach.

A paraître « Comment Hess contourne l’interdiction française » sur http://www.nongazdeschiste.fr/

Les collectifs directement signataires Pays fertois (77), Carmen (02), Briard (77), Nature Environnement-77, Bastagaz Alès (30), Anduze (30), Gardonnenque – Petite Camargue (30), Lodévois (34), Plaines du Languedoc (LR), Causse Méjean (48), Florac (48), La Canourgue (48), Viganais (34), Bassin de Thau (34), Collectif-83, Nîmes anti schiste (30), Martel Non au gaz de schiste et de Houille (46), Narbonnais (11), FRAPNA 26, Entrecasteaux (83), Nord-Pas de Calais (59-62), Piémont cévenol (30), Grand Montpellier (34), Montpellier Littoral (34), Gazpart (02), Gignac (34), Collectif-07, Collectif-Gers (32), Pézenas (34), Garrigue Vaunage (30), Clapiers (34), Touche pas à mon schiste (07), Montélimar (26), Romans Nord Drôme des Collines (26), Association nationale No Gazaran ! Collectif-IdF, Roynac (26), Collectif Nord (59-62), Réseau Rhône-Alpes (01-07-26-38-69-74). Collectif47, Briard (77), Haut-Jura (39)

Syndiquer le contenu