Langue

Notre dame des landes : DANSONS, LA LUTTE DÉCOLLE ! concert de soutien le 15 février

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email
Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
La Parole Errante
Date(s) de l'événement: 
Ve, 15/02/2013 - 18:00 - Sa, 16/02/2013 - 02:00

18h - 02h ; entrée : prix libre

 

Initiation aux danses de Festnoz (18h-19h)

Repas en musique (avec La Fanfare Invisible)

Festnoz avec Eien & Yod de Bretagne

Les Chevals (fanfare dada funk)

Enfance Sauvage (chérubins énervés)

Boum Cumbia !

"If I can't dance, I don't want to be part of your revolution" Emma Goldman

 

En octobre dernier, les premières expulsions des occupant.e.s de la ZAD - "Zone A Défendre" pour les personnes mobilisé.e.s contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes et "Zone d'Aménagement Différé" pour les aménageurs du territoire - ont soulevé une vague de solidarité partout en France. Des milliers de personnes révolté.e.s par la violence des expulsions ont alors démontré leur solidarité et leur farouche opposition à ce projet d'aéroport vieux de 40 ans.

Un mois plus tard, le 17 novembre, 40.000 personnes ont défilé dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes pour réoccuper les terres et construire ensemble des cabanes destinées à devenir des lieux de vie et d'organisation collectives. Cette mobilisation contre l'aéroport du groupe Vinci, que certain.e.s croyaient cloisonnée au Grand Ouest, a peu à peu pris une ampleur nationale réunissant paysan.n.e.s et habitant.e.s, organisations politiques et collectifs informels, militant.e.s associatifs et tout empêcheur-se-s de tourner en rond.

 

Depuis, ce projet d'aéroport tant désiré par Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes et actuel premier ministre, a pris du plomb dans l'aile et près d'une centaine de comités locaux de soutien ont essaimé dans tous les coins de l'Hexagone. De même, les nombreuses voix qui composent ce mouvement « contre l'aéroport et son monde » réinventent et dessinent de nouvelles perspectives bien plus réjouissantes que les ambitions mortifères que nous promettent les bétonneurs de tous poils.

Car si l'ombre de Jean-Marc Ayrault et de Vinci planent toujours sur Notre-Dame-des-Landes, nous gardons en mémoire les victoires populaires passées comme au Carnet, à Plogoff ou au Larzac : nous savons désormais que leur projet peut être stoppé. Alors, parce que la lutte contre les grands projets imposées s'amplifie jour après jour, retrouvons-nous le vendredi 15 février prochain et dansons, la lutte décolle !

 



Cliquer ici pour télécharger le tract Dansons la lutte décolle ! (PDF, marges ok)

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information