Langue

Pérou : criminalisation des mouvements socio-environnementaux

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email

Les militants anti-industrie minière dans la région de Piura, les agriculteurs indigènes d'Amazonie, opposés au projet de loi permettant la vente des terres situées dans la forêt amazonienne à des entreprises privées, tout comme beaucoup d'autres leaders des luttes sociales et socio-environnementales au Pérou sont poursuivis en justice pour actes de terrorisme et pour "entretenir des liens avec le gouvernement vénézuélien".

La Confédération Générale de Travailleurs du Pérou (CGTP) dénonce une dérive à la colombienne du pouvoir en place qui, sous prétexte de la lutte contre le "terrorisme", multiplie les mesures de répression contre les mouvements sociaux.

Pour en savoir plus:

Autres langues

Pays

Conflit

Organisations

Commentaires

 

Commenter le contenu (Soumis à modération)

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.

La newsletter de Aldeah.org

S'abonnez au bulletin d'information