Langue

PIC

Articles

Conga: une lutte de longue haleine

FAL Magazine, automne 2013

Une des stratégies des forces armées est la guerre d’usure. On pourrait se demander si ce n’est pas le cas dans la lutte qui oppose Yanacocha et le gouvernement péruvien aux résistants pacifiques au projet minier Conga.

Au début de la résistance, le gouvernement péruvien avait fait le choix de montrer toute son autorité en réprimant les opposants avec violence[i], en déclarant plusieurs fois l’état d’urgence dans les provinces concernées, en dénonçant constamment les dirigeants, en fouillant leurs foyers, en les diffamant.

El agua es un tesoroEl agua es un tesoro

[i] Cinq morts en juillet 2012, des habitants de Celendin etde Bambamarca

Hommage a Celendin

Date de publication: 
Lundi, 25 Février, 2013
Par: 
RaquelN

Hommage à CelendinConga et NDDLConga et NDDL

Entretien avec Milton Sanchez, Secrétaire  de la Plataforma Interinstitucional de Celendin*

Le peuple de Celendin lutte depuis plus d’un an contre le projet minier Conga.  Cette résistance pacifique lui a couté quatre vies. Malgré l’importance de l’opposition à ce projet, l’entreprise minière et le gouvernement utilisent tous les moyens possibles pour contrecarrer la résistance.

J’offre à Milton une bouteille de  bière de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), il en est fier et sourit de voir que les résistances contre des méga- projets se ressemblent. Il est très bien informé de la résistance contre la construction de l’aéroport à NDDL. 

Le gouvernement dit avoir suspendu le projet des mines Conga. Cependant, il oublie de mentionner que selon l’étude d’ impact environnemental de ce projet, la première eétape est constituée par la construction des réservoirs, ce qui de fait est en train de se faire.

J’ai pu le constater de mes propres yeux lors d’une visite aux lacs de Conga. Le gouvernement utilise plusieurs moyens de pression pour mener à mal la résistance: il entre avec force avec plusieurs projets sociaux – jusqu’ ici il n’ en était rien- comme l’allocation de plusieurs aides: familiales, pour les personnes âgées, pour les enfants en bas âge ou tout simplement avec la distribution de 200 soles (60 euros) à toute personne sous la mention “bonus énergétique”. Aussi, des cuisines a gaz sont distribuées, parfois acceptées, parfois refusées par la population.

On projette de construire 122 pistes routières à Celendin. Mais, en même temps, le gouvernement va militariser toutes les zones à conflit! Et a Celendin, Bambamarca et Cajamarca, on projette de construire des commissariats encore plus grands: est-ce le résultat de la collaboration policière France-Perou?