Assigné par Areva le 1er février 2013 à Paris, l'Observatoire du nucléaire est menacé de disparition