Langue

Résistances

Brèves

Pérou : « Ley de la selva » partiellement abrogée par le Congrès

Le 23 aout dernier, le Congrès péruvien a voté à une large majorité (66 voix contre 29) l'abrogation des décrets législatifs 1015 et 1073 visant à faciliter la privatisation des terres communales des indigènes au profit de l'exploitation des ressources naturelles (minéraux, gaz et pétrole, bois et agriculture intensive).

Ces décrets, faisant partie d'un paquet législatif dénommé « la loi de la jungle », ont été rédigés dans le cadre d'un plan d'harmonisation de la législation du pays avec le Traité de Libre Commerce (TLC) signé avec les Etats-Unis. Ils simplifiaient les règles de vote au sein des communautés pour la vente des terres communales.

Documents

Journée mondiale contre les mines à ciel ouvert

Dates et lieu de l'évenement
Lieu: 
Ambasse du Canada
Date(s) de l'événement: 
Me, 22/07/2009 (Toute la journée)
Toutes les mines à ciel ouvert ont recours à des procédés industriels qui entraînent la destruction et l'épuisement des écosystèmes de la planète. La destruction des forêts, l'épuisement des sols, la contamination des cours d'eau et des puits, la division des communautés, les pots-de-vin pour les fonctionnaires du gouvernement, les menaces, le chantage et la violation et droits de la personne font partie des activités routines de l'industrie minière à travers le monde.

L'histoire de l'inustrie minière au Mexique est longue. La richesse en ressources naturelles fut l'une des principales raisons derrière la conquête du XVIe siècle. Comme était le cas avec les autres terres autochtones du monde, l'extraction minière était très importante pour les colons mais pour les communautés affectées elle représentait le travail forcé, la mort, la destruction environnementale et l'appauvrissement.