Langue

Résistances

Brèves

Pérou : « Ley de la selva » partiellement abrogée par le Congrès

Le 23 aout dernier, le Congrès péruvien a voté à une large majorité (66 voix contre 29) l'abrogation des décrets législatifs 1015 et 1073 visant à faciliter la privatisation des terres communales des indigènes au profit de l'exploitation des ressources naturelles (minéraux, gaz et pétrole, bois et agriculture intensive).

Ces décrets, faisant partie d'un paquet législatif dénommé « la loi de la jungle », ont été rédigés dans le cadre d'un plan d'harmonisation de la législation du pays avec le Traité de Libre Commerce (TLC) signé avec les Etats-Unis. Ils simplifiaient les règles de vote au sein des communautés pour la vente des terres communales.

Documents

LETTRE DES MOUVEMENTS SOCIAUX DES AMERIQUES

Information Communiqué
Date de publication: 
Vendredi, 30 Janvier, 2009

POUR CONSTRUIRE L’INTEGRATION A PARTIR DES PEUPLES
POUR PROMOUVOIR ET IMPULSER L’ALBA ET LA SOLIDARITE DES PEUPLES, FACE AU PROJET IMPERIALISTE

1. Le capitalisme est entré dans une crise profonde, qui tente de se décharger sur nos peuples

Le capitalisme central est secoué par une crise structurelle. Celle-ci questionne les paradigmes diffusés par le néolibéralisme et favorise sa propre délégitimisation. C'est une crise du système, celui qui génère la surproduction de marchandises et la suraccumulation de capitaux et dont la « volte-face » est l'augmentation brutale de la pauvreté, les inégalités, l'exploitation et l'exclusion des peuples, tout comme le pillage, les pollutions et la destruction de la nature.