Langue

Résistances

Résistances - Tous les contenus

Article Sauver Skouries : lutte contre les mines d'or en Grèce
Communiqué Collectifs français anti gaz et huile de schiste et de houille : Lettre ouverte à Philippe Martin
Communiqué ALERTE Gaz de Schiste : Repression violente en Roumanie
Brève Roumanie (Pungesti) : répression de l'opposition au x gaz de schiste
Communiqué Collectifs anti hydrocarbures de schiste au sujet du permis de Chateau-Thierry
Brève Huile de schiste : P. Martin refuse de signer la mutation des permis à Hess Oil
Article de presse CÔNE SUD - Le modèle extractiviste rejeté par la rue
Brève Roumanie : nouveau revers pour un projet canadien de mine d'or
Événement 11e édition du festival de cinéma d'Attac "Images mouvementées"
Communiqué Depuis Intag. La politique minière de Correa est une tragédie
Article Le vrai coût des politiques sociales de Rafael Correa
Brève Roumanie : Chevron suspend ses activités après des protestations
Brève Roumanie : un village se révolte contre Chevron
Article de presse Victoire dans le morvan !
Communiqué Des actes, pas des paroles ! Les Dindons disent non à la politique de l’autruche !
Communiqué Conférence (des dindons) au sommet!
Communiqué ALERTE : Occupation de la plateforme pétrolière de Hess Oil à Jouarre
Brève Roumanie: le gouvernement fait marche arrière sur un projet de mine d'or
Communiqué Gaz de couche : nouvel avatar des masseurs de roche…
Article Exploitation minière dans la Creuse : Dites oui et ne posez pas de questions !

Brèves

Grèce: des milliers manifestent à Thessalonique contre un projet de mine d'or d'Eldorado Gold

Thessalonique (Grèce), 28 mars 2015 (AFP)

Environ 5.000 manifestants, selon la police, ont manifesté samedi dans le calme à Thessalonique (nord) contre un projet d'exploitation de mine d'or par la société canadienne Eldorado Gold, que le nouveau gouvernement s'est engagé à annuler.

"SOS, Non à l'extraction d'or", "De nombreux emplois disparaîtront", proclamaient les banderoles des manifestants, dont la majorité étaient venus à Thessalonique du département proche de Chalcidique où sont situées les mines.

Documents

Lorsque « résister » devient « créer » : l’expérience d’un mouvement socio-environnemental equatorien

Anna BEDNIK, dans Résistances, revue Pandora, nº8, Paris VIII, 2008

Au Pérou et au Guatemala, les votations citoyennes cherchent à freiner l’installation des entreprises minières. Les  indigènes de  l’Amazonie équatorienne poursuivent en  justice Chevron-Texaco pour  les dégâts occasionnés par ses activités d’exploitation pétrolière. Au Chili, les mapuches luttent contre les entreprises  forestières.  En Honduras,  les  pêcheurs  tentent  de  contenir  le  développement  d’élevages industriels de crevettes dans les mangroves. Ce ne sont que quelques exemples des nombreux fronts de résistance populaire contre l’exploitation industrielle des ressources naturelles.

 En ce sens, les résistances qu’opposent à ces industries les populations à grande majorité rurales et paysannes  peuvent  être  vues  comme  le  résultat  d’une  conjonction  de  volontés  visant  à  protéger  un certain équilibre de vie. Cette opposition se nourrit aussi du sentiment d’injustice face au peu de place laissé à  l’expression des volontés des populations  locales à  l’intérieur des processus décisionnels qui sont amenés à régir leur devenir. De là, certains mouvements socio-environnementaux franchissent le pas  entre  revendiquer  leur droit  à  l’autodétermination  et  l’exercer pleinement.  Ils  transforment  alors leur  résistance  en  une  force  créatrice,  génératrice  de  propositions  nouvelles,  qui  vont  des  solutions locales  et  tangibles  de  production  ou  d’échange  à  des  formes  inventives  de  penser  le « développement »  et  de  concevoir  l’harmonie  entre  la  société  et  son  environnement  naturel.  Les multiples  réseaux  d’acteurs  locaux,  nationaux  et  internationaux  qui,  dans  bien  de  cas,  se  fédèrent autour de ces mouvements de  résistance, esquissent en même  temps des  formes d’interaction sociale dont  les  objectifs  et  les  modes  de  fonctionnement  défient  la  certitude  de  l’inéluctabilité  de  la mondialisation néolibérale. 

L’histoire  de  la  résistance  au  projet  d’exploitation  de  cuivre  en  Intag,  dans  le  nord-ouest  de l’Equateur,  illustre  la possibilité de cette  transformation  et  « ouvre une  fenêtre d’espoir » pour  tous ceux qui, en Amérique  latine ou ailleurs,  refusent  la destruction des  ressources naturelles au nom du développement économique.